Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Réponse à une “camarade”, pour que cela soit dit une fois pour toutes

Voici le commentaire de la “camarade” sur le débat sur le socialisme:

l’introduction de D.Bleitrach me déçoit par sa méconnaissance de la vie et des orientations du PCF depuis le dernier congrès. A l’invitation de ce congrès réactivation des cellules ‘ ( 4 en construction sur Pau et Agglo.)
Fabien Roussel a déjà posé sa candidature à la présidentielle et il ne se” trimballe” pas diverses casseroles comme J L M ou d’autres; la prise en compte du développement des forces productives agricole,industrielles,technologiques dans le souci de l’environnement, de la Paix de la fin de la France Afrique. Mais quoi fait penser à J C Delaunay,que la petite bourgeoisie intellectuelle et urbaine française à la trouille du socialisme.je suis identifiée comme en faisant partie, non seulement je n’ai pas la trouille mais au dernier congrès je l’ai fait savoir à mes camarades, ainsi que lors de l’ Hommage à Lucien sève. Mon objectif pour le prochain congrès du PCF c’est de remettre dans nos statuts la référence à la méthodologie marxiste… et il y a quelques mois notre section a tenue une journée de formation et notamment à partir d’un de ces livres.

Ma question est : est-ce que Danielle Bleitrach lit l’Humanité?

MA Réponse qui sera un point final sur la question

j’ai hésité à publier votre contribution tant elle m’est une agression insupportable et imméritée, ce sont des gens comme vous qui m’ont fait quitter le pCF. Sachez madame, que je n’ai aucun compte à vous rendre je ne suis plus membre de votre parti; J’ai pris cette décision le 22 avril 2020, le jour où ce parti et l’humanité se sont payé le luxe de censurer Lénine et cette date anniversaire. Que je sois censurée, interdite de l’Humanité comme tant d’autres marxistes et communistes, passe encore mais quand on en est à Lénine, le ridicule le dispute à l’odieux.

Pourtant dites vous bien que s’il y a eu l’espoir d’un changement au dernier congrès, j’y ai largement participé, en étant une des rédactrices du Manifeste sur les questions internationales et en appelant à ce sursaut depuis des années, en m’opposant à la “mutation”, à la promotion de Melenchon comme candidat du parti, en me battant pour que ce parti existe et en recevant y compris des coups. Oser terminer votre bulletin de triomphe par cette question “est-ce que danielle Bleitrach lit l’humanité” est une indécence que je ne vous tolère pas. Je me félicite des changements que vous décrivez mais je n’en ai pas vu le moindre signe de ma fédération des Bouches du Rhône, je n’en ai pas vu le moindre signe dans les secteurs qui m’intéressent et auxquels je souhaitais apporter mes compétences comme c’est le droit de tout militant: le secteur international, formation, culture, presse communiste et même la célébration du centenaire du PCF. J’étais non seulement interdite dans la presse mais sur les tables de littérature y compris dans les fêtes de ma propre fédération, gorgée d’humiliation et de haines incompréhensibles, de diffamations et ceci sans que nul ne songe à me défendre. il fallait avoir de la patience, pourquoi pas ? Politiquement on peut toujours comprendre, humainement c’est aussi incompréhensible que les conseils de tempérance à une femme battue à laquelle on demande de se taire pour préserver l’unité de la famille.

Je ne pouvais plus agir et j’étais meurtrie… j’en ai tiré les conséquences et je n’ai demandé à personne de me suivre dans ce choix. J’ai dit et répété qu’il s’agissait d’un choix individuel celui d’un individu pied et poings liés et livré à des gens comme vous madame et d’autres. Depuis je ne participe à aucun”groupe” où je risque toujours de rencontrer quelqu’un comme vous qui se croît autorisé à répéter ce qu’il a entendu et à me maltraiter fusse de l’ordre de l’égratignure au passage comme ça alors que rien ne l’y autorise… Je ne reviendrai pas, j’ai mûrement réfléchi à mon départ et il est définitif, mais disons que je me considère comme une “sympathisante” et s’il y a un candidat communiste à la présidentielle, je voterai pour lui. S’il n’y en a pas, je m’abstiendrai. Je ne suivrai plus ni dans ce domaine ni d’autres les consignes du parti quand toute mon expérience me dit le contraire. Ils n’auront pas réussi à me rendre anti-communiste et j’en suis fière.

Je me suis réfugiée dans ce blog où jusqu’à ce jour je connaissais une relative protection et l’apaisement. Avec Marianne et d’autres nous fournissons un gros travail, nous donnons . Je ne cherche ni l’audience, ni l’influence et je fais encore ce que je peux sans rien attendre de quiconque. J’espère que cette mise au point aidera en ce qu’il en soit ainsi dorénavant.

Donc je n’en juge que comme tout citoyen qui espère enfin avoir un parti pour qui le marxisme ne se limitera pas aux travaux de lucien Sève mais organisera comme nous le faisons ici un vrai débat sur le “que faire?” Vous ne verrez ici aucune question de personne, aucune mise en cause des pratiques d’un individu, tout est abordé sur le plan politique.

Une question avant d’oser vous conduire ainsi avec moi, avez vous lu un seul de mes livres, le dernier “le temps retrouvé du’une communiste” par exemple? Cela m’étonnerait puisque votre journal interdit toute référence à ce livre, à tous mes livres et ce depuis plus de vingt ans sans daigner même expliquer pourquoi, par le seul fait du prince, en l’occurrence la direction de l’Humanité… et comment osez vous approuver cette censure? N’avez vous pas le sentiment qu’elle vous frappe plus que moi? Avez vous lu le livre de Jean Claude Delauny sur la Chine? celui de Rémy Herrera et tant d’autres marxistes dont les travaux sont passionnants ? pourtant vous reconnaissez vous même appartenir à la petite bourgeoisie intellectuelle et urbaine… Peut-être êtes vous malgré vous devenue aussi conformiste qu’elle, aussi peu curieuse sur le plan intellectuel et que votre parti ne vous protège plus de ce conformisme qui fait accepter la censure?

Etudier, étudier, encore étudier disait Lénine… oui mais il est censuré…

Trouvez vous normal que la voix d’une ancienne dirigeante qui peut témoigner sur toute l’histoire du parti soit ainsi interdite alors que l’on fête les 100 ans de ce parti auquel j’ai adhéré en 1956 et dont je fus membre du comité central. J’ai renoncé à cela aussi mais au moins je ne serai pas témoin et caution silencieuse de ce qui se fera alors. J’ai écrit ces mémoires pour qu’il y ait un débat sur notre stratégie, sur l’eurocommunisme, sur le mouvement du monde après la chute de l’URSS. La direction de votre parti l’a refusé… Je n’ai jamais tenu à rien, ni à mes livres, ni à quoi que ce soit alors tant pis j’y renonce aussi et à tout débat autour de ces mémoires, il s’est suffisamment vendu pour rembourser mon éditeur, je n’ai jamais accepté de droits d’auteur pour des livres militants…

Mais vous, comme c’est étrange que ne vous ne vous plaigniez pas madame. Si l’on prétendait m’interdire de lire quoique ce soit je ne le supporterais pas.. Mais vous non!

Pire encore, vous méprisez le travail que nous réalisons sur ce blog, sans rien demander en échange, vous ne nous félicitez pas d’apporter de la connaissance dont on vous tient éloignée parce que l’on vous considère comme une incapable à laquelle il faut réserver un type de lecture exclusive de tout autre. Vous venez m’incriminer de ne pas me conformer et vous acceptez un index Vatican, qui vous interdit de connaître le passé, le présent et l’avenir de l’idéal pour lequel je n’ai cessé de combattre comme tous ceux qui interviennent ici? Comme c’est bizarre…

ici nous ne faisons pas de procès a priori, nous parlons du fond, nous tentons d’éviter les faux débats auxquels la presse nous invite, ceux qui divisent inutilement et nous font oublier l’essentiel à savoir le temps où l’on pourra dire : “messieurs les capitalistes allez vous rhabiller!” , nous tentons de traduire des textes en provenance du monde entier, de partis dont n’entendrez jamais parler et qui pourtant disent des choses passionnantes. UN débat de fond est en train de resurgir entre partis communistes et vous n’en aurez jamais connaissance. Ca pense en dehors du PCF, beaucoup, nous vous transmettons “de surcroît” comme dans l’évangile. Vous êtes là, encore une victime et nous tentons simplement de remplir un rôle que ni la formation, ni la presse communiste ne fournissent aux militants. des travaux d’un grand nombre de chercheurs marxistes qui vous sont tout aussi inconnus. Nous avançons je pense sans procès et en assortissant toute critique de propositions.

Vous me demandez si je lis l’humanité, je vais sous répondre même si je ne suis pas tenue de le faire : ma lecture n’est plus devenue quotidienne depuis ce jour où Cuba assiégée, seule, affamée, mais résistant avec héroïsme, ce journal s’est payé le luxe de soutenir un “dissident” présenté pat Robert Ménard contre Fidel Castro, d’accorder son soutien à une manifestation aux champs Elysées et les seuls intellectuels qu’il promeut encore sont ceux qui ont participé à cette indignité… Ceux qui ont fait cela sont toujours en place, n’ont fait aucune autocritique et m’interdisent moi qui n’ai jamais trahi aucun combattant.

Et vous venez me donner des leçons madame?

Par ailleurs madame en dehors de votre conduite envers moi vous dites des choses qui peuvent contribuer au débat, j’exige qu’il soit seulement question de cela, ne vous adressez plus à moi ignorez moi comme je vous ignore. Comme d’ailleurs tous ceux qui seraient tenté d’agir de la même manière et que je ne publierai pas alors.

danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

En tout point d’accord avec toi, je suis de ta génération et tes mots résonnent fort !
merci pour votre travail collectif sur ce blog, il est essentiel pour notre réflexion.
Fraternellement Michel

Mon post a disparu?

OUF!!!
Merci pour ton explication. Amicalement