Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

L'”autisme” d’Assange cité comme raison pour refuser l’extradition

Morning star traduit par Catherine Winch

morningstaronline 24 septembre 2020

@m_star_online

par Tim Dawson

Un PSYCHIATRE a déclaré hier, lors d’une audience d’extradition du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, qu’il était “clair” qu’il se trouvait sur le spectre autistique.

Le Dr Quinton Deeley, neuropsychiatre consultant, a diagnostiqué le syndrome d’Asperger chez cet homme de 49 ans après avoir assisté à une session d’évaluation de l’autisme de deux heures et passé six heures au téléphone avec M. Assange à la prison de Belmarsh.

M. Assange lutte contre son extradition vers les États-Unis, où il fait face à 18 accusations relatives à un présumé complot de piratage informatique et de conspiration pour obtenir et divulguer des informations de défense nationale.

Lors de son témoignage au Old Bailey hier, le Dr Deeley, qui s’est également entretenu avec les parents de M. Assange pendant son enquête, a déclaré “À mon avis, il est clair que M. Assange se présente comme une personne souffrant d’un trouble du spectre autistique”.

Il a déclaré que M. Assange partage les caractéristiques de “nombreuses personnes de haut niveau du spectre autistique”, notamment des ingénieurs et des informaticiens.

Le Dr Deeley a ajouté que le fondateur de Wikileaks avait “des difficultés à discuter de ses propres émotions” et qu’il “se concentrait principalement sur ses propres pensées et intérêts”.

La mère de M. Assange, Christine, a déclaré au Dr Deeley que dans son enfance, il avait “une préférence pour le jeu solitaire” mais qu’il avait noué quelques amitiés à l’adolescence avec des garçons “geeks” qui partageaient son intérêt pour les ordinateurs, a-t-on appris au tribunal.

Le professeur Seena Fazel, psychiatre légiste, appelé au nom du gouvernement américain, a déclaré plus tard à la cour que si M. Assange était sur le spectre autistique, “ce serait sous une forme légère”.

news@peoples-press.com

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments