Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

L’inquiétante ascension de QAnon en Allemagne

L’inquiétante ascension de QAnon en Allemagne. En France, nous n’en sommes pas là, mais ce qu’on lit dans les réseaux sociaux est déjà un pas allégrement franchi vers l’irrationnel dont se nourrit l’extrême-droite (note de Danielle Bleitrach).

Dans une enquête, « Der Spiegel » se penche sur l’inquiétante montée du mouvement QAnon en Allemagne propageant une idéologie d’extrême droite pro-Trump et haineuse et qui a déjà des dizaines de milliers d’adeptes.

Le 29 août, à Berlin, devant la porte de Brandebourg, des adeptes des théories du complot et opposés au port du masque, brandissent des drapeaux du mouvement QAnon avec le slogan « rendre sa grandeur à l'Allemagne » dans une allusion à Donald Trump.
Le 29 août, à Berlin, devant la porte de Brandebourg, des adeptes des théories du complot et opposés au port du masque, brandissent des drapeaux du mouvement QAnon avec le slogan « rendre sa grandeur à l’Allemagne » dans une allusion à Donald Trump. (Picture-Alliance via AFP)

Par Jacques Hubert-Rodier Publié le 26 sept. 2020 à 7:40

Sommes-nous revenus à une période d’obscurantisme ? Selon « Der Spiegel », l’étrange mouvement vouant un culte à Donald Trump, QAnon, utilisant la lettre Q pour un internaute anonyme, fait de plus en plus d’adeptes en Allemagne, « des dizaines de milliers de sympathisants », peut-être 150.000.

« Les adeptes des théories d’extrême droite du complot, écrit le journal, sont convaincus qu’un groupe de pédophiles satanistes enlève des petits garçons et filles pour utiliser leur sang dans la fabrication de drogues. »

Selon leur théorie fumeuse, le coronavirus a été développé dans un laboratoire chinois, probablement avec l’aide d’Obama, pour empêcher la réélection de Trump. Ce dernier, pour ces adeptes, est « un héros combattant l”Etat profond’ et désireux de protéger le monde de forces démoniaques ». Ce qui rend ce mouvement particulièrement dangereux, c’est qu’il propage sur les réseaux sociaux des idées comme une prétendue conspiration des élites riches, particulièrement des hommes d’affaires juifs, pour dominer le monde ou encore de politiciens, de journalistes qui répandent une propagande favorable aux puissants. Le mouvement n’hésite pas à développer de vieilles horreurs antisémites.

En février, à Hanau (27 km de Francfort), le terroriste qui a assassiné 9 personnes dans un bar à chicha, puis sa mère, avant de se suicider, a fait des allusions à des théories similaires, selon lesquelles il y avait des bases américaines secrètes en Allemagne où des enfants étaient violés et assassinés.https://cab8bb3a1cc836472dd5e837242a5306.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-37/html/container.html

Des adeptes de QAnon ont aussi pris part à l’assaut du Reichstag lors d’une manifestation anti-masque. Et, selon l’un de ses adeptes vivant en Allemagne du Sud, cité par le « Spiegel », « la troisième Guerre mondiale va éclater et ce sera la dernière ». Une ascension menaçante d’une idéologie au XXIe siècle.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments