Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Chine se stabilise avec le rôle consolidé du CPC: éditorial du Global Times

Cet éditorial du Global Times qui est l’organe officiel du gouvernement chinois n’est pas conçu certes pour nous faire connaitre ce qui ne va pas, mais sa tonalité, son style direct et franc, l’insistance mise sur le socialisme et le parti communiste par rapport aux échecs du capitalisme montre que là encore un vent d’optimisme souffle sur la capacité de la société et du pouvoir chinois de résoudre les problèmes. Les défis sont immenses mais la société les affronte, il y a une volonté et aussi la fin d’un complexe d’infériorité. (note et traduction de danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié: 05/09/2020 0:03:540

https://www.globaltimes.cn/content/1199945.shtml


Un coin de rue bondé mercredi soir à Wuhan, capitale de la province du Hubei en Chine centrale. Alors que la ville a levé le verrouillage pendant près de deux mois, la vie est lentement revenue à la normale. Photo: IC


La société chinoise est à sa période la plus stable de ces dernières années. Le prestige du Parti communiste chinois (PCC) en tant que parti au pouvoir à long terme s’est consolidé. Le monde extérieur, en particulier Washington, ne doit pas se méprendre sur la situation politique de la Chine, pour les raisons suivantes: 

Premièrement, la Chine a mis l’épidémie de coronavirus sous contrôle strict. Alors que la plupart des pays comme les États-Unis et l’Inde sont la proie de la pandémie mondiale, la société chinoise revient à la normale avec un élan puissant. Cette grande réalisation a changé la compréhension fondamentale des gens du système chinois. Cette compréhension a dépassé les inquiétudes des gens dans le système chinois “défectueux” au stade précoce du coronavirus à Wuhan. Les gens croient maintenant que le système de leur pays est capable de faire face à toutes sortes de défis extrêmes. Ces missions apparemment impossibles pourraient être accomplies sous la direction du CPC.

La Chine est entourée par la pandémie à travers le monde, mais elle peut empêcher l’épidémie de recommencer. La Chine peut ramener à zéro le nombre de cas nouvellement confirmés et peut trouver et contrôler efficacement les cas importés. La Chine s’est si bien débrouillée qu’elle a développé toute une série d’expériences pour faire face à l’épidémie.

Deuxièmement, l’image des États-Unis s’effondre aux yeux du peuple chinois. Dans le passé, les Chinois admiraient les États-Unis qu’ils considéraient comme un paradis et où ils allaient soit pour l’immigration, soit pour étudier, soit pour faire fortune. Même Hong Kong et Taiwan étaient des terres de prospérité pour les peuples du continent.

Néanmoins, à mesure que les villes chinoises se développent rapidement, l’amélioration du niveau de vie remodèle les esprits. La guerre commerciale menée par les États-Unis contre la Chine a permis au peuple chinois de mieux comprendre les États-Unis. Le peuple chinois trouve que l’élite politique américaine est déraisonnable, bornée et simplement menteuse. Depuis l’éruption de la pandémie, il est encore plus choquant pour de nombreux Chinois que les États-Unis ne prêtent aucune attention à la science. Nous sommes confrontés vrai visage des États-Unis que nous admirions tant.

Troisièmement, le gouvernement chinois sert le peuple, contrairement au gouvernement américain qui sert le capital. La Chine est toujours confrontée à de nombreux problèmes et l’épidémie a affecté l’économie. Mais le peuple chinois s’est rendu compte qu’à des moments clés, les gens peuvent compter sur le PCC pour inverser la tendance. L’épidémie de Wuhan l’a prouvé, et la perte de contrôle dans de nombreuses régions du monde, y compris aux États-Unis, lui sert de repoussoir.

Face à des temps difficiles, la vie et la santé de la population, plutôt que le capital et les intérêts, sont prioritaires. Lorsque les souffrances des gens sont exposées sur Internet, le gouvernement réagit rapidement. Alors qu’aux États-Unis, comme de nombreuses personnes sont mortes de l’épidémie, le président et son équipe font preuve d’indifférence. Malgré les médias très développés, la misère des Américains n’attire guère l’attention ou suscite la sympathie de la classe supérieure. Plus de 180 000 personnes sont mortes et plus de 6 millions sont infectées, tandis que le soutien au gouvernement américain reste inchangé. À quel point le système de valeurs américain est-il tordu?

La Chine a ses propres problèmes, tels que la bureaucratie et le formalisme. Les gens en sont conscients et parlent de ces problèmes sans retenue. Éliminer ces problèmes chroniques est un défi à long terme pour la Chine. 

Comparée à d’autres pays, la Chine est plus unie politiquement. La Chine marchera de l’avant et résoudra ses problèmes. Ceux qui essaient de creuser un fossé entre le PCC et le peuple chinois rêvent simplement de déplacer l’Himalaya de l’Asie vers l’Amérique.

Publié dans: EDITORIAL

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

En vous bafrant de Global Fun, vous n’allez pas comprendre la Chine, ni avec votre Delaunay qui ne voit que ce qu’il veut voir. Essayez de regarder ailleurs Au cours des deux dernières décennies, les disparités de richesse ont toujours été un sujet tabou en Chine, et particulièrement ces derniers temps, alors que la pandémie de Covid-19 a impacté la population chinoise de manière inégale. Le Nobel d’économie Thomas Piketty (cf photo) vient de l’apprendre à ses dépens.  Lorsqu’il publia son best-seller « Le Capital au XXIème siècle » en 2013, un ouvrage argumentant que le capitalisme creuse les inégalités, celui-ci rencontra un succès immédiat en Chine où… Lire la suite »

Sans compter que Piketty n’a jamais été prix Nobel…