Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Exhiber ses alliés prouve que les Etats-Unis manquent de confiance en eux.

Exhiber le système d’alliance prouve que les États-Unis manquent de confiance en eux selon cet éditorial du Global Times. Même si la Chine a désormais des relations privilégiées avec la Russie, traditionnellement la diplomatie chinoise ne cherche pas des “alliés”, le seul allié affirmé étant la République de Corée qui joue un rôle stratégique dans l’encerclement US et Japonais. Mais la situation est en train d’évoluer bien que la Chine s’efforce surtout de dénouer les alliances que tente de monter contre elle les USA. Elle le fait en développant le gagnant- gagnant avec y compris le monde des affaires de ces coalitions. Pourtant au fur et à mesure que la Chine prend place dans les relations internationales elle est obligée de penser la dimension politique de son rôle en refusant de reproduire l’hégémonie US.(note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié le: 2020/10/21 21:01:480


Mark Esper Photo: Xinhua
Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a exhibé le système d’alliance des États-Unis lors de son discours au think tank Atlantic Council, basé à Washington, mardi.

« La Chine et la Russie ont probablement moins de 10 alliés réunis… Le réseau d’alliés et de partenaires de l’Amérique nous offre un avantage asymétrique que nos adversaires ne peuvent égaler », a-t-il déclaré.

En effet, le système d’alliance des États-Unis est unique. Les statistiques montrent qu’il y a 68 alliés américains dans le monde entier. Mais si Washington croit vraiment qu’il peut attendre tout du système pour contenir la Chine, il se trompe lourdement.

Le système d’alliance des États-Unis a été principalement établi après la Seconde Guerre mondiale et pendant la guerre froide. À l’heure actuelle, le système n’a pas d’ennemi commun, et les alliés américains ne cessent de s’éloigner les uns des autres en raison de conflit d’intérêts. Le système d’alliance apparemment puissant s’avère n’être plus efficace pour agir contre la Chine.

Le développement est l’intérêt fondamental de tous les pays du monde entier. Comment les Etats-Unis peuvent-ils faire de la Chine, premier négociant mondial, l’ennemi commun de ses alliés ? Même les Etats-Unis sont réticents à l’idée d’abandonner le marché chinois. Alors que les Etats-Unis parlent de supprimer la Chine, ils sont tout autant impatients de profiter de la Chine.

Le plus gros problème de Washington est qu’il refuse de faire face à la réalité. Le développement rapide de la Chine a donné à certains Américains un sentiment de crise. C’est normal et compréhensible, et les gens dans d’autres pays auront inévitablement des sentiments ambivalents au sujet de la manière dont la Chine se développe. Mais ce dont les Etats-Unis ont besoin, c’est de faire des réformes internes pour libérer davantage la vitalité de la société américaine, mobiliser la créativité de ses citoyens et améliorer la compétitivité du pays. Malheureusement, Washington a pris une mauvaise voie, en essayant d’utiliser les méthodes géopolitiques qu’il a utilisées pendant la guerre froide pour résoudre les problèmes de l’ère actuelle de la mondialisation.

Les alliés américains ne suivront pas. Ils peuvent au mieux soutenir idéologiquement la soi-disant unité exigée par Washington, mais ils ne paieront pas pour l’ambition des élites politiques américaines aux dépens de leurs propres intérêts de développement. Les alliés des États-Unis ont des intérêts divers sur la question chinoise. Seuls quelques pays ont des différends territoriaux avec la Chine, et ils ne veulent pas que les relations avec la Chine s’accrochent à des questions territoriales.

Les questions territoriales sont importantes, mais elles ne sont pas l’ensemble du tableau. Les Etats-Unis ne trouvent aucun intérêt commun à rassembler leurs alliés sur la question chinoise.

De hauts responsables américains, dont Esper et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, ont voyagé à travers le monde pour vendre des idées américaines, même pendant la pandémie de COVIDE-19.

Mais ce qu’ils ont gagné est très peu parce que la Chine n’est pas l’ennemi des alliés des USA, et Washington ne peut pas transformer la Chine en ennemi.

Est-il préférable pour le Japon et la Corée du Sud d’être l’ennemi de la Chine ou d’équilibrer entre la Chine et les États-Unis?

Quiconque a le bon sens peut le dire. Et pourquoi l’Europe devrait-elle devenir l’ennemi de la Chine ? L’Europe a longtemps été réprimée par les Etats-Unis, et la multipolarisation est la poursuite des citoyens européens. En outre, la Chine et l’Europe partagent un large éventail de coopérations. Les pays européens devraient suivre leurs propres intérêts, au lieu des intérêts américains, lorsqu’ils gèrent leurs relations avec la Chine.

Les Etats-Unis sont plus puissants que la Chine, sans parler de ses nombreux alliés.

Cependant, Washington semble maintenant impuissant, et la clé est qu’il a travaillé dans la mauvaise direction, et est incompatible avec l’esprit de l’époque. Les Etats-Unis ne peuvent même pas comprendre les intérêts liés à leur politique chinoise, ce qui rend encore plus difficile la mobilisation d’autres pays. Les alliés américains peuvent être forcés de se conformer en public, mais ils résisteront en privé.

Puisqu’il ne peut pas faire de la Chine un ennemi commun de ses alliés, Washington doit fournir plus d’avantages en échange de la loyauté de ses alliés.

Cependant, les ressources financières américaines d’aujourd’hui ne peuvent pas être comparées à celles de la guerre froide. Les Etats-Unis et leurs alliés ont calculé les gains et les pertes économiques, et une telle situation est irréversible.

Washington a surestimé le rôle des valeurs dites communes dans la collecte de ses alliés.

Les États-Unis sont égoïstes. Il a des objectifs égoïstes et des moyens dans sa stratégie pour contenir la Chine. Mais l’unilatéralisme égoïste ne va pas loin – c’est la vraie valeur universelle de la société humaine.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments