Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Ce n’est vraiment pas une bonne chose que Mme Vassal soit présidente de la métropole Aix-Marseille.

Comme annoncé, Martine Vassal est réélue à la tête de la métropole Aix-Marseille-Provence ce jeudi 9 juillet.

le 9 Juil 2020

photo madame Vassal et madame Joissans, ce couple me rappelle la description que Chateaubriand fait de Fouché et Talleyrand, lors de la restauration de Louis XVIII: ” le crime bras dessus bras dessous avec le vice”… si ce n’est que les deux traîtres de l’Empire avaient tout de même une autre envergure que les précédentes… qui donnent plutôt dans les rognures fructueuses des marchés municipaux et de la promotion immobilière… La conquête de Plassans par Zola…


La métropole reste à droite. Malgré sa défaite aux élections municipales de Marseille, Martine Vassal a réussi à conserver son siège de présidente d’Aix-Marseille-Provence métropole. Avec 145 voix sur 240 conseillers métropolitains, l’élue LR, également présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a remporté, ce jeudi 9 juillet, le scrutin qui l’opposait à Gaby Charroux, maire PCF de Martigues (61 voix), Jean-Pierre Serrus (22 voix), maire LREM de la Roque d’Anthéron et Stéphane Ravier (11 voix), conseiller municipal RN de Marseille.

Avant le scrutin, Martine Vassal s’était assurée le soutien de nombreux maires, en s’engageant à défendre « une métropole de projets »: “D’abord concevoir une Métropole de projets qui nécessite une distinction entre les compétences stratégiques et celles de proximité. Les compétences stratégiques assurées par la Métropole sont les enjeux économiques, l’aménagement du territoire, de la mobilité, la transition écologique l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Les compétences de proximité seront mieux organisées et assurées par le groupe ‘communes territoire’.” et donc promettant une certaine autonomie aux mairies dans leur gestion mais pour mieux impulser l’essentiel d’une politique néo-libérale.

Résultat alors qu’en comptabilisant les voix de droite, elle aurait dû être élue à la majorité relative après plusieurs tours de scrutin, elle a bénéficié dès le premier tour d’une quarantaine de voix que l’on aurait pu croire acquises à la gauche… Bref, nous sommes encore dans la tambouille qu’ici même nous vous avions annoncée… Pour qui connaît Maryse Joiassans, la sulfureuse maire d’Aix qui a été à ses côtés à la manœuvre, on voit que cela ne s’améliore pas en matière de pacte urbain.

Michèle Rubirola, elle, n’aura pas présenté de candidature issue de son camp, préférant soutenir le communiste Gaby Charroux, ce qui aurait pu être un bon signe pour l’avenir, si comme on l’a vu le sport local au-delà de cette vertueuse proclamation, est toujours à l’œuvre contre les communistes. Et des rangs de la gauche telle qu’elle trafique les scrutins partent toujours quelque scuds qui en fait mettent en danger les programmes “transformateurs”.

L’institution métropolitaine a un budget de 4,8 milliards d’euros, elle concentre les compétences de transports, de propreté, d’économie, d’habitat indigne ou encore d’environnement, ce qui on le voit concerne directement le programme municipal de changement de l’équipe de gauche élue à Marseille. La RTM, les transports marseillais est directement sous le contrôle métropolitain. Le programme de Rubirola avec l’élection de Martine Vassal à la métropole est déjà partiellement remis en cause et il l’est plus encore quand on considère qui elle a dû intégrer dans son équipe.

Dans sa gestion de Marseille, comme nous l’avions annoncé, la nouvelle maire devra donc composer avec une métropole à droite. Un handicap, comme l’est d’être malheureusement flanquée de Samia Ghali dans la gestion de la ville. Celle-ci ne représente pas le renouveau, mais la corruption des quartiers populaires avec en toile de fond le système Guérini. Elle ne l’a emporté que de 400 voix dans le 15 et le 16 sur le candidat communiste par suite de la trahison de la liste EELVE qui pourtant entre les deux tours s’était engagée aux côtés du Printemps marseillais.

Le fait qu’une enquête soit ouverte sur les conditions de son élection dans sa mairie de secteur ou ont été semble-t-il utilisées des procurations plus que suspectes peut être une bonne chose. Ce n’est même pas sur dénonciation de ses adversaires mais directement par une enquête diligentée par le parquet que cette enquête a été ouverte. Si l’élection de Sami Ghali était invalidée peu de monde s’en plaindrait. Pour Marseille, pour les quartiers nord et aussi parce que face à une telle métropole, la nouvelle équipe marseillaise et tous ceux qui dans l’aire métropolitaine veulent mener une politique qui ne soit pas au service des nantis, par le biais des copains et des coquins ont tout intérêt à être unis. Avoir en face d’elle mais aussi dans ses rangs des gens prêts à s’offrir à celui qui donne le plus et vous assure des avantages personnels n’est pas le plus confortable. sans parler des autres “parrains” Collomb, Valls, Ségolène et le PS national qui tranche …

Le fait que la métropole soit à droite n’a rien de fatal, de nombreuses villes auraient pu être gagnées comme Aubagne, et d’autres ne pas être perdues comme Gardanne ou Arles. Les conditions sont réunies pour que s’opère une reconquête sur la droite et sur une extrême-droite qui perd ses positions, il faut pour cela que s’opère partout une reconquête des couches populaires qui sont dans l’abstention, ce qui a favorisé la droite et les opérations mafieuses.

Je dois dire que le trio Martine Vassal Maryse Joissains et Samia Ghali, c’est le contraire d’un atout pour s’occuper des transports, de l’habitat et de l’environnement; l’ensemble a beau être féminin, on ne voit là rien de nouveau, et cela entretient l’idée d’être devant une situation qui n’est pas normale dans un département ouvrier et prolétarien comme les Bouches du Rhône, la propreté une fois de plus s’impose… Tout reste à faire… Peut-être enfin les communistes apprendront-ils que quand on veut manger avec le diable il faut prévoir une longue cuillère…

Danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments