Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

A la suite du vote du CN, l’intervention de Pierre Bell Loch , maire de Vitry

photo: Très beau rassemblement ce matin au marché…Les communistes de Vitry-sur-Seine et d’Alfortville fiers de leurs candidats de combat pour la législative partielle des 20 et 27 septembre avec Fati Konate et Greg Verny des députés des quartiers populaires à l’Assemblée nationale ✊🏻 – déterminée, avec Pierre Bell LlochKevin Guillas-CavanPourre FabienneJacques ThomasLaurence JeanneRielgab Draloh et Guiorguieff Jeremy, à Vitry-sur-Seine.

Nous avons appris par le Parisien, les faits suivants :

Le parti communiste n’aura pas de candidat pour l’élection législative partielle sur la 9 e circonscription. Ancrée à gauche, cette circonscription recouvre Alfortville, et Vitry, où ces dernières semaines ont particulièrement été tendues sur le plan politique suite à l’élection de Pierre Bell-Lloch (PCF) à la mairie et non de Jean-Claude Kennedy, tête de liste.C’est la candidature de Fatmata Konaté, que le nouveau maire a mis en avant ces dernières semaines, qui a été rejetée. Résultat d’un vote qui a eu lieu lors du conseil national du parti ce samedi après-midi, conseil qui se poursuit ce dimanche. Sur 89 votants, 35 se sont prononcés en faveur de cette candidature, 50 contre et 4 se sont abstenus.

Le congrès est ouvert et ceux qui depuis vingt n’ont eu de cesse de liquider le parti ont sorti au grand jour les longs couteaux, ils vont faire jour après jours la démonstration si on les laisse faire qu’ils sont prêts à sacrifier villes et élus pour maintenir leur pouvoir sur le parti et le vendre ici comme dans les Bouches du Rhône à des alliés pour eux mêmes conserver des postes et des avantages jusqu’à ce que mort du PCF s’en suive. Personnellement je sais pat expérience jusqu’où ils sont prêts à aller ,tous ceux qu’ils ont détruit et je dois être la seule à pouvoir le dire comme je vais le dire désormais. Si la France n’a plus de parti communiste cela va être une drame pour les couches populaires etc’est à ce titre seulement que je vais dire la réalité de ces combats sordides contre tous ceux qui veulent lutter contre leurs manoeuvres. (note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Voici le commentaire du maire PCF de Vitry Pierre Bell-Lloch

Recours CN C’est avec tristesse et consternation que nous apprenons que le conseil national du PCF a décidé de suivre l’avis de la commission de conciliation sur la candidature de Fati Konaté et Greg Verny aux législatives partielles de Vitry/Alfortville. Pour nous, ce vote ne peut être considéré comme statutaire dans la mesure où il intervient après le dépôt des candidatures en préfecture et avant même la conclusion des investigations de la commission de conciliation sur le conseil municipal du 4 juillet. Nous constatons que notre retrait du Conseil National pour permettre l’apaisement et le débat a ouvert en réalité un procès sans avocats tronquant la perception des camarades sur notre réalité.

Ainsi n’a pu être porté à la connaissance des camarades le courrier du président de groupe PS de Vitry qui témoigne de l’accord proposé par notre tête de liste à nos adversaires et aux élus socialistes dans le but d’évincer des élus communistes et EELV. Ce courrier déterminant pour prouver notre éthique et notre bonne foi a été envoyé jeudi au président de la commission et n’a toujours pas été versé au dossier des membres de la commission.

Nous serons donc présents lors des prochaines instances nationales. Nous alertons nos camarades et responsables nationaux de leur responsabilité à punir la jeunesse issue des quartiers populaires et membre du parti de notre ville. Prenant le risque de créer une fracture entre le parti et ceux qu’il défend, ils prennent la décision d’encourager les troubles internes à notre section et le risque de perdre le département et la deuxième ville de France dirigée par un maire communiste.

Nous demandons le retrait de cet avis non statutaire et nous présenterons un recours contre l’ensemble des candidatures validés par le CN dont nous savons qu’aucune n’a été validées statutairement devant les sections. Notre parti est celui des quartiers et des classes populaires.

Préférer à ceux qui le défendent et le portent l’absence de candidat communiste est une faute politique majeure. Chacun prendra donc ses responsabilités et pour notre part nous ne démissionnerons pas de notre combat pour les plus fragiles dedans comme en dehors du parti.

Bien fraternellement Pierre Bell Lloch

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Ce serait bien d’expliquer le contexte, car quand on n’est pas de Sartrouville, on ne comprend rien ! Qui est candidat qui ne l’est pas ? Pour qui la direction du parti veut-elle faire voter ? Carvounas l’ami de Valls et donc ennemi des communistes et de la CGT… ? Ou autres ?