Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Cuba et la marche “négationniste” de la pandémie à Berlin

Propagateur d’extrême-droite ainsi les Cubains qui se battent depuis des mois contre cette épidémie jugent la “marche de Berlin”… Récemment dans un utre article des Cubains disaient “résister n’est pas être terroriste”, c’est là effectivement toute la différence entre cette bande de tarés qui se conduisent comme des terroristes , prennent les autres en otage et ceux qui luttent pour les droits des êtres humains autant que pour la vie (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Par: Hugo Ríus

Une marche négationniste à Berlin proclame la fin de la pandémie en plein rebond. La manifestation a été baptisée “Freedom Day”, ce qui révèle un intérêt d’extrême droite pour l’appel, qui prend le titre du film sur le congrès du parti nazi en 1935. (Source: agence EFE)

Guillaume Tell

Plusieurs manifestants agitent les drapeaux officiels allemands et impériaux lors des manifestations contre les restrictions imposées par le gouvernement pour contenir la propagation du COVID-19 à Berlin, en Allemagne, le 1er août 2020. REUTERS / Fabrizio Bensch

Par leurs actes vous les reconnaîtrez, c’est-à-dire ceux qui sont ainsi emportés par des théories du complot infondées sur l’origine d’une telle tragédie sanitaire mondiale et avec des défilés massifs comme celui rapporté dans la capitale allemande, ils deviennent les propagateurs les plus actifs de la nouveau coronavirus.

Pratiquement personne n’a respecté la distance physique, et encore moins utilisé le masque, alors que c’était l’une des conditions imposées par les autorités pour autoriser la marche , qui a rassemblé quelque 17 000 personnes, selon les médias.

Le nombre total d’infections vérifiées depuis le début de la pandémie dans le pays européen s’élève à 209 653, avec 9 148 décès dans un rebond actuel.

Plus près géographiquement, en Argentine, d’autres, au moins inconscients, sont sortis pour protester contre le “manque de liberté” tel qu’interprété par les mesures préventives restrictives du président du pays qui a fait passer “la vie avant l’économie”.

Cocktail de propagation explosif qui mêle négateurs, extrême droite et irresponsables, véritables conspirateurs de la pandémie.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments