Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La visite de Xi à Shenzhen ou la stratégie de “double circulation”


Cette visite a d’abord la signification d’envoyer un message clair à Hong kong et à ses affairistes: pour résoudre vos difficultés économiques vous n’avez rien à attendre de l’étranger, il faut au contraire vous lier plus étroitement à la Chine continentale dans l’orbite du développement de Shenzhen. Mais il y a là aussi une mise en pratique du cadre de développement économique que la Chine a récemment annoncé sous le nom de “double circulation”. La “double circulation” consiste à se concentrer sur l’économie nationale, pour mieux s’adapter aux marchés étrangers. Alors que le monde entier cherche des réponses sur la façon de se remettre du COVID-19, la Chine déclare que le développement de son économie nationale serait une priorité ce qui poursuit sa stratégie de socialisme de marché sur le long terme. Mais la “double circulation” promet également de créer de meilleures conditions pour le marché étranger.
Les ressources et les politiques de la Chine seront ciblées sur la stimulation de la demande intérieure, ainsi que sur l’innovation technologique.
En libérant le plein potentiel de la demande intérieure, cela permettra de promouvoir et de soutenir le marché étranger. “Avec une série de politiques centrées sur le thème de la circulation intérieure, la demande intérieure va encore s’accroître. Cela inclut la demande possible de biens étrangers, ce qui attirera certainement les investissements étrangers. Il devrait donc s’agir d’une plus grande et d’une meilleure opportunité pour les investisseurs et d’un meilleur accès pour les produits de base”
l’initiative suivra la stratégie sur le long terme de la Chine visant à rééquilibrer son économie de la manufacture aux technologies de pointe en conservant l’ensemble de la chaîne, en conservant son ouverture tout en répondant aux nouvelles tendances et aux incertitudes mondiales pour sa population.

En ce qui concerne Shenzhen , dans lequel devrait s’intégrer Hong kong et Macao, les zones de libre-échange et le développement des ports de libre-échange devraient non seulement se concentrer sur la réduction des obstacles à l’accès aux marchés, mais aussi tenir compte de la tendance actuelle de l’intégration économique régionale et mondiale, afin d’élaborer des règles et des systèmes de gestion pertinents. Dans les futures négociations sur l’intégration économique régionale, il devra être accordé plus d’attention aux règles économiques. La poursuite de l’ouverture de l’industrie financière devrait avoir une importance plus stratégique, mieux liée à la planification, afin que davantage de capitaux puissent activement affluer sur le marché financier chinois, puis soutenir la montée durable de l’économie chinoise”. Des efforts sont déjà en cours dans tout le pays pour faciliter la circulation économique intérieure et l’intégrer à l’économie mondiale. Ce qui renvoie à des essais monétaires visant à l’émancipation du dollar toujours à partir du marché intérieur. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Par Chen Qingqing et Chi Jingyi Source: Global Times Publié: 2020/10/12 23:08:402


Une tournée de haut niveau avant la réunion clé du CPC donne des conseils sur les priorités futures en matière de développement économique


Des touristes prennent des photos dans un parc de Shenzhen, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, le 2 octobre 2020. (Xinhua/Mao Siqian)

La visite du président chinois Xi Jinping à Shenzhen – le pionnier de la réforme du pays – plus tard cette semaine devrait envoyer un signal clair au milieu des incertitudes extérieures croissantes et de la répression géopolitique menée par les États-Unis que le pays va sans relâche adhérer à sa voie unique de développement, et son modèle socialiste, qui a été mis en pratique dans la ville et s’est avéré être un succès, selon les analystes.

Xi doit se rendre à Shenzhen, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, cette semaine et assister à une célébration marquant le 40e anniversaire de la création de la zone économique spéciale de Shenzhen (ZES), qui se tiendra dans la ville du sud de la Chine mercredi

matin. Il s’agit de la troisième visite officielle de Xi dans la ville – l’une des premières ZES mises en place dans les premiers jours de la réforme économique du pays et de l’ouverture dans les années 1980 – depuis qu’il a pris le poste de secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) en 2012.

Cette visite intervient également à la veille d’une réunion clé du CPC fin octobre au cours de laquelle les décideurs chinois discuteront du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social de la nation

Avant la visite de Xi, le gouvernement central a dévoilé dimanche des mesures de mise en œuvre détaillées qui visent à faire de Shenzhen une zone de démonstration socialiste dans les cinq prochaines années. L’effort souligne la ferme détermination du pays à faire de la ville du sud un nouveau moteur de la croissance régionale tout en intégrant davantage les deux régions administratives spéciales (SAR), Hong Kong et Macao, dans les plans de développement du pays.

Le gouvernement central a annoncé son plan pour construire Shenzhen, la ville qui a mené la campagne de réforme de la Chine, dans une zone pilote de démonstration du socialisme avec des caractéristiques chinoises en août 2019.

« u cours des 40 dernières années, Shenzhen est passée d’un petit village de pêcheurs à une mégapole étonnante avec son PIB global dépassant le Hong Kong voisin, poussé par l’ouverture et l’innovation

… cette célébration ressemble davantage à une déclaration au monde du succès de Shenzhen, qui est devenu un modèle pour d’autres villes chinoises », a déclaré Cao Heping, professeur à l’École d’économie de l’Université de Pékin, au Global Times lundi.

Ce message est apparemment devenu encore plus important compte tenu de l’impact de l’épidémie de COVIDE-19 sur l’économie, en plus de la défense hégémonique occidentale du découplage de la Chine menée par les États-Unis.

À une époque où certains politiciens et médias occidentaux n’épargnent aucun effort pour jeter des doutes sur la question de savoir si la Chine peut vraiment réussir dans son modèle socialiste de développement, même salir la direction du PCC, le fait non déclaré serait raconté à travers l’histoire de Shenzhen que ce modèle continuerait à prospérer, selon les analystes.

Focus sur la région de la Grande Baie Carrie Lam, chef de la direction de Hong Kong RAS, sera également conduire une délégation de fonctionnaires de Hong Kong pour assister à la célébration, selon l’annonce officielle lundi.

Les médias de Hong Kong ont également laissé entendre que Xi rencontrera probablement Lam et Ho Iat Seng, directeur général de la RAS de Macao, au cours de la visite. Il s’agirait de la première rencontre entre Xi et Lam après l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong fin juin, qui a contribué à mettre fin aux troubles sociaux déclenchés par les manifestations contre l’extradition à Hong Kong en juin 2019 et à rétablir la stabilité dans la ville frappée par les émeutes.

Comme la première zone économique spéciale du pays l’a approuvée le 26 août 1980, Shenzhen a vu son PIB dépasser celle de Hong Kong voisin en 2018 pour la première fois, atteignant 2,69 billions de yuans (389,2 milliards de dollars). Le succès de la ville a fait partie de la réforme économique et de l’ouverture de la Chine, qui est un processus de hausse des idées dépassées et d’essayer de nouvelles choses, tout en allant de l’avant avec de nouveaux progrès et des réalisations.

Honorer un tel esprit est devenu beaucoup plus important en ce moment critique car il reflète également la détermination de la haute autorité chinoise à continuer l’ouverture dans un contexte de pression extérieure croissante, en particulier la pression exercée par les États-Unis sur la Chine sur de multiples fronts, du commerce et de la haute technologie à l’idéologie, selon les analystes.

« Shenzhen a un rôle unique dans la croissance dans la région de la GrandeBaie. En raison des troubles politiques et de l’épidémie de COVID-19, Hong Kong n’a pas pu jouer pleinement son rôle dans la croissance de la région de la baie, tandis que Macao a une portée économique limitée, ce qui rend Shenzhen significative », a déclaré Li Xiaobing, un expert des affaires de Hong Kong à l’Université Nankai à Tianjin, a déclaré au Global Times lundi.

Dans le cadre du prochain plan économique quinquennal de la Chine, le développement de la région de la Grande Baie s’accélérerait également, dans lequel Shenzhen continuera à jouer son rôle de favori et de banc d’essai pour de nouvelles politiques et des réformes systématiques.

Shenzhen

Des réformes

plus profondes En introduisant à Shenzhen des politiques plus favorables pour faciliter l’accès des marchés aux capitaux étrangers, attirer davantage d’investissements et rationaliser l’administration pour aider à la croissance des entreprises, le gouvernement central a dévoilé à Shenzhen un ensemble de nouvelles mesures – considérées comme un paquet-cadeau géant , permettant au marché de jouer un rôle plus important dans l’allocation des ressources et des autorités locales à l’élaboration de règles.

Comme beaucoup d’autres villes en Chine, Shenzhen doit également passer d’un modèle de croissance axé sur l’exportation à un modèle de croissance à « double circulation » en s’appuyant sur le marché intérieur et à l’étranger et en modernisant sa chaîne d’approvisionnement, a noté M. Cao.

La ville, connue sous le nom de Silicon Valley en Chine, abrite de nombreuses start-up et high-tech, dont certaines comme Huawei, Tencent et DJI, sont sur la liste cible de l’administration Trump pour le contrôle des exportations et des sanctions.

Wang Weizhong, chef du Parti de Shenzhen, s’est également engagé à combler les lacunes des industries locales en accélérant la construction de laboratoires nationaux et de hauts plateaux d’innovation pour réduire la dépendance aux technologies américaines.

Lundi, Xi est arrivé dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, pour entamer une visite d’inspection de la province. Son premier arrêt a été Chaozhou où le président chinois a inspecté la rénovation des reliques culturelles et a visité un fabricant local engagé dans les composants électroniques et la fabrication de matériaux de pointe.

Axée sur les technologies auto-développées et l’innovation, l’usine est également un fournisseur majeur pour les entreprises nationales et étrangères comme Tesla, Apple, GE et Huawei, selon une séquence de China Central Television.

Le principal message que la visite de Xi devrait transmettre est la nécessité d’accélérer le développement des technologies locales face à la pression américaine, selon les analystes.

Les leçons de Shenzhen fourniraient également une orientation pour le modèle de développement futur de la Chine, où la mise à niveau industrielle est devenue une tâche urgente avec le volume global du PIB atteignant le plus haut niveau dans le monde entier. En tant que première force dans le prochain cycle de la réforme et de l’ouverture de la Chine, Shenzhen est susceptible d’atteindre l’objectif de modernisation à l’avance dans les cinq à dix prochaines années, fournissant une référence pour le reste du pays, selon les analystes

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments