Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Espérons que les missiles “ tueurs de porte-avions ” ne seront jamais utilisés dans la mer de Chine méridionale: éditorial du Global Times

que les choses soient claires et elles le sont incontestablement dans cette mise en garde, la mer de Chine n’est pas une quelconque caraïbe dans laquelle les Etats-Unis se croient tout permis: “Nous pouvons dire à l’armée américaine que l’APL ne tirera pas le premier coup, mais le DF-21D et le DF-26B peuvent être le second.” (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Source: Global Times Publié: 2020/8/28 23:28:4012


Îles Xisha dans la mer de Chine méridionale Photo: VCG

Le département américain de la Défense (DOD) a publié jeudi une déclaration critiquant les exercices militaires de l’Armée populaire de libération chinoise (APL) en mer de Chine méridionale et le tir de missiles balistiques qui “déstabilisent davantage la situation en mer de Chine méridionale”. La déclaration affirme également que ces actions “contrastent avec la promesse de la Chine de ne pas militariser la mer de Chine méridionale”. Certains sénateurs républicains ont également appelé à des sanctions contre la Chine. 

Les États-Unis ont réagi d’une manière féroce lorsqu’ils ont constaté que l’APL avait lancé un missile DF-21D et un missile DF-26B dans la mer de Chine méridionale, qui sont considérés comme des «tueurs de porte-avions».

Le DOD a parlé avec insistance de la “coercition” de la Chine envers les pays voisins. Mais quel pays régional qui a des différends territoriaux avec la Chine possède des porte-avions? Si l’APL a vraiment lancé des missiles dans la mer de Chine méridionale, cela a-t-il quelque chose à voir avec ces pays? 

Lorsque le Pentagone a critiqué les exercices de l’APL, des avions de reconnaissance américains ont survolé la mer de Chine méridionale et son destroyer à missiles guidés USS Mustin a pénétré dans les eaux territoriales chinoises au large des îles Xisha. Washington continue d’envoyer des avions de combat dans la mer de Chine méridionale pour exhiber leurs muscles et envoyer le message que les États-Unis veulent dominer le Pacifique. Les États-Unis militarisent la mer de Chine méridionale.

les États-Unis envoient leurs forces maritimes et navales dans la mer de Chine méridionale à travers le Pacifique. En même temps, il a accusé les exercices de l’APL aux portes de la Chine de “militariser” les eaux. Avec un tel double standard, Washington a transformé ses actes éhontés en une habitude, ce qui est surprenant.

Militariser la mer de Chine méridionale et rendre les voisins nerveux ne correspondent pas aux intérêts nationaux de la Chine. Mais lorsque les États-Unis intensifient leurs activités militaires dans la mer de Chine méridionale et que ceux-ci ciblent la Chine, l’APL doit effectuer un contre-déploiement et des exercices énergiques pour faire baisser la pression américaine. La Chine n’a pas admis ni nié les lancements de missiles, mais son silence est une position. Les États-Unis doivent désormais ressentir la pression de l’APL. Cela doit devenir une évidence que l’armée américaine ressente les avertissements de l’APL lorsqu’elle exerce ses forces dans les eaux côtières chinoises. La mer de Chine méridionale n’est pas la Caraïbe, où l’armée américaine peut agir sans raison.

Si les navires de guerre américains naviguent et traversent la mer de Chine méridionale sans faire de dégâts, ils ne devraient pas s’inquiéter des exercices de l’APL, car l’armée chinoise ne menacera pas les navires étrangers qui passent. Mais l’intention des États-Unis est malveillante lorsqu’ils envoient des navires de guerre en mer de Chine méridionale. Ils auraient dû réfléchir à la manière dont l’APL lancera des missiles DF-21D et DF-26B dans le pire des cas. En d’autres termes, les deux missiles sont préparés pour toucher les porte-avions américains s’ils devaient attaquer l’APL en mer de Chine méridionale.

La situation dans la mer de Chine méridionale devient de plus en plus tendue. La Chine souhaite renforcer sa gestion des frictions militaires. La Chine ne veut aucun conflit entre les deux armées dans la mer de Chine méridionale, mais l’armée chinoise répondra fermement en cas de provocation. Les exercices PLA sont préparés pour les pires scénarios.

Si les États-Unis ne veulent vraiment pas pousser en avant la «militarisation» de la mer de Chine méridionale, ils ne devraient pas envoyer leurs avions de combat et navires de guerre dans la mer de Chine méridionale, et les activités de l’APL seront réduites en conséquence. Mais les actions américaines ne correspondent pas à ses paroles. Il transforme la mer de Chine méridionale en une scène géopolitique et une ligne de front maritime pour réprimer la Chine. 

Nous pouvons dire à l’armée américaine que l’APL ne tirera pas le premier coup, mais le DF-21D et le DF-26B peuvent être le second.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments