Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Les États-Unis devraient expliquer leurs activités biomilitaires mondiales au milieu des préoccupations internationales: FM chinois

Le ministre des affaires étrangères chinois depuis le début de la crise avec les USA, est celui qui mâche le moins ses paroles et renvoie aux Etats-Unis l’image sans complaisance de leur rôle réel dans le monde. Ici il les accuse de faire proliférer partout et en particulier en mer de Chine les laboratoires de guerre bactériologique (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié: 2020/8/4 18:43:410


Photo: FM

Le ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté mardi les États-Unis à expliquer leurs activités biomilitaires à l’étranger, à respecter la Convention sur les armes biologiques (BWC) sous l’ONU et à cesser de faire obstruction aux négociations pour un protocole lié à la convention.

Les États-Unis devraient répondre aux préoccupations internationales, adopter une attitude transparente et responsable et expliquer leurs activités militaires à travers le monde, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin lors de la conférence de presse de routine de mardi en réponse à une question sur les reportages des médias sud-coréens sur l’armée américaine stationnée à l’Est, témoignages sur les Pays asiatique violant la BWC. 

Les actions militaires ont déclenché des manifestations locales exigeant la fermeture des laboratoires militaires et la dispersion des troupes concernées. 

L’armée américaine mène des activités bio dans de nombreux pays et a suscité une suspicion et une opposition généralisées, car ce qu’elles font est non transparent, dangereux et déraisonnable, a déclaré Wang. 

Les États-Unis, pays qui mène le plus d’activités biomilitaires au monde, n’ont pas mentionné leur conduite dans les documents soumis à la BWC. Les pays d’accueil ne savaient pas ce que faisaient les laboratoires militaires américains, a déclaré Wang.

Ces activités sont dangereuses car de nombreuses activités biologiques sont liées à des agents pathogènes à haut risque. Ce serait une catastrophe pour un pays d’accueil, les pays voisins ou même le monde entier si un accident se produisait, a noté Wang.

Les États-Unis sont le seul pays à construire des laboratoires biologiques à travers le monde et à collecter des matériaux et des ressources biologiques en dehors de leur propre territoire. C’est également le seul pays qui s’oppose aux négociations pour un protocole qui inclut un régime de vérification pour la BWC, a déclaré le porte-parole. 

Global Times 

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments