Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Lavrov a expliqué pourquoi Tikhanovskaya fait des déclarations en anglais

Comme toujours Lavrov qui représente l’Etat russe dans sa permanence internationale avec l’uRSS adopte une position claire qui correspond d’ailleurs à celle du KPRF. Les attitudes pour le moins divergentes du gouvernement russe dans lequel les oligarques n’ont pas caché leurs sympathies pour les protégés des Polonais et autres Ukrainiens, tandis que Poutine poursuivait ses manoeuvres pour obtenir l’allégeance totale de Loukachenko, est peut-être en train de montrer les limites de l’ère Poutine. Le caractère gaullien de ce dernier se heurtant sans cesse à l’appétit du capital de moins en moins national et à sa volonté de faire payer le peuple. C’est peut-être la parabole de la Révolution d’octobre qui est en train de se refermer et exiger une autre transition vers le socialisme. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

  23 août 2020, 15:58
Photo: Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / RIA Novosti
Texte: Alexandra Yudina

Moscou n’exclut pas que l’ex-candidate à la présidentielle Svetlana Tikhanovskaya et ses partisans soient intéressés à déstabiliser davantage la situation dans la république, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Apparemment, elle (Tikhanovskaya) n’a pas été autorisée à se calmer, et elle a commencé à faire des déclarations politiques, d’ailleurs, dures, exigeant de continuer les grèves, les actions de protestation. Et il est caractéristique qu’elle fasse de plus en plus souvent ses déclarations non pas en russe, ni en biélorusse, mais en anglais », rapporte RIA Novosti des propos du ministre.

Lavrov a noté que le principal destinataire des discours de Tikhanovskaya est donc la «direction occidentale».https://code.giraff.io/data/w-vzru-2.html

«Peut-être que le but d’une telle démarche est d’empêcher les pays occidentaux de se retirer et de les persuader de continuer à jouer avec cette situation», a-t-il déclaré.

Selon lui, les opposants biélorusses partis pour l’Occident ne veulent pas de manifestations pacifiques, mais veulent du sang, et c’est criminel. En outre , a ajouté Lavrov, la situation en Biélorussie se calme maintenant, mais tout le monde n’en est pas satisfait.

“Certains opposants biélorusses qui vivent en Occident et à partir de là essaient d’influencer ce qui se passe dans leur pays, veulent vraiment un autre scénario, afin qu’il y ait du sang afin de provoquer la réaction des responsables de la sécurité bélarussiens, qui maintenant ne dérangent personne et n’interfèrent pas dans des manifestations pacifiques”, – a noté le chef du ministère des Affaires étrangères.

Lavrov a également déclaré que l’opposition biélorusse, en parlant du départ du président Alexandre Loukachenko, mettait en œuvre le scénario vénézuélien.

«Ils proposent des négociations avec les autorités actuelles dans un seul but: discuter des conditions du départ du président du Bélarus, il est proposé de promouvoir davantage leurs programmes. C’est à peu près la même chose qu’au Venezuela, lorsque le président légitime est déclaré paria », a-t-il ajouté.

Le ministre a ajouté que “ce sont les gens eux-mêmes qui décideront comment sortir de la crise, sans médiation”.

Selon lui, Moscou note des signes d’une normalisation de la situation en Biélorussie.

«Je pense que des signes clairs d’une normalisation de la situation sont très, très importants. En même temps, je sais que tout le monde ne le souhaite pas et qu’il y a ceux qui veulent un courant normal et pacifique, dans lequel se déroule actuellement le développement des événements en Biélorussie, pour le rendre violent, provoquer du sang et aller dans le sens du scénario ukrainien », a-t-il souligné.

Dans le même temps, M. Lavrov a déclaré que Moscou partait du fait que dans la situation avec la Biélorussie, il n’était pas nécessaire d’imposer des moyens de résoudre la crise actuelle à Minsk.

«Nous partons du principe qu’il n’est pas nécessaire d’imposer des recettes. Le président (du Bélarus Alexander) Loukachenko s’est exprimé à plusieurs reprises lors de ses réunions avec des collectifs de travailleurs pour un dialogue, y compris sur la réforme de la constitution », a-t-il ajouté.

De plus, selon lui, la Russie considère comme prometteuses les déclarations de Loukachenko sur la réforme de la constitution biélorusse.

«Le président Loukachenko s’est prononcé plus d’une fois au cours de ses réunions avec les collectifs de travailleurs pour le dialogue, y compris la proposition la plus importante – un dialogue sur la réforme constitutionnelle. C’est la voie même qui est très prometteuse », a résumé le ministre des Affaires étrangères.

Pour rappel, selon la CEC, le président sortant de la Biélorussie Alexandre Loukachenko a recueilli  80,08% des voix aux élections présidentielles  , Svetlana Tikhanovskaya a été soutenue par 10,09% de ceux qui sont venus aux urnes. Tihanovskaya elle-  même s’est  qualifiée de gagnante des élections et a  déposé une  plainte auprès de la Commission électorale centrale au sujet de violations pendant la campagne électorale.

Sur la Biélorussie après l’élection présidentielle ont  commencé  des actions de protestation de masse, qui ont été durement réprimées par les forces de sécurité:  ils ont utilisé  des gaz lacrymogènes, des canons à eau,  des balles en caoutchouc  et  des grenades assourdissantes . Les manifestants ont  lancé des  «cocktails Molotov» sur les policiers anti-émeute.

La semaine dernière, le bureau de l’ex-candidate à la présidentielle Tikhanovskaya a  annoncé  la non-reconnaissance des résultats officiels des élections, et elle-même a  annoncé  la création d’un conseil de coordination dans la république pour assurer le transfert du pouvoir. Le Conseil de coordination de l’opposition biélorusse a  appelé les  autorités de la république à entamer immédiatement les négociations.

https://vz.ru/news/2020/8/23/1056502.html?utm_campaign=vz&utm_medium=referral&utm_source=push

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Bienvenue !

L’observation sur l’usage de l’anglais est intéressante.
Tous les dirigeants de l’ex Union Soviétique ont d’abord fait traduire en anglais.
La réception de ces ouvrages en France n’a jamais été directement en Français mais une traduction en sous traitance de l’anglais.
La chaîne RT n’émet qu’en anglais sur la télé (pas sur le câble).