Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le Venezuela rejette l’extension des sanctions de l’Union Européenne

De quoi je me mêle ? et toujours bien sur au nom de la démocratie, les droits de l’homme contre ceux de l’humanité et le trumpisme qui survit à Trump (note de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete)

  • Caracas, 13 novembre (Prensa Latina) Le chancelier vénézuélien, Jorge Arreaza, a rejeté aujourd’hui la décision de l’Union Européenne de prolonger jusqu’en novembre 2021 les mesures punitives imposées à la nation sud-américaine.

Par le biais du réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a condamné la position d’ingérence du bloc communautaire, qui s’est plié à la politique hostile de l’administration nord-américaine de Donald Trump pour un changement de régime dans le pays.

“L’Union Européenne continue de soutenir le blocus imposé au peuple vénézuélien et d’étendre ses sanctions illégales. Même dans ces circonstances, ils (les pays de l´UE) suivent Donald Trump. C’est une politique cruelle et qui est un échec, avec des signes évidents de colonialisme frustré”, a souligné le titulaire sur la plateforme de communication.

Le bloc européen a annoncé ce jeudi l’extension des sanctions contre le Venezuela, imposées depuis 2017, face à la prétendue crise politique, économique, sociale et humanitaire existant dans la nation sud-américaine.

Selon un communiqué publié par l’organisme régional, les actions punitives visent à “promouvoir des solutions démocratiques partagées” afin de créer “la stabilité politique du pays et de lui permettre de répondre aux besoins urgents de la population”.

Les mesures coercitives de l’Union Européenne comprennent un embargo sur les armes, des interdictions de voyager et le gel des avoirs d´agents de l’État vénézuélien.

Récemment, le gouvernement vénézuélien a rejeté la position du bloc communautaire d’imposer des conditions pour désigner une mission d’accompagnement et d’observation lors des élections législatives du 6 décembre prochain.

Caracas a rejeté l’insistance européenne à ignorer les efforts déployés par l’État vénézuélien en convenant d’un vaste cadre de garanties avec les différents secteurs politiques nationaux, dans le but de renforcer la participation sûre et plurielle du système électoral.

À cet égard, les autorités vénézuéliennes ont confirmé la tenue des élections et ont réitéré leur rejet de toute ingérence ou tentative de tutelle extérieure.

peo/jcm/Wup

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments