Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La manif pour tous des antivaccins, un bide clownesque et pourtant inquiétant…

Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et plein air
Peut être une image de plein air

On croyait avoir touché le fond de l’obscurantisme hystérique mais les petits regroupements de ce samedi ont montré la marginalisation de ceux qui sont réellement hostiles, leur tentative infructueuse pour fédérer toutes les inquiétudes et colères légitimes de la population. Et ce malgré la publicité médiatique qui leur est accordée sans commune mesure avec leur représentativité. Cela fait partie du lancement de la campagne électorale de Macron qui tente de surfer sur ces excès et sur la ruée des Français vers la vaccination pour mieux faire oublier l’essentiel, l’état de la santé publique, les nouvelles attaques contre les droit sociaux, la soumission aux diktats des trusts pharmaceutiques, en s’opposant à ce qui est de l’ordre de la nécessité : la vaccination de toute la population….

Des opérations purement électoralistes tentant de laisser croire à une vague protestataire conciliant les foules de la manif pour tous, l’indignation des gilets jaunes, et les rassemblements bobos des débats type France insoumise et nuits de la République, notre dame des Landes, soignants syndicalistes en colère et résistant aux soins la figure que l’on a monté de toute pièce avec obstination, le tout masquant mal les ambitions trivialement électoraliste y compris de Philipot…. chacun tentant de râcler les fonds de tiroirs de lacolère suposée populaire…

Avec la publicité accordée par les médias, l’intervention en boucle sur BMTV et partout, c’est un bide parce que la propagande insistait sur le fait que cela ratissait large, de Bompard de la France insoumise à l’extrême droite alors qu’ on ne retrouvait même pas tout le public des gilets jaunes de la manifpour tous et de la France insoumise. Alors la logique de l’opération devait être beaucoup plus considérable surtout quand on la compare aux quatremillions qui sont allés se faire vacciner et que Macron espère bien récupérer, Quatre millions face à cent dix mille, l’union entre jacqou et son seigneur revenus du Moyen Age et qui a perdu en route le trois quartdes troupes … c’est exactement ce qu’il faut à Macron pour les présidentielles… Ces ganaches d’extrême droite avaient besoin d’apparaitre comme les canalisateurs de la révolte populaire autant que du conservatisme le plus rance et la France insoumise s’est prêté au jeu…

Une France insoumise qui accentue sa dérive… dans ce domaine comme dans bien d’autres. On peut que se féliciter que le PCF ait repris son autonomie par rapport à ce mouvement dont même le chef semble avoir perdu le contrôle entre indigènes de la République et manif pour tous… Sans mesurer qu’il est des additions quine conduisent qu’à des soustractions, les troupes désertent… Une autonomie du PCF ,axée sur des propositions, une position ferme sur la question des vaccins mais sans la moindre complaisance avec les incuries gouvernementales dans le domaine de la santé et les projets de démantélement qu’il poursuit. Cette autonomie n’a pas d’ennemi à gauche et aucun communiste ne peut se rejouir de voir une partie de celle-ci entraînée dans cet opportunisme sans perspective réelle. Heureusement que le PCF a commencé à faire entendre une voix originale…

C’est pourquoi il faut que ce qu’il reste de gauche, manipulée dans ces délires, se rende compte de ce qu’ils cautionnent… je voudrais les mettre en garde contre cette canalisation de la violence vers ces exutoires : des faits sont intervenus ce week end, la destruction d’un centre de vaccination et pire encore un incendie volontaire d’une tour squattée dans une citée marseillaise… On affole de peur et de rumeur pour mieux nous guider vers le pire…

Cela pourrait être simplement lié aux mobilisations pour la campagne présidentielle avec ses aspects outranciers tant du pouvoir que de ses opposants privilégiés, un cirque avec ses clowns, mais il y a un contexte beaucoup plus préoccupant celui des politiques capitalistes face à leur propre crise, toujours plus exercer une pression sur les couches populaires et moyennes pour maintenir des profits financiers, parasitaires, développer un bellicisme concurrentiel, entretenir des campagnes de haine xénophobe… Tout cela se heurte à des résistances, à un scepticisme généralisé dans les institutions, alors dévoyer ce scepticisme en rumeurs réactionnaires est une méthode… Mais celle-ci dit également la manière dont le Capital est à la recherche d’un pouvoir capable de tenir le peuple….

Danielle Bleitrach

Print Friendly, PDF & Email

Vues : 356

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments