Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Xi Jinping déclare que la Chine est prête à défendre l’histoire de la Seconde Guerre mondiale avec la Russie

Le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a déclaré jeudi qu’il était prêt à travailler avec le président russe Vladimir Poutine pour protéger l’issue de la Seconde Guerre mondiale et la justice internationale. C’est ce que déclare le télégramme de félicitations de Xi Jinping à V. Poutine à l’occasion du 75e anniversaire de la victoire dans la guerre antifasciste mondiale. Notons également qu’à cette occasion, Xi pour la première fois a répondu aux attaques contre le parti communiste Chinois (note et traduction de Danielle Bleitrach).

“Je suis prêt, avec vous, à continuer à faire des efforts <…> pour que les générations futures puissent vivre sur une planète où règnent la paix, la sécurité et la prospérité”, a déclaré l’agence de presse Xinhua en rapportant les propos de Xi Jinping.

Comme l’a noté le dirigeant chinois, Pékin a l’intention d’approfondir les relations d’un partenariat stratégique global avec Moscou, afin de protéger les résultats de la Seconde Guerre mondiale et un ordre international équitable. «Je suis prêt à contribuer activement à la préservation des mécanismes multilatéraux d’interaction, à promouvoir la formation d’une humanité avec un destin commun», a souligné Xi Jinping.

«Les deux peuples se sont battus côte à côte et ont formé avec leur sang une grande amitié indestructible, jetant une base solide pour le développement des relations bilatérales à un niveau élevé», cite l’agence.

Le président de la RPC a également qualifié la Russie et la Chine de «principaux champs de bataille en Asie et en Europe».

Auparavant, la télévision centrale chinoise avait rapporté que Xi Jinping et Poutine avaient échangé jeudi des télégrammes de félicitations à l’occasion du 75e anniversaire de la Victoire de la Seconde Guerre mondiale.

Comme le rapporte l’agence, Poutine a également envoyé un télégramme de félicitations au chef de la RPC. Dans ce document, il a noté que la Chine et la Russie ont fait d’énormes sacrifices pour la victoire, ce qui a renforcé leur «amitié militaire». Selon le politicien russe, ces États doivent ensemble préserver la vérité sur les événements de cette époque, résister aux distorsions de l’histoire et aux justifications du nazisme.

Xi Jinping et les dirigeants chinois ont également assisté à une cérémonie de dépôt de gerbes au Musée commémoratif de Pékin sur la guerre du peuple chinois contre le Japon en l’honneur des héros qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et l’indépendance de leur patrie. L’événement dédié au 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale a été retransmis en direct sur les chaînes de télévision locales.

En avril 2020, Poutine a signé une loi sur le report du jour de la gloire militaire – le jour de la fin de la Seconde Guerre mondiale du 2 au 3 septembre. Le 3 septembre, la RPC célèbre le jour de la victoire sur le Japon militariste.

La Seconde Guerre mondiale a commencé le 1er septembre 1939 avec l’invasion de l’Allemagne nazie en Pologne et s’est terminée par la défaite et l’occupation du Japon militariste par les forces des puissances alliées le 2 septembre 1945.

Le 3 septembre, la RPC célèbre le jour de la victoire sur le Japon militariste.

***


Le président chinois Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale (CMC), prend la parole lors d’un colloque commémorant le 75e anniversaire de la victoire dans la guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise et la guerre antifasciste mondiale à Pékin, capitale de la Chine, le 3 septembre 2020. Le symposium a été organisé par le Comité central du PCC, le Conseil d’État et le CMC dans le Grand Hall du Peuple. (Xinhua / Xie Huanchi)

Le peuple chinois ne sera jamais d’accord sur aucune tentative de toute personne ou force de déformer l’histoire du Parti communiste chinois (PCC) et de salir la nature et le but du PCC, le président chinois Xi Jinping, qui est également le secrétaire général du le Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale, a déclaré lors d’un symposium commémorant le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’était la première fois que le principal dirigeant chinois répondait indirectement aux attaques menées par les États-Unis contre le parti au pouvoir en Chine. 

Xi a également souligné que toute personne ou toute force qui a l’intention de déformer et de changer le socialisme aux caractéristiques chinoises, ou de nier et de dégrader les grands progrès que le peuple chinois a réalisés dans la construction du socialisme, ne sera pas tolérée. Et le peuple chinois ne sera d’accord sur personne ni sur aucune force qui sépare le PCC et le peuple chinois et les oblige à s’affronter, a déclaré le président chinois. 

De plus, toute personne et toute force qui essaie d’imposer sa volonté à la Chine par des tactiques d’intimidation et des tentatives de changer la voie de développement du pays, d’entraver les efforts du peuple chinois pour se créer une vie meilleure, ne sera pas tolérée.

Toute personne ou force qui tente de saper le droit du peuple chinois à vivre dans la paix et le développement, de saper les échanges et la coopération entre le peuple chinois et le peuple d’autres pays, et de saper la paix et le développement de l’humanité, ne sera pas non plus acceptée, a déclaré Xi. 

Xi a souligné lors du 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale que le rôle du PCC était la clé de la victoire dans la guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise. 

Il a également mentionné que le peuple chinois a fait preuve d’un grand esprit de résistance pendant la guerre, et qu’un tel esprit inspirera toujours le peuple chinois à lutter pour le grand rajeunissement de la nation. 

C’est la première fois que le principal dirigeant chinois fait des remarques d’autorité complètes face à une série d’accusations et d’attaques sans fondement contre la Chine, en particulier la campagne de diffamation constante contre le PCC, a déclaré Li Haidong, professeur à l’Institut des relations internationales de la Chine, Université des affaires étrangères, jeudi au Global Times. 

“Cela montre également que le gouvernement chinois tient une position très ferme sans crainte de se battre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le pays a remporté la victoire grâce à la direction du PCC et au pouvoir du peuple”, a déclaré Li, notant que sous la direction du PCC, la Chine a non seulement remporté une bataille acharnée contre l’agression japonaise, mais a également ouvert une nouvelle page pour le développement et l’ouverture accélérés du pays,

L’administration Trump des États-Unis traite désormais le PCC comme une menace majeure et de telles initiatives mal intentionnées visant à créer une confrontation idéologique avec la Chine font désormais partie de la stratégie géopolitique américaine. Le gouvernement américain a également proposé certaines mesures telles qu’une interdiction pour les membres du PCC à l’entrée aux États-Unis, ce qui est considéré comme l’une des approches les plus difficiles que Washington envisage d’adopter alors que les relations américano-chinoises glissent dans une situation historiquement intense.

Cependant, certains politiciens américains ont intentionnellement pris la confrontation idéologique comme un moyen majeur de mener une guerre froide initiée par les États-Unis contre la Chine, car elle ne peut pas supprimer l’économie, la culture ou le système de son principal rival, ont déclaré certains experts. Il est également largement considéré comme une mesure inutile des États-Unis dans une tentative de maintenir son hégémonie à travers le monde

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments