Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

PCF : De l’argent pour l’emploi, les salaires et les services publics pas pour le capital !

une pétition mais on peut espérer plus une orientation d’action pour la rentrée où il y aura aussi l’action de la CGT du 17 septembre. Par rapport à ce que met en oeuvre le capital la riposte doit s’organiser et le PCF doit jouer son rôle.(note de Danielle Bleitrach)

La Covid 19 a révélé l’échec des politiques d’austérité et de la course aux profits qui épuise la nature et sacrifie les êtres humains. Mais tout continue comme avant ! Le « Ségur de la santé » ne résout en rien la crise de l’hôpital public. Si nous laissons faire, la France comptera un million de chômeurs·euses en plus d’ici à la fin de l’année et 700 000 jeunes arrivant sur le marché du travail risquent de voir leurs perspectives d’embauche s’évanouir.

Des grands groupes gavés d’aides publiques prétextent de la crise pour annoncer des plans massifs de suppressions d’emploi avec l’appui du gouvernement et des banques. La fiscalité est toujours aussi injuste et le gouvernement Castex continue de baisser les impôts sur le capital et les profits. Cela doit changer ! Les entreprises et les banques doivent être contraintes à des engagements précis et contrôlés par les salarié·es, les élu·es, la population.

Construisons une grande mobilisation à l’automne pour l’emploi, les salaires et les services publics nous exigeons que les milliards déversés par les banques et la BCE sur l’État et sur les entreprises soient utilisés autrement.

Dans l’immédiat, nous demandons :

  • Interdire les licenciements des grands groupes bénéficiant de fonds publics et instaurer un droit de contre-propositions des salarié·es et des habitant·es pour sécuriser l’emploi au lieu de baisser le “coût du travail”.
  • Un plan jeunes d’embauches par les entreprises par un contrat sécurisant leur emploi et leur garantissant une formation rémunérée.
  • Une augmentation générale des salaires (revalorisation du SMIC de 20% et de toutes les grilles et échelles de salaires), des minima sociaux et un revenu minimum, à un niveau décent, pour les 18-25 ans.
  • Pour la santé et l’éducation nationale, un plan d’embauches et de formation, initiale et continue, l’annulation des fermetures de lits ou d’hôpitaux et de toutes les fermetures de classes et de postes.
  • Un fonds de sécurisation de l’emploi, de la formation et pour la transition écologique, géré démocratiquement, pour agir sur les décisions des grandes entreprises et des banques et faire contribuer le capital et les profits.
  • signer ci-dessous

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.pcf.fr%2Fsignez_la_petition_pour_lemploi%3Ffbclid%3DIwAR3yBBOaKnKQVBxP9nnwkRYvMv-JmTu7NJJP9x40_7EC33nkhlXc9unKAXQ&h=AT3gmBx40XdGN_w-JyWpeWrvNPJiZ-H-J0hdhDhezh11YcrG2Zm3zOztgOqGd-XQIsYFHKIiWDcPkvGsgHbmCyN8D4bhRvDi1NY8c0UCNifKcswePAg8UJAzE5IyrH9nFK2xX2eTfxAo31DphPzFig

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Et en ce qui concerne le PCF, qu’il retrouve de toute urgence ses fondamentaux de parti d’avant garde marxiste leniniste. Dans le cas contraire il porterait une par non negligeable de responsabilite, dans le desarmement de la classe ouvriere.

Désolé mais rien que de lire “Un plan jeunes d’embauches par les entreprises par un contrat sécurisant leur emploi” je sais que la page “Gauche plurielle” n’est pas tournée. Et qu’à la honte de prendre la jeunesse pour une conne, s’ajoute la dégueulasserie du cocufiage d’une (voire plusieurs) génération. Avec de telles humiliations, un tel mépris de la jeunesse laborieuse comment voulez-vous ramener aux urnes ceux qui s’en détournent ? Nous ne sommes pas une armée de réserve de larbins ni de domestiques… Alors que fait-on pour faire renaître les usines, les ateliers, les manufactures ? Voilà la seule et… Lire la suite »

Mais c’est ne pas dire les choses assez clairement. reprenons: *** “Si le “privé” déménage hors des frontières, la République peut très bien faire renaître ses fleurons en créant des “ateliers nationaux, des usines d’État, des manufactures nationales” ! Elle est là la vraie question et le courage politique. *** C’est exactement le programme de LFI qui consiste à proposer un investissement productif par dégagement de capitaux frais (ce qui ne pose aucun pb vue la situation actuelle). Seulement ce programme, ce courage politique est en opposition LÉGALE avec les lois de l’UE et de l’OMC qui surpassent (de manière… Lire la suite »

Je ne pourrai jamais te remercier assez Danielle pour « Histoire et Société ». Enfin un site « communiste » où des camarades grosso modo en intelligence sur une ligne équivalente peuvent bretter entre eux à tour de bras et à qui mieux mieux. Rien de plus réjouissant qu’un dojo de communistes s’étripant à l’envi quand la cause est bonne. Camarade Jean, je suis en accord quasi plénier avec ton discours. Effectivement, l’honnêteté politique minimum dès qu’il s’agit de souveraineté et d’indépendance nationale passe par la case « sortie de l’Union Européenne, de l’Euro » et quitte à faire les choses bien et complètement de se… Lire la suite »

Je prolonge ici mon commentaire sur l’article concernant l’Argentine. Les Argentins et, globalement les pays “non UE” n’ont affaire qu’au FMI et la Banque Mondiale, là où la Grèce et les pays “UE” ont affaire à la “Troïka”; FMI, BM et BCE. Cela présente un double avantage: 1)il vaut mieux avoir deux adversaires au lieu de trois ; 2) Les Argentins et pays non UE ne peuvent pas avoir l’illusion qu’ils vont d’abord “changer le FMI” avant de résoudre leur problème. Ils savent d’emblée qu’il va leur falloir se débrouiller avec le FMI tel qu’il est. Je pense que nous… Lire la suite »

Il faut dire clairement que si on laisse le capitalisme, les “lois du marchés”, c’est à dire les acteurs puissants qui dominent les marchés gérer la crise actuelle, cela va mal se passer : ce sera endettement public, desinvestissements, baisse de production, fermetures et licenciements, et aussi baisse du pouvoir d’achat (Macron a dit “je préfère des baisses de salaires aux licenciements”, mais nous aurons les deux) avec, je crains, déjà des hausses de prix et un retour de l’inflation comme moyen d’écraser le niveau de vie. Il faut au contraire reprendre le contrôle de l’économie avec une stratégie de… Lire la suite »

“C’est exactement le programme de LFI qui consiste à proposer un investissement productif par dégagement de capitaux frais (ce qui ne pose aucun pb vue la situation actuelle)”.
Jean: Moi, justement, il y a une chose, un “détail”, qui me pose problème, c’est que le capitaine du vaisseau LFI fasse continuellement référence à Mitterrand, celui qui a coulé le PC parce que c’était son SEUL but, donc je ne comprends pas comment des cocos qui ont un peu de conscience politique communiste peuvent encore aujourd’hui faire confiance à ce politicien, et je pèse mes mots…..
A part cela, je partage…..