Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Vidéo | Un grand nombre de personnes sont descendues dans la rue pour acheter à Naples au milieu de la quarantaine due au coronavirus

Evidemment la première réaction qui vient à l’esprit de ceux qui tentent de respecter les règles du confinement est la colère contre ces gens qui mettent en danger les autres. Une autre est plus indulgente, ces peuples latins sont réellement incorrigibles mais sous entendus nous sommes épris de liberté pas comme les asiatiques. Mais qui pensera à l’essentiel? A savoir qui a organisé le confinement, qui et comment? Comment a été prévu l’approvisionnement, comment a été organisée l’information, est-ce la seule réponse est la sanction, la répression? Le cas le plus extrême est celui de l’Inde qui tourne au désastre humanitaire, des populations qui vivent dans la rue, de l’informel jetée sur les routes à coup de bâton. Le confinement immédiat sans annonce avant et les coups sur les plus pauvres. C’est le contraire de ce qui s’est passé en Chine,au Vietnam et même en Corée. Où est la liberté? Et cela va pour le futur s’il y a une crise alimentaire, quel confinement dans ce cas?Réflichssez à quel point raisonner en ces termes transforme notre conception de l’écologie, y intégrer cette question des “masses” et des plus pauvres, change les données en particulier montre la nécessité de la science et des techniques émancipatrices. (note et traduction de danielle Bleitrach)

5 avril 2020557 0 Partagez

L’Italie compte 15 362 décès par coronavirus depuis que le foyer a été détecté fin février

Comme on peut le voir dans cette vidéo, vendredi dernier, vers midi du matin, un groupe non négligeable de personnes a été surpris en train de faire ses courses.

C’est frappant le nombre de personnes qui remplissent la rue en pleine quarantaine dans un pays où il y a déjà 15 362 décès par coronavirus depuis que l’épidémie a été détectée fin février.

L’Italie a déjà dénombré 15 362 décès par coronavirus depuis que l’épidémie a été détectée fin février, bien que le nombre de sorties continue de montrer des chiffres positifs: 1 237 patients supplémentaires ont quitté l’hôpital, de sorte que 20 996 personnes ont déjà surmonté la maladie.

Comme l’indique le chef de la protection civile, Angelo Borrelli, 29 010 patients sont hospitalisés, 3 994 d’entre eux en soins intensifs – 74 de moins que vendredi – et que 55 270 sont en isolement à domicile.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

La majeure partie porte un masque, semble respecter les espaces barrières, manière plus supportable de vivre le confinement.
j’aimerais bien qu’on me donne un masque pour pouvoir dire bonjour sans inquiétude lorsque je sors dans les espaces temps qui me sont encore accordés