Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Morning star : Existe-t-il un Mouvement de la Paix en Grande Bretagne?

Existe-t-il un Mouvement de la Paix en Grande Bretagne?

La guerre est ce qui unit les Britanniques. Tony Blair dans un discours définissait la Grande Bretagne comme ‘une nation guerrière’. Une publicité pour une marque de pain faisait une liste de dix éléments qui font la Grande Bretagne, le premier était la guerre, c’est-à-dire la dernière guerre ‘Our finest hour’, notre moment le plus glorieux. Selon une enquête, 50% des Britanniques pensent que c’est leur pays qui a gagné la guerre, plutôt que les Etats Unis. Quant aux Soviétiques, n’en parlons pas.

Fin octobre est la saison où on commence à épingler le coquelicot rouge sur ses vêtements, en avance du 11 novembre ; c’est obligatoire si on veut passer à la télévision. Même les équipes de foot devaient le porter, brodé sur leur maillot. David Cameron, quand il était premier ministre, en portait un pendant une visite en Chine ! Même Jeremy Corbyn le portait quand il devait être présent à certaines occasions officielles ; il était déjà accusé de ne pas être patriotique parce qu’il est pacifiste, il n’était pas question qu’il se présente sans cet ornement par exemple le 11 novembre à la cérémonie officielle de commémoration. Le maire de Londres Sadiq Khan a inauguré le lancement de la vente de coquelicots rouges à Londres en 2017 ; parmi les musulmans, seuls les islamistes, ou présentés comme tels, sont contre. Il s’agit d’une glorification de la guerre. Pour contrer ça, une petite organisation a été formée en 1933 par des femmes dans le mouvement coopératif pour distribuer des coquelicots blancs pour la paix. Cette année le Morning Star se fait l’écho de leur campagne. (note et traduction de Catherine Winch pour histoire et societe)

https://morningstaronline.co.uk/sites/default/files/Morning_Star_2020_10_22.PDF

« Un groupe de défense de la paix consacre la campagne du coquelicot blanc aux Yéménites

par Peter Lazenby

L’Union des Engagés pour la Paix (PPU) a annoncé hier que la campagne du coquelicot blanc de cette année pour le jour du Souvenir sera dédiée au peuple du Yémen.

Les coquelicots blancs de la PPU représentent le souvenir des victimes des conflits, un engagement en faveur de la paix et un refus de la glorification de la guerre.

Le PPU a déclaré que la Journée du souvenir, célébrée le 11 novembre, risque de devenir un “festival de l’oubli” si la guerre contre le Yémen et d’autres conflits sont ignorés lors des commémorations.

La guerre contre le Yémen – dans laquelle l’Arabie Saoudite utilise des avions de guerre, des bombes, des roquettes et d’autres armes fournies par les fabricants d’armes britanniques – a jusqu’à présent tué 20 000 civils et laissé 10 millions de personnes au bord de la famine.

Le PPU souhaite que les commémorations de cette année utilisent le slogan “Se souvenir du Yémen” en plus de l’habituel “Se souvenir de toutes les victimes de la guerre”.

Geoff Tibbs, le directeur du projet de commémoration de la PPU, a déclaré “Les coquelicots blancs représentent le souvenir de toutes les victimes des guerres – y compris celles que le gouvernement britannique préfère oublier. “De nombreux porteurs de coquelicots blancs se souviendront cette année du Yémen, où des pilotes entraînés par les Britanniques lâchent des bombes depuis des avions de fabrication britannique.

“Les coquelicots blancs défient le militarisme ainsi que l’hypocrisie de ceux qui parlent de se souvenir du passé tout en ignorant le présent.”

Adhiyan Jeevathol, du groupe London Students for Yemen, a déclaré que le conflit doit être commémoré” parce que nous sommes en partie responsables du désastre au Yémen si nous ne prenons pas position contre les politiques du gouvernement britannique et des compagnies d’armement”.

“Par le souvenir, nous pouvons nous efforcer de ne pas être responsables d’un autre Yémen”.

peterlazenby@peoples-press.com

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments