Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le Parti communiste a déclaré que le blitzkrieg visant à transformer la Biélorussie en Occident a échoué

Il semble qu’effectivement l’opération “maidan” en Biélorussie ait échoué, maintenant il reste à construire une véritable intégration entre Russie et Biélorussie. Les communistes russes le souhaitent mais cela ne nous parait pas être sans problème, en effet si la Biélorussie a conservé beaucoup de l’ex-URSS, tant sur la propriété collective des moyens de production que sur les conquêtes sociales (ce qui explique aussi la capacité de résistance au Maidan), la Russie elle a avancé dans la privatisation et l’influence politique de l’oligarchie. Est-ce que l’intégration ne va pas être le signal de la fin du modèle biélorusse qui combine modèle soviétique et marché. Une question que Marianne va poser aux camarades du KPRF qui l’ont invitée à l’un de leurs débats sur le sujet. Nous vous ferons donc ici un compte rendu de ce débat et les questions que Marianne posera sur “le modèle soviétique”, facteur de résistance ou de désagrégation (note et traduction de Danielle Bleitrach).

31 août 2020 12:00 – KPRF

Le blitzkrieg visant le retournement de la Biélorussie vers l’Ouest a échoué, le régime fantoche n’a pas pu être établi, a déclaré le vice-président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie Youri Afonine, s’exprimant dans le programme “60 minutes”

Youri Afonine a souligné que les guides de la contestation biélorusse avaient des objectifs clairs: “arracher le peuple biélorusse à la Russie, subordonner l’économie biélorusse aux sociétés transnationales, pour finalement encercler la Russie, créer de nouveaux foyers de tension à ses frontières et, à l’avenir, établir des bases de l’OTAN”.

Il a noté que ceux qui sont à l’origine de la prétendue “manifestation spontanée”, par le biais d’incitations venues de Lituanie et de Pologne, appellent les Bélarussiens à détruire leurs biens. Youri Afonine a rappelé comment, dans les années 1980, la CIA et ses hommes de main, les contras, avaient appris aux habitants du Nicaragua à détruire leur pays à peu près de la même manière – en plus de casser les voitures et les machines et de désactiver le système d’égouts. Donc rien de nouveau, les services spéciaux occidentaux utilisent des schémas éprouvés, déclare le vice-président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie.

Youri Afonine a comparé les marionnettistes de la révolte biélorusse aux «pères inconnus» de «l’île habitée» des frères Strougatski. «Ce n’est pas Aleksievitch, ni Tikhanovskaya qui dirigent la manifestation, mais ces ‘pères inconnus’ qui contrôlent les manifestants à travers le canal Nekhta, les conduisant à travers la ville comme un troupeau obéissant», a-t-il dit.

«D’où vient le drapeau blanc-rouge-blanc, qui en a fait un symbole de protestation? En fait, la plupart de ces jeunes manipulés ne connaissent même pas son origine, ils ne savent pas qu’il est apparu dans la soi-disant BNR, occupée par l’Allemagne de Kaiser, puis a été utilisé pendant l’occupation nazie par les collaborateurs qui fusillaient les partisans », a poursuivi Youri Afonine.

Il a rappelé que les communistes russes, dirigés par le chef du parti Guennadi Ziouganov, ont été les premiers en Russie à défendre de manière décisive la souveraineté de la Biélorussie, contre une tentative de coup d’État d’inspiration extérieure dans ce pays fraternel. L’aide économique de la Russie constituera un contrepoids sérieux aux actions des forces pro-occidentales, a déclaré le vice-président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie. Mais jusqu’à présent, à son avis, il y a plus de discours sur les préférences accordées à la Biélorussie par la Russie que d’actes. Les Biélorusses, par exemple, achètent le gaz russe au prix du marché de 127 dollars (dans la région voisine de Smolensk, il en coûte environ 60 dollars) mais on en parle comme si nous les fournissions gratuitement. «Les relations fraternelles ne peuvent être construites sur des comptes d’épicier», a déclaré Afonine. «La Biélorussie a, à plusieurs reprises, fait preuve de courage et d’héroïsme, empêché l’ennemi de pénétrer en Russie, et cette situation peut se reproduire». Il a déclaré que l’intégration économique des économies russe et bélarussienne doit être développée et approfondie et que les Bélarussiens régleront eux-mêmes leurs problèmes politiques internes.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments