Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Chine: l’attitude des USA envers la Chine ne dépend que de nous-mêmes… par Hu Xijin

Ce constat est effectivement de simple bon sens et dit clairement que pour le reste du monde, l’alternative Trump Biden n’en est pas une. Que les Etats-Unis et on peut le craindre l’UE et la France ne changeront que tout autant que les autres pays seront en mesure de leur en faire comprendre la nécessité (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Par Hu Xijin Source: Global Times Publié: 2020/10/31


La question qui m’a été le plus posée ces jours-ci est la suivante : qui remportera l’élection présidentielle américaine, Donald Trump ou Joe Biden?

Le fait est que les chercheurs sérieux n’osent pas faire une prédiction définitive. Leur jugement ne s’appuie que sur certains sondages, analyses, expérience passée, et l’intuition de certaines personnes bien informées dans ce domaine.

Dans les sondages traditionnels à travers les États-Unis, Biden conserve une avance substantielle sur Trump, de 8 à 10 points de pourcentage. Mais dans les six états clés, l’écart entre Trump et Biden continue de se réduire. Et dans certains sondages sur Internet, la cote d’approbation de Trump est supérieure à celle de Biden.

L’analyse du peuple américain n’a pas de valeur de référence maintenant. Ils peuvent difficilement être objectifs parce qu’ils sont tous impliqués dans l’élection. La plupart des érudits chinois que je connais croient que Biden va gagner. Plus ils sont experts dans les élections américaines, plus ils croient que Biden va gagner. Pourtant, beaucoup d’autres Chinois qui ont eu une relation profonde avec les Etats-Unis, tels que les hommes d’affaires, croient que Trump gagnera. Beaucoup de ceux qui comptent sur leur intuition pensent que Trump va gagner.

Certains disent que ce n’est pas une course entre Biden et Trump, mais un vote de confiance en Trump. C’est logique. Biden a des faiblesses évidentes, mais beaucoup de gens qui votent pour lui ne le soutiennent pas réellement, ils en ont marre de Trump. Vous pouvez aussi bien dire, Trump est contre « tout le monde. »

Le résultat de cette élection déterminera si la voie anti-establishment et antilibérale sera de courte durée ou continuera de s’enraciner dans la politique américaine. À en juger par le vote anticipé, le taux de participation est susceptible d’être très élevé parce que les gens des deux côtés croient que si l’autre côté gagne, les États-Unis sont condamnés.

Trump a remporté l’élection il y a quatre ans, malgré des sondages défavorables.

S’il peut faire la même chose cette fois, cela montrera que les sondages traditionnels aux États-Unis ne sont généralement plus crédibles et que les médias américains traditionnels ont pratiquement perdu leur influence. Les médias américains libéraux et traditionnels se sont presque tous opposés à Trump. Si Trump gagne, ce n’est pas seulement une perte pour Biden, mais aussi une bataille de Waterloo qui marquerait le déclin de la puissance des médias américains.

Quelle victoire espérée pour le meilleur candidat pour la Chine ? Fondamentalement, ils sont tout aussi mauvais pour la Chine. Ce n’est pas une position officielle. C’est la vérité. Il suffit de regarder combien sont vicieux les médias traditionnels tels que le New York Times et CNN envers la Chine, même s’ils sont tous des partisans inconditionnels du Parti démocrate. Les Chinois ne peuvent pas les distinguer du tout de Trump, Mike Pence et Mike Pompeo. La Chine ne peut pas compter sur les États-Unis pour espérer une amélioration. La ligne de fond de l’attitude des Usa envers la Chine ne peut être façonnée que par nous-mêmes.

L’auteur est rédacteur en chef du Global Times. opinion@globaltimes.com.cn

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments