Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Díaz-Canel dénonce une nouvelle manœuvre contre Cuba et son échec au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

même les spécialistes “gauchistes” de la soumission aux ordres de l’empire et qui relaient toutes ses campagnes les plus éhontées sur les droits de l’homme à partir du moment où il s’agit de pays socialistes ou progressistes, défendant leur souveraineté, ont du mal à suivre les campagnes contre Cuba tant elles s’inscrivent en faux contre la réalité comme celle de ce pseudo écologiste venant témoigner contre Cuba.

twitter de Miguel Díaz-Canel, président de Cuba.

Le président de la République, Miguel Díaz-Canel Bermúdez , a qualifié aujourd’hui d’échec la manœuvre menée contre Cuba lors de la 44e session ordinaire du Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

“La vérité de Cuba démonte le mensonge. L’empire s’accroche à l’utilisation de mercenaires et échoue à nouveau”, a écrit le président sur son compte Twitter.

Dans le cadre de son message, Díaz-Canel a fait référence à un article publié par le journal national Granma, qui déclare que le diplomate cubain Jairo Rodríguez, membre de la Mission permanente de Cuba à Genève, a répondu la veille aux commentaires d’Ariel Ruiz Urquiola, qui essayait de dénigrer la coopération médicale internationale de l’île.


Rodríguez a dénoncé les accusations de cet individu, concernant sa santé et celle de sa famille, en démontrant leur absurdité.

Ariel Ruiz Urquiola a tenté de discréditer le travail de la Révolution cubaine dans le domaine de la promotion et de la protection des droits humains de son peuple.

“Quels sont ses objectifs? Il faudrait demander à la machine de propagande basée à Miami, qui a promu toute une émission sur les réseaux sociaux et les médias numériques basée sur des informations totalement fausses, à ce sujet”, a déclaré le diplomate, soulignant que les accusations du citoyen étaient fausses.

Ruiz Urquiola est un biologiste et usufruitier terrestre à Viñales, dans la province de Pinar del Río (ouest), utilisé par les États-Unis comme écologiste et défenseur des droits de l’homme dans ses manœuvres contre Cuba. Il a été puni pour le crime d’outrage et liens avec des représentants à La Havane du gouvernement américain.

En vidéo: le mercenaire Ariel Ruiz Urquiola échoue à Genève

(Avec des informations de Prensa Latina)

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments