Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le FBI recrute des Russes avec un profil du poète-chanteur Vysotsky

étrange histoire, mais si par hasard vous ne connaissiez pas Vysotsky ce sera l’occasion de faire sa connaissance en écoutant cette dernière chanson de lui en français . Etrange presque aussi étrange que si le FBI avait songé à recruter Raskolnikov ou Maïakovski, l’âme russe révolutionnaire et toujours inassouvie.(note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireet societe)

Le FBI a lancé sur Facebook une opération publicitaire en russe avec un appel à la coopération et une photo de l’acteur et chanteur soviétique Vladimir Vysotsky.

Comme photo, une photo du film “Le lieu de rencontre ne peut pas être changé” a été utilisée, un film dans lequel Vysotsky joue le rôle du capitaine Zheglov, rapporte RIA Novosti .

La photo est accompagnée d’un texte en russe: «Le lieu de rendez-vous ne peut pas être changé. Nous avons quelque chose à dire. Nous aimons aussi Vysotsky assorti du logo et de l’abréviation du FBI . »

Lorsque vous cliquez sur cette publicité, vous accédez à la page du département local de contre-espionnage du FBI, où, en russe et en anglais, les citoyens sont invités à partager les informations nécessaires pour garantir la sécurité de l’État américain.

“Si vous avez des informations qui peuvent aider le FBI à remplir la tâche qui lui est assignée, veuillez contacter notre bureau régional … Vous pourrez nous transférer des informations dans une atmosphère confidentielle en toute discrétion “, précise l’annonce.

Comme le journal VZGLYAD l’a rapporté  précédemment , le FBI a lancé une annonce sur Facebook pour recruter des Russes.

Ce sont des publications comprenant une offre pour aider les agences de renseignement américaines, elles sont conçues comme des publicités ciblées dans les flux d’utilisateurs résidant à Washington et dans ses banlieues Au total, trois de ces annonces ont été publiées et leur statut est actuellement  actif 

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments