Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Connaissance du Caucase russe et paix sur la terre

À l’initiative du député du Parti communiste de la Fédération de Russie Anatoly Bifov, le forum “Connaissance du Caucase russe” s’est tenu à Istanbul. Cette action dont vous n’entendrez jamais parler en France correspond bien au rôle de défense de la paix par l’éducation que partout dans le monde (sauf au secteur international du PCF), les communistes se sont acharné à défendre. Notez l’appréciation de notre cher Lavrov et de son ministère des affaires étrangère, véritable bastion soviétique dans un gouvernement marqué par le poids des libéraux et des oligarques. Le président étant partagé entre leur influence et celle de l’indépendance souveraine de la Russie. (note de danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop pour histoire et societe)

Le ministère russe des Affaires étrangères a vivement apprécié le Forum international de la jeunesse “Apprendre à connaître le Caucase russe”

https://kprf.ru/dep/gosduma/activities/197898.html

photoArthur Elkanov

2020-10-20

Bifov Anatoly Zhamalovich

La présentation du troisième forum international de la jeunesse “Connaissance du Caucase russe” a eu lieu à la Société russe pour la coopération éducative, culturelle et commerciale à Istanbul. En 2020, le projet Connaissance du Caucase russe a étéprimé au concours panrusse de projets de jeunesse par  un jury composé des membres de l’Agence fédérale pour les affaires de la jeunesse. Le projet était organisé à l’initiative d’Aslan Kaskulov, membre du Conseil consultatif d’experts de la Douma d’État pour les affaires de la CEI, l’intégration eurasienne et les relations avec les compatriotes, et Yan Vaslavsky, professeur agrégé au Département de théorie politique du MGIMO (1), et soutenu par Anatoly Bifov, député à la Douma d’État de la Fédération de Russie.

      À cet égard, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, dans une lettre à Anatoly Bifov, a noté: «Nous partageons l’opinion sur la nécessité d’organiser de tels événements, compte tenu notamment de la présence de nombreuses diasporas de peuples caucasiens en Turquie. Nous sommes prêts à continuer à soutenir de telles initiatives, à fournir une assistance par le biais de missions étrangères dans le cadre de ce forum pour une couverture maximale du public non seulement des compatriotes, mais aussi des cercles étudiants et universitaires de Turquie. “

        Dans son commentaire, Anatoly Bifov a souligné: «Le projet permet aux étudiants de différents pays du monde de visiter personnellement le Caucase du Nord, d’échanger des expériences avec des représentants des principales universités régionales, de poser les questions qui les intéressent aux experts et, bien sûr, de se familiariser avec les sites, la culture et la vie de la région multinationale. La devise du forum «Il vaut mieux voir une fois qu’entendre cent fois» vise à créer parmi les participants internationaux leur propre opinion sur le Caucase russe – une région qui est probablement aujourd’hui le plus souvent l’objet de préjugés et de stéréotypes.

         La présentation du forum sous forme de vidéoconférence a été suivie par des étudiants de l’Institut social et humanitaire de l’Université d’État de Kabardino-Balkarie et de l’Université fédérale du Caucase du Nord, sur la base desquels se tiendra le quatrième forum du même nom. De plus, des étudiants étrangers de MGIMO, qui avaient précédemment participé au projet, ont rejoint l’événement.

       Les participants ont discuté des spécificités de l’organisation et de la conduite de projets internationaux de jeunesse dans le contexte de la coopération russo-turque, en tenant compte de la situation internationale actuelle. Le principal résultat de la présentation a été un accord selon lequel dix étudiants des principales universités et organisations publiques de la République de Turquie participeront au troisième forum international de la jeunesse “Connaissance du Caucase russe” qui se tiendra début décembre de cette année à Naltchik (2).

      Le forum “Connaissance du Caucase russe” vise à élargir et à améliorer les mécanismes de coopération internationale à travers des initiatives de jeunes et d’étudiants, en développant des projets multilatéraux communs dans le domaine de la politique de la jeunesse, de la science et de l’éducation. Dans un proche avenir, il est également prévu d’organiser des présentations du forum à Séoul et à Tokyo.

Notes du traducteur :

(1) L’Institut d’État des relations internationales de Moscou auprès du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie (en russe : Московскийгосударственныйинститутмеждународныхотношений МИД России, ou plus simplement МГИМО) est une université russe renommée, spécialisée dans le domaine des relations internationales.

(2) Naltchik (en russe et karatchaï-balkar : Нальчик ; en kabarde : Налшык) est une station thermale et la capitale de la république de Kabardino-Balkarie (Nord-Caucase)

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments