Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

LE MATCH DU SIECLE: Le lieu : Planète terre, sur scène : deux équipes

Voici mon cadeau d’anniversaire d’un ami Bernard …. une illustration saisissante de la réflexion de Marx: “A un certain degré de leur développement les forces productives matérielles de la société entrent en collision avec les rapports de production existants, ou avec les rapports de propriété au sein desquels elles s’étaient mues jusqu’alors … Alors commence une ère de révolution sociale” (note de danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Soleil levant

Equipe 1 : Les forces productives

90%     des humains vont à l’école. Environ 6 milliards d’humains sur 7,5 savent lire et écrire soit probablement plus que le nombre cumulé des « alphabètes » depuis les débuts de l’histoire.

Cette situation est le résultat des transformations du monde pendant le XX° siècle. Presque tous les humains ont aujourd’hui un téléphone portable. Les ouvriers, techniciens et ingénieurs maitrisent aujourd’hui des outils et des connaissances qui ont atteint un niveau élevé jamais atteint par l’espèce.

Mais cette situation d’ensemble qui montre une progression  de la capacité d’action de l’espèce sur son biotope bien supérieur à sa croissance démographique cache de nombreuses différences en raison des rapports de production très différents.

Ainsi les deux révolutions communistes qui ont marqué le XX° siècle ont été caractérisées  par un développement considérable du nombre et de la capacité des forces productives :

  1. Révolution russe : elle porte en 20 ans un pays arriéré au niveau de deuxième puissance industrielle mondiale mais qui sera entravée dans sa croissance par deux agressions délibérées des puissances rivales (guerre dite civile et deuxième guerre mondiale) qui détruiront une partie importante de son peuple et de ses infrastructures
  2. Révolution chinoise : elle porte en l’espace d’une vie d’homme un pays ravagé par la guerre et l’occupation étrangère au niveau de deuxième économie mondiale qui nourrit à sa faim une population passée de 500 millions de personnes en 1949 à 1,4 milliard de personnes aujourd’hui qui forme tous les ans 600 000 ingénieurs et prend la tête de la technologie mondiale dans des secteurs de plus en plus nombreux .

Equipe 2 : les propriétaires des moyens de production

Une infime minorité (et surement beaucoup moins que les fameux 1%  mis en avant ici et là ( voir OCCCUPY WALL STREET et autres NUITS DEBOUT) concentrée dans les pays capitalistes développés mais ayant  essaimé un peu partout et dont les capitaux cohabitent, mutent et concubinent dans les paradis fiscaux

Ce cent millionième de la population mondiale capte, vole  le produit des forces productives et  nourrit avec cette manne des couches alliées de serviteurs, larbins, laquais, sicaires, fiscalistes pervers, trafiquants de sueur humaine, drogueurs multicartes, tueurs à gages, lécheurs de bottes, pêcheurs en eaux troubles, proxénètes, écouteurs aux portes, illusionnistes médiatiques, camelots du Kapital ….. chargés de gérer les forces productives

Ce petit gang de banquiers, assureurs, gros industriels, dont les fonds ne sont jamais bas , fait carnaval avec des fondations où il dissimule des impôts non payés, avec des ONG (Organisations Néo Gangstéristes) drapées de probité candide et de lin blanc, draperies dont les plis habilement déployés découvrent des envies pour les gogos moralisateurs et des tentations auxquelles certains céderont.

Mais pour tromper et dompter  les membres des forces productives il convient aussi de maintenir un ordre juridique auquel ils devront se soumettre entièrement. Le fameux monopole de la violence  légale ne saurait déborder de ce cadre et n’a de cartouches que pour le petit gibier. L’évasion fiscale est aujourd’hui ce qu’était la chasse à courre sous la monarchie : un privilège permettant de ravager les terres labourées par les gueux. Au plus lui concédera-t-on de temps en temps pour la poursuite et la fascination du spectacle la capture d’un estropié des rachats en bourse ou d’un dissident de l’omerta.

L’exercice de la violence légale est remis à un appareil d’état dont le sommet doit être renouvelé à intervalle régulier à l’occasion de grandes cérémonies sacrificielles : les élections,  dont les immolés ne craignent pas de finir dans le ruisseau soit qu’ils soient gardés en réserve pour  un nouvel acte de la comédie soit qu’ils soient cocoonés dans des niches confortables à l’écart des caméras indiscrètes et en taisant ce qu’ils savent  des secrets de fabrication de l’ordre établi.

Le rapport de forces

La grande novation de ces deux derniers siècles et particulièrement de l’après deuxième guerre mondiale c’est que les forces productives sont numériquement immenses, réparties sur toute la planète, communicant entre elles,  techniquement à égalité de compétence avec le groupe adverse, culturellement de niveau égal  à tous les auxiliaires stipendiés du pouvoir dominant.

Cette situation n’a aucun  précédent historique. L’énorme potentiel collectif et productif ne saurait être retenu plus longtemps par le barrage désormais dérisoire de l’avidité de  la brutalité du mensonge et de la prévarication.

Tous les membres des forces productives, hommes et femmes confondus, se savent aujourd’hui en charge concrètement tant par leur activité quotidienne que par leurs savoirs et par leurs réflexions, de l’avenir de l’humanité et de la planète qu’elle habite.

Inversant le couplet célèbre  ils doivent maintenant proclamer  d’une voix forte dans toutes les langues du monde et  sur tous les continents :

NOUS SOMMES TOUT, ILS NE SONT RIEN !

A ce cri poussé par des milliards de voix les murailles de l’oligarchie capitaliste internationale s’effondreront.

Sortir de son corps : Akhena nous apprend à en faire une réalité !
Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

Declaración Común de Partidos Comunistas y Obreros: Solidaridad Sí – Bloqueo No: Exigimos el inmediato levantamiento del criminal Bloqueo de los Estados Unidos de Norteamérica sobre Cuba A la vez que la pandemia COVID – 19 se ha continuado expandiendo por todo el planeta, ocasionando enorme dolor y pérdidas de vidas humanas, se confirma trágicamente la existencia de dos aproximaciones diferentes: una que insiste en imposiciones y obtener beneficios del control mundial sobre la salud pública y el bienestar de las personas, y otra diferente que prioriza a las personas, su salud y su bienestar por encima de otros intereses.… Lire la suite »

¿Porqué una vez màs falta el Partido communista Francés?