Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Sergei Oboukhov–à “Free Press”: un chaos mondial fond sur la Russie, ou pour parler plus vulgairement – un bordel planétaire

Ce texte des communistes russe sur bien des points rejoint ce que nous tentons d’analyser ici, à savoir le rendez-vous auquel l’impérialisme est convié depuis pas mal de temps et auquel la chute de l’uRSS a accordé une sorte de sursis. Le diagnostic est celui de la Deutsche Bank. Que nous le voulions ou non nous sommes dans la transition, y aura-t-il des “temps obscurs”et comment peut-on y faire face? je ne sais pas si être une “forteresse assiégée” est la solution mais ce qui est évident c’est que nous devrons choisir notre camp. (note de danielle Bleitrach, traduction Marianne Dunlop)

Andrey Polunin (“Free Press”)

https://kprf.ru/party-live/cknews/197050.html

Deutsche Bank estime qu’à la mondialisation fait suite une «ère du désordre».

L’ère de la mondialisation, qui dure depuis 40 ans, sera remplacée par une «ère de désordre». C’est ce qu’indique une étude de la Deutsche Bank. Selon les prévisions, 2020 sera le début d’un nouveau «supercycle structurel» qui façonnera tout, de l’économie et des prix des actifs à la politique et aux modes de vie des gens.

“L’ère du désordre” est accélérée par le coronavirus, indique le document. Dans le même temps, les analystes de la Deutsche Bank soulignent que “toutdésordre n’est pas mauvais”.

Voici à quoi ressemble la liste des points clés de la nouvelle ère: le poids économique croissant de la Chine et la détérioration de ses relations avec les États-Unis; un nouvel élan pour les processus d’intégration en Europe après la pandémie COVID-19; la poursuite de la propagation de la politique de «l’argent hélicoptère».

En outre, la banque note une hausse probable de l’inflation, une augmentation des inégalités économiques au début de l’ère post-covid, mais à l’avenir, un changement de tendance vers une hausse des impôts pour les riches, une concurrence accrue entre les générations, une inquiétude accrue face au changement climatique et une nouvelle révolution technologique.

Un rapport de la Deutsche Bank décrit la période 1980-2020 comme l’ère de la meilleure croissance combinée des prix des actifs avec des rendements très élevés des actions et des obligations dans tous les domaines. Selon les experts, il est peu probable que de telles tendances se poursuivent à «l’ère du désordre», surtout en termes réels.

Les analystes estiment également que dans les années à venir, «la simple extrapolation des tendances passées pourrait être la plus grosse erreur à ne pas faire».

Notez que l’étude de la Deutsche Bank ne dit rien sur la place de la Russie dans le nouveau monde. Une chose est claire: «l’ère du désordre» rend les incantations actuelles des dirigeants mondiaux sur la grandeur de leur pays moins convaincantes et l’efficacité dans la résolution de nouveaux problèmes complexes – plus nécessaire que jamais.

En théorie, pour éviter le pire des scénarios et répondre de manière adéquate aux défis futurs, la Russie devrait disposer d’une solide marge de sécurité et de stabilité, tant politique qu’économique. Mais c’est exactement là que le Kremlin a des problèmes – et plus ça va, plus cela ressort avec évidence.

– La Russie dans l’étude de la Deutsche Bank, je crois, n’est pas nommée spécifiquement, – note le  secrétaire du Comité central du Parti communiste, docteur en sciences politiques Sergei Oboukhov. – Parce que la question clé est de savoir si la Fédération de Russie sera incluse dans le nouveau désordre mondial. Il est clair que lechambardement viendra sans nous, mais la Russie est toujours un facteur géopolitique sérieux dans la stabilité mondiale.

Ainsi, à bien des égards, l’évolution de la situation dépend de la ligne qui l’emportera en Russie. Soit nous sommes une forteresse assiégée, soit nous faisons partie du désordre mondial. Et il apparaît de manière de plus en plus évidente que nous n’avons pas d’autre choix.

Revenant à la «prophétie» de la Deutsche Bank, je pense que l’effondrement de l’URSS devrait être pris comme le point de départ de la nouvelle ère. La vérité est que l’économie mondiale s’est relancée en se nourrissant du corps de la puissance tuée et de ses réalisations. C’est ce qui a permis à l’économie mondiale de se stabiliser. Mais maintenant, l’Occident, passez-moi l’expression, a de nouveau tout bâfré et n’a rien laissé.

Il existe une loi, qui a été décrite par Marx  – la baisse tendancielle  du taux de profit, en fait, la fin de la croissance du capital. Nous pouvons dire que le grand classique avait prédisait ce qui se passe aujourd’hui – il y a 10 ans, personne ne pensait qu’il y aurait un taux d’intérêt négatif et des contrats à terme négatifs sur le pétrole.

En fait, nous voyons le capitalisme atteindre son plafond mondial. Non seulement les soins de santé et l’éducation sont commercialisés, mais même, désolé, la perversion sexuelle. Il ne reste plus qu’à exploiter la Lune et Mars – il n’y a plus rien pour que le capital se développe par ses propres moyens.

Mais il peut encore dévorer les faibles, décréter des sanctions, déclarer des pays et des couches sociales entières incorrects. En fait, le capitalisme dans sa forme classique est mort: les plus forts peuvent confisquer les actifs, c’est pourquoi Deutsche Bank parle d’une «ère de désordre».

Il n’y a qu’un seul moyen de sortir de cette situation pour l’Occident: la fascisation du système de distribution mondial, dans lequel même le «milliard d’or» n’est plus capable de survivre – l’Europe du Sud n’en fait clairement plus partie. En fait, un projet «archaïque global» est mis en œuvre avec le «roi de la montagne» – un groupe de pays qui distribue les ressources. Dans ce cas, la Russie ne peut survivre que dans un régime de forteresse assiégée.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Il n’ y a pas de sortie. La fascisation n’esr pas une porte de sortie mais attendre ds la terreur pour empecher une révolution socialiste les apports de la nouvelle ère.Mais la CHINE concurrence!Et l’Asie est forcée de suivre un fort développement. Les visions allemandes st profondément réactionnaires et sachant le potentiel tueur, assassin des classes propriétaires de la germanie les français devraient se réveiller vite. Parler d’approfondissement de l’UE au moment ou le Royaume Uni et 70 millions d’habitants le quitte c’est amusant! Ces élites st de plus en plus incompétentes et d’autant dangereuses. Vite un vrai PC, organisé,… Lire la suite »