Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

` Trump est-il fou ” pour menacer de couper les liens avec la Chine?

`

La dernière déclaration de Trump a laissé dubitatifs les chinois. Ils s’attendaient à une semaine plus calme. Le journaliste économique Wang Jian, 王剑, décrit la tactique américaine des derniers jours en utilisant un proverbe chinois : « Tant qu’on n’a pas vu le lapin, on ne lâche pas le faucon, 不见兔子,不撒鹰 ». Tant que l’objectif n’est pas clair, aucune action concrète ne sera entreprise. En d’autres termes, les milieux d’affaire estimaient que l’administration américaine tâtonnait, cherchait des marques pour déterminer la meilleure direction à prendre. Ils pensaient que le taux de chômage qui s’est envolé à 14,7% , devait inciter le président américain à revenir à des considérations plus concrètes et à se recentrer sur les accords commerciaux. La voie vers la signature de la phase 2 des accords paraissait donc ouverte dans l’intérêt de tous. selon le site https://forbiddencitynews.com/fr/2020/05/11/pekin-washington-guerre-et-paix/

Donc la question est toujours “faut-il ou non le prendre au sérieux?” Mais la réponse concernant Taiwan, montre que les négociations sur le plan commercial n’excluent pas des mesures militaires. Taiwan étant une véritable poudrière que les Etats-Unis ont transformé en une base militaire. (note d’histoire et société, traduction de Danielle Bleitrach)

Par des journalistes du GT Source: Global Times Publié: 2020/5/14 23:33:244


Oui. Et ce n’est pas la Chine mais les États-Unis qui souffriront le plus


Le président américain Donald Trump (à gauche) participe à une visite d’une usine de Honeywell International qui fabrique des équipements de protection individuelle à Phoenix, Arizona, le 5 mai 2020. Photo: AFP

“Trump est-il totalement fou?” Les experts et la communauté internationale n’ont pas pu s’empêcher de poser cette question après que le président américain Donald Trump ait menacé de “couper toute la relation” avec la Chine jeudi dans une interview à FOX Business. Les observateurs ont déclaré que les mots de Trump ne dissuaderaient jamais la Chine, mais pourrait choquer les milieux politiques et commerciaux américains et son propre peuple, et pourrait mettre la paix mondiale dans une position dangereuse.

“Il y a beaucoup de choses que nous pourrions faire”, a déclaré Trump à Maria Bartiromo de FOX Business jeudi. “Nous pourrions interrompre toute relation.” Trump a ajouté que mettre fin aux relations avec la Chine “économiserait 500 milliards de dollars”.

Fox Business a déclaré que les remarques de Trump jeudi étaient l’un de ses “commentaires les plus forts à ce jour concernant la Chine” 

Les Américains souffriront

“Encore une fois! Trump dit des bêtises.” Trump semble fou en ce moment ou peut avoir des problèmes psychologiques. Même s’il a des idées si folles de couper les liens avec la Chine, les politiciens américains, les hommes d’affaires et les Américains ne le lui permettraient pas, a déclaré au Global Times Xin Qiang, directeur adjoint du Center for US Studies de l’Université de Fudan.

Il a noté que Trump bluffait et se montrait dur envers la Chine pour gagner plus de soutien. Fox News, qui est considéré comme le défenseur de Trump est une chaîne connue pour son manque de professionnalisme, elle a coutume de privilégier les nouvelles accrocheuses pour attirer l’attention.

Jin Canrong, le doyen associé de l’École d’études internationales de l’Université Renmin de Chine à Pékin,

“La relation sino-américaine est la relation bilatérale la plus importante au monde et implique d’énormes intérêts des deux pays, ainsi que du reste du monde. Par conséquent, ce n’est pas quelque chose qu’il peut couper émotionnellement”, a déclaré Jin. 

“Si les États-Unis rompent unilatéralement les liens, le peuple américain paiera un prix plus lourd que nous, car le marché intérieur chinois est énorme et 75 à 80% des fabricants chinois approvisionnent le marché chinois, et les 2 à 5% qui approvisionnent les États-Unis peuvent également être absorbé par le marché intérieur “, at-il noté.

Les actions américaines ont fortement chuté dans les échanges pré-marché, les contrats à terme Dow et NASDAQ chutant tous de plus d’un pour cent après les remarques de Trump jeudi.

La Chine n’a rien à craindre car “dans le passé, nous n’avons pas résolu la question de Taiwan parce que nous voulions maintenir la relation sino-américaine, et si les États-Unis coupent unilatéralement cette relation, nous pouvons simplement réunifier Taiwan immédiatement vu que les Chinois du continent ont un avantage écrasant pour résoudre ce problème de longue date. “

“Trump est comme un bébé géant au bord de l’effondrement alors qu’il fait face à une pression énorme en raison d’échecs massifs qui ont causé un nombre de morts aussi élevé”, a déclaré Shen Yi, un expert de l’Université de Fudan au Global Times. “C’est comme quelqu’un qui veut montrer ses muscles quand il passe près d’un cimetière à minuit. Il a besoin de crier pour se donner du courage”, a-t-il dit.

Shen a également noté que les entreprises et les industries américaines subiraient les conséquences les plus graves, car leur chaîne d’approvisionnement a été intégrée à la Chine.

“Comme il n’est pas mentalement stable, nous, le public chinois, nous interprétons son bluff comme une blague”, a déclaré Shen, ajoutant qu’aucun président américain dans l’histoire n’avait fait une déclaration aussi ridicule contre la Chine, pas même pendant la guerre froide.

Yuan Zheng, chercheur à l’Académie chinoise des sciences sociales (CASS), a déclaré qu’il ne se souvenait même pas d’un dirigeant américain ayant pris une mesure similaire. “Sa rhétorique de bascule est sans précédent, mais nous devons nous demander si Trump va prendre des mesures concrètes”, a-t-il déclaré, notant qu’il n’est pas nécessaire de prêter attention aux affirmations qui sont irréalistes et dénuées de sens.

Un panneau d’affichage de 17 mètres appelé «Trump Death Clock» affiche le nombre de décès attribuables à «l’inaction» du président américain Donald Trump pendant la pandémie de COVID-19. Il a été créé par le cinéaste Eugene Jarecki. Une vue sur la rue du panneau d’affichage vu à Times Square à New York lundi Photo: AFP
Nouvelle farce, le comble de la faute à la Chine

Au cours des deux derniers mois, au lieu de se concentrer sur la gestion de la pandémie de COVID-19, Trump et son équipe n’ont cessé de blâmer la Chine en utilisant toutes sortes d’excuses – de la conspiration des complots d’origine du virus à accusant la Chine de dissimuler le virus. 

Dans le contexte d’infections et de décès toujours plus nombreux dus au COVID-19 aux États-Unis, sans point d’inflexion en vue, Trump est devenu de plus en plus grincheux et blame toujours plus le bouc émissaire – la Chine, ont déclaré des experts.

“Trump est comme une bête acculée faisant quelque chose de désespéré, ou il ne pourrait pas continuer à rester dans la politique américaine”, a déclaré jeudi au Global Times Li Haidong, professeur à l’Institut des relations internationales de la China Foreign Affairs University.

À court terme, les paroles de Trump peuvent être considérées comme un langage électoral, a déclaré Li. “La chose la plus importante pour Trump est de gagner les élections et de maintenir le pouvoir. Tout le reste peut être sacrifié.” 

À long terme, les frictions et les conflits continueront de faire surface entre la Chine et les États-Unis. La gestion des divergences sera une mission majeure des deux parties. Il ne serait pas surprenant que la tentative de gestion échoue et que le conflit s’aggrave, a déclaré Li, notant que les relations sino-américaines ne pouvaient pas revenir à ce qu’elles avaient été et qu’il était difficile de prédire comment elles se développeraient sur le long terme. 

Jin a noté que Trump voulait probablement que la Chine fasse plus de compromis dans le futur accord commercial, et “peut-être qu’il ne veut pas que la Chine vende des fournitures médicales aux États contrôlés par les démocrates, mais il veut seulement que la Chine les vende à son gendre “, Jared Kushner, qui est en charge des fournitures médicales pour l’administration Trump.

Lü Xiang, chercheur en études américaines à l’Académie chinoise des sciences sociales de Pékin, a déclaré au Global Times que la mauvaise gestion de l’administration Trump de la pandémie de COVID-19 causait un désordre total dans le pays et que le comportement de l’administration risquait de devenir plus imprévisible.

“Pour Trump, faire ce qui lui plait est le pouvoir; le bluff est le pouvoir, ce qui le conduit à hypothéquer l’avenir de son pays pour jouer avec la Chine. Bien que la Chine pense toujours que la coopération est le seul bon choix pour les deux pays pour résoudre les problèmes ensemble, si les États-Unis unilatéralement chosisissent irrationnellement une confrontation totale, la Chine doit également être préparée. “

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

mao avait qualifie les usa de tigre de papier
devont nous modifier ce jugement

Ce n’est pas le Global Time, qui a écrit ce passage , mais notre site, merci de rectifier 🙂 : “Le journaliste économique Wang Jian, 王剑, décrit la tactique américaine des derniers jours en utilisant un proverbe chinois : « Tant qu’on n’a pas vu le lapin, on ne lâche pas le faucon, 不见兔子,不撒鹰 ». Tant que l’objectif n’est pas clair, aucune action concrète ne sera entreprise. En d’autres termes, les milieux d’affaire estimaient que l’administration américaine tâtonnait, cherchait des marques pour déterminer la meilleure direction à prendre. Ils pensaient que le taux de chômage qui s’est envolé à 14,7%… Lire la suite »

” tel est du moins ce que prévoyait ce site attaché à comprendre le milieu des affaires: https://forbiddencitynews.com/fr/2020/05/11/pekin-washington-guerre-et-paix/” C’est la conclusion du journaliste Wang Jian. Derrière le cinéma pour amuser la galerie, les tractations sont apparement sur une autre partition. Je suis Français, j’ai passé une vingtaine d’années en Chine et beaucoup moins à Taïwan. Je collabore avec plusieurs amis de Chine et de France. Nous trouvons que l’information sur la Chine dans les pays occidentaux est plutôt très faible pour de multiples raisons (difficile accès à l’information en Chine, paresse, méconnaissance et incompétence des journalistes occidentaux, manque de réseaux,… Lire la suite »

Je dis les choses telles qu’elles se présentent :par exemple, la plupart des Chinois ne jurent que par la Chine, d’autres ( une infime minorité) veulent la fuir. Doit-on taire l’une ou l’autre?
J’ai eu des réactions assez amusantes, certains m’accusaient de faire de la propagande communiste rien qu’en lisant la brève présentation du site (“La Chine vue par les Chinois de Chine et du monde entier”) sans avoir vraiment lu les articles, je présume. D’autres me voyaient anti-chinois avec un article sur Taïwan.
Pourquoi avoir des représentations du monde aussi tranchées?
Les oppositions permettent de trouver un centre.

Question, comment avez-vous atterri sur mon site?

Bonsoir,
Dès le mercredi 7 Août 2019 dans l’ Humanité notre camarade J.C. Delaunay vice président de la World Association for Political Economy répondait àLina Sankari:: ” les Américains ne sortirons pas gagnants de l’affrontement avec la Chine. les conséquences sanitaires et financières de la pandémie aux USA de toutes évidence lui donnent raison;