Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Nouvelles mesures dans la capitale cubaine : respecter pour vivre

Traduction d’un article de Granma sur les mesures prises à La Havane face à la recrudescence des cas à La Havane. Que les délirants qui ne cessent d’envoyer des sujets débiles sur la cousine de l’infirmière qui a eu le corona et qui sait ce qu’il en est ou la dernière spécilaiste d’extrême droite qui dit des choses fondamentales, voient la réalité et l’attitude du peuple cubain qui lui sait ce qu’est se battre sur une épidémie. Sachez que personnellement j’ai atteint le seuil de saturation devant les conneries irrationnelles et criminelle que certains diffusent, leur harcélement recevra la réponse méritée : une rupture définitive et bloquage . (danielle Bleitrach)

Julio Martinez Molina
Photo : Ariel Cecilio Lemus

Cuba est actuellement confrontée à une situation complexe qui concerne le peuple tout entier, qui a su, tout au long de l’histoire, surmonter toutes les circonstances, aussi adverses soient-elles, et qui doit maintenant s’inspirer également de cet héritage moral pour surmonter la réalité qui s’est créée et qui exige, pour la défense de la vie, le respect rigoureux de toutes les mesures sanitaires.
C’est aussi clair que cela. Par conséquent, Il nous appartient, en tant que citoyens de ce pays, de respecter les dispositions établies et d’empêcher que n’aient lieu des expressions contraires à la demande collective de sécurité pour tous.
Ce n’est pas le moment de céder face aux indisciplines sociales. Il s’agit d’agir énergiquement contre ceux qui mettent en danger la santé de nombreux de leurs concitoyens. Cela, associé à la continuité du travail de prévention, à tous les niveaux, est un aspect essentiel dans la situation actuelle.
Ce n’est pas en vain que le Premier ministre Manuel Marrero Cruz a insisté sur la manière systématique dont le travail doit se poursuivre dans le pays pour stopper la transmission de la maladie, notamment à La Havane, où la situation est la plus complexe et où il a été décidé de revenir à la phase de transmission autochtone limitée de la COVID-19.
Le travail qui se poursuit de façon rigoureuse dans la capitale en vue de contrôler les foyers actifs dans la capitale, où il est essentiel d’accélérer les dépistages afin de détecter les cas en temps utile et de renforcer les mesures sanitaires et d’hygiène. Dans ce contexte, la participation responsable et disciplinée des Havanais est essentielle.
Compte tenu des circonstances actuelles, au cours d’une diffusion spéciale de l’émission télévisée la Table ronde, la population a été informée de l’adoption d’une série de mesures à mettre en œuvre immédiatement et dans le plus strict respect.
Ces mesures, mise en œuvre par secteur, ont été annoncées par Reinaldo Garcia Zapata, gouverneur de La Havane.
TRANSPORT
Le service de bus de la ville est suspendu à partir du lundi 10 août, de même que le service de taxi, ainsi que tous les services de transport fournis par les travailleurs à leur compte.
Le transport a été organisé pour les secteurs essentiels de la production, de la santé et des services qui continuent à fonctionner.
Le transfert de passagers de La Havane vers le reste des provinces est limité. À cet égard, 14 points de contrôle ont été mis en place à l’entrée et à la sortie de la ville, avec des autorisations exceptionnelles.
La désinfection des rues a commencé, comme lors de l’étape précédente, aussi est-il demandé aux conducteurs de circuler avec prudence.
LOISIRS, GASTRONOMIE, SERVICES PUBLICS ET PRIVÉS
Fermeture totale des plages de La Havane, des bars et des piscines.
Fermeture des parcs de loisirs et des espaces collectifs de vente réservés aux travailleurs à leur compte
Les restaurants et les cafétérias ne proposeront que des plats à emporter.
COMMERCE
Le service dans les chaînes de magasins est maintenu. Durant la phase précédente, ils avaient été fermés, mais il a été décidé de les laisser ouverts pour éviter les concentrations de clients en un seul endroit.
D’autres points de vente ont été installés dans des lieux de la ville dépourvus de ce type de service, afin de rapprocher les produits de la communauté.
La vente de plats à emporter est également organisée et la figure du « messager » [personne qui fait les courses des personnes qui ne peuvent pas sortir de chez elles] est réactivée, dans le but de protéger les secteurs vulnérables de la population.
TOURISME
Les réservations que les Havanais avaient déjà dans les hôtels d’autres provinces ne sont pas interrompues, mais un contrôle adéquat est mis en place à la sortie et à l’entrée des provinces, notamment la réalisation de tests rapides des vacanciers 48 heures avant le départ vers les destinations.
Dans le cas de La Havane, plus aucune réservation ne sera faite dans les hôtels de la capitale, ni aucune excursion ou laissez-passer ne sera vendu. Les clients auront la possibilité d’être remboursé ou de reporter la date de leur réservation.
L’AGRICULTURE ET L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE
La production d’aliments sera augmentée. Les points de vente de l’agriculture urbaine seront maintenus et de nouveaux seront ouverts.
L’envoi à partir d’autres provinces vers la capitale est assuré, à hauteur de 500 tonnes en moyenne. Le niveau de ressources est plus élevé que dans l’étape précédente, ce qui constitue une condition favorable.
La production se poursuivra dans l’industrie alimentaire et il est essentiel d’obtenir un assortiment varié, ainsi que de garantir les livraisons dans les centres d’isolement, les établissements de santé et les centres du commerce et de la gastronomie.
ÉDUCATION
Le travail de préparation de la rentrée scolaire se poursuit, laquelle peut encore avoir lieu, si nous agissons avec responsabilité et discipline.
La situation des mères qui travaillent et qui ont des enfants dans les écoles maternelles sera prise en compte, et s’il faut mettre une école primaire à disposition à cet effet, cela sera également fait.
LE TRAVAIL ET LA SÉCURITÉ SOCIALE
Les conditions offertes par le télétravail seront mises à profit. À l’heure actuelle, seuls 19 % des travailleurs de la capitale utilisent cette forme d’emploi.
Tout le personnel déclaré en chômage technique sera employé à d’autres tâches, et pourra travailler dans des centres de santé, d’isolement, de production et de services.
Les plus de 54 000 noyaux familiaux déclarés vulnérables à La Havane recevront l’attention correspondante que l’État assure habituellement.
ORDRE INTÉRIEUR
Les agents de l’ordre intérieur disposent aujourd’hui de meilleures conditions de préparation et de moyens, et il est prioritaire à ce stade de poursuivre la lutte contre les « coleros » [personnes qui organisent illégalement les files d’attente et font payer les tours], les « accaparateurs » [qui achètent en grande quantité pour revendre beaucoup plus cher] et les revendeurs, avec le soutien de la population, des organisations et des Forces armées.
LE DÉPISTAGE ET LES NORMES SANITAIRES INDISPENSABLES
Lors de la Table ronde, le Dr Carlos Alberto Martinez Blanco, directeur provincial de la santé à La Havane, a souligné les aspects suivants :
Le dépistage actif des cas est essentiel, associé au dépistage clinique, avec la participation des travailleurs de la santé, des membres et des autorités de la communauté.
Le nombre de travailleurs qui participeront au dépistage sera augmenté, avec le soutien de volontaires de la santé dans la communauté.
Le dépistage dans les laboratoires est tout aussi important, par le biais de l’application de tests rapides à la population à risque, en particulier les plus vulnérables, comme les personnes âgées vivant seules, les personnes de plus de 65 ans et les personnes dans les institutions sociales.
2 400 tests PCR ont été mis à disposition de la capitale dans un premier temps, et des analyses sont en cours pour porter ce chiffre à 5 000, afin de pouvoir étudier les populations à haut risque dans les différents laboratoires de biologie moléculaire de la ville.
L’attention portée à la population à risque sera accrue grâce à l’utilisation de médicaments issus de l’industrie cubaine, tels que le Prevengho-Vir, les immunomodulateurs tels que la Biomoduline T, les anticorps monoclonaux, le Nasalferon et d’autres pour les travailleurs de la santé et les chauffeurs de bus ; un suivi médical sera également assuré dans les unités militaires et les municipalités à risque.
Le contrôle et la surveillance du respect des mesures épidémiologiques et l’utilisation des mesures de protection seront renforcés.
À ce propos, le président de la République, Miguel Diaz-Canel, a déclaré : « comme nous l’avons fait en d’autres occasions dans l’histoire, nous devons donner le maximum, comme nous, les Cubains, savons le faire. La meilleure façon d’y parvenir est d’imiter ces héros de notre époque, que nous applaudissons tous les soirs. Et si nous le faisons chaque jour, comme une reconnaissance et comme une conviction, travaillons donc chaque jour comme eux, afin que chaque soir nous nous applaudissions en honorant leur sacrifice ainsi que notre discipline. Pour gagner cette bataille contre la COVID-19, la tactique et la stratégie sont claires. »667 partagesJ’aimeCommenterPartager

Commentaires
Danielle Bleitrach

Votre commentaire…

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments