Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La neutralité carbone de la Chine pour accélérer la poussée verte mondiale

La Chine accélère vers la neutralité carbone, il était prévu une soixantaine d’années, elle a réduit à trente ans et multiplie les initiatives en ce sens, c’est l’engagement qu’elle a pris dans la réunion des Brics , nul doute qu’elle va insister lors du sommet du G20 pour que d’autres pays, en particulier les Etats-Unis s’engagent dans la même voie. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié le: 2020/11/19 17:13:410


Photo aérienne prise le 12 novembre 2020 qui montre une station de chauffage avec de l’énergie propre dans le district de Wendeng à Weihai, province du Shandong à l’est de la Chine. Le Shandong a lancé une campagne visant à promouvoir le passage du charbon à l’électricité pour 358 400 ménages pendant sa saison de chauffage en 2020, ce qui permettra d’économiser 270 000 tonnes de charbon standard et de réduire les émissions de 680 000 tonnes de dioxyde de carbone pendant la saison de chauffage. (Xinhua/Zhu Zheng)

L’objectif de neutralité carbone de la Chine est fixé pour faire progresser le calendrier mondial, ont déclaré les experts chinois du climat lors d’une réunion virtuelle jeudi.

L’engagement actuel de la Chine en faveur de la neutralité carbone avant 2060 fera progresser et accélérera la neutralité carbone mondiale d’ici 2065-2070 dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat, a déclaré Xie Zhenhua, conseiller spécial pour les affaires du changement climatique, ministère de l’Ecologie et de l’Environnement de la Chine, lors du Bloomberg New Economy Forum par liaison vidéo jeudi.

La Chine devrait connaître un pic d’émissions de CO2 avant 2030 et atteindre la neutralité carbone avant 2060, a annoncé le président chinois Xi Jinping le 22 septembre lors du débat général de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies par liaison vidéo.

L’objectif a été encore souligné par Xi lors du 12e sommet des BRICS mardi.

M. Xi a appelé les pays BRICS à soutenir le développement vert et à faible émission de carbone lorsqu’ils se sont adressés au sommet par liaison vidéo.

Xi a été cité par l’agence de presse Xinhua comme disant « le réchauffement climatique ne s’arrêtera pas en raison de COVID-19.

Pour lutter contre le changement climatique, nous ne devons jamais relâcher nos efforts. La Chine est prête à assumer des responsabilités internationales qui lui incombent à l’égard de son niveau de développement et continuera de faire des efforts extraordinaires pour lutter contre le changement climatique.

L’engagement de la Chine en faveur de la neutralité carbone a reçu un large soutien de la part de nombreux membres de la communauté internationale.

L’engagement actuel de la Chine en faveur de la neutralité carbone avant 2060 a donné un coup de pouce à une grande partie de la société mondiale pour mener le développement vert, a déclaré Xie Zhenhua, notant qu’à la suite de l’engagement de la Chine, l’Union européenne, le Japon et la Corée du Sud et le Royaume-Uni ont proposé leurs propres objectifs pour atteindre la neutralité carbone.

« Ensemble, ces objectifs ont déjà représenté 50 % des émissions mondiales.

Je crois que tant que tous les pays travailleront ensemble, l’objectif de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2 C dans le cadre de l’accord de Paris pourra être atteint », a déclaré M. Xie.

Bien que la Chine soit déçue du retrait des États-Unis de l’accord de Paris, les deux pays ont maintenu leur communication par l’intermédiaire des gouvernements provinciaux, des entreprises, des groupes de réflexion et des équipes de négociation, a déclaré M. Xie sur la perspective d’une coopération entre les États-Unis et la Chine sur le climat.

Il a noté qu’il faudra environ 60 ans à l’UE pour passer du pic des émissions de carbone à la neutralité carbone, 45 ans pour que l’objectif des États-Unis et de la Chine de l’atteindre dans 30 ans signifie à la fois un défi et une opportunité pour le pays.

« La Chine est confrontée à d’énormes défis dans la réalisation d’un développement à faible émission de carbone. Il offre également l’occasion de relancer la croissance économique, de promouvoir de nouvelles industries et d’élargir l’emploi », a déclaré M. Xie.

Par rapport à 2005, Les émissions de CO2 par unité de PIB ont chuté de 48 pour cent d’ici 2019 en Chine, soit une réduction de 5,62 milliards de tonnes d’émissions de CO2, 11,92 millions de tonnes d’émissions de SO2 et 11,3 millions de tonnes de NOx, et la Chine continuera d’adopter des mesures vigoureuses dans son 14e plan quinquennal 2021-25, réalisant l’objectif de neutralité carbone du pays, a-t-il ajouté.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments