Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le déficit de confiance de HSBC n’est que le début de ses malheurs

Encore une illustration de la politique chinoise à l’égard des capitalistes: si vous vous montrez loyaux face à la Chine et aux grandes orientations du gouvernement chinois nous vous laisserons vous sauver de la débâcle générale, mais si vous prétendez jouer le double jeu, vous coulerez dans le sillage de vos alliés US. Ce discours est tenu aux chefs d’entreprise les plus capables de l’entendre et aux chefs d’Etat pris dans des contradictions plus malaisées à surmonter. Notez la manière dont le gouvernement chinois s’efface derrière une “opinion publique” chinoise véritable acteur du “marché” (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Source: Global Times Publié: 2020/8/3 21:55:516


Photo de fichier. HSBC a annoncé lundi que ses bénéfices nets avaient chuté de près de 96% d’une année sur l’autre au deuxième trimestre de 2020, tandis que ses bénéfices après impôts pour le premier semestre avaient chuté de 69% en glissement annuel à 3,1 milliards de dollars.

Même si l’on tient compte de l’impact de la pandémie sur le secteur bancaire mondial, on ne peut nier que la banque multinationale basée à Londres est confrontée à un environnement de plus en plus difficile pour son développement commercial. En effet, le prêteur n’est pas seulement exposé à l’impact de la pandémie, mais aussi aux facteurs géopolitiques résultant de son implication déclarée dans les stratagèmes politiques des États-Unis.

De nouveaux documents d’un tribunal canadien auraient montré que HSBC avait conspiré avec le ministère américain de la Justice pour tendre un piège politique à Huawei, ce qui aurait directement conduit à l’arrestation en décembre 2018 du dirigeant de l’entreprise Meng Wanzhou à Vancouver. Alors que la banque a rapidement nié son rôle dans le cas de Meng, affirmant qu’elle n’avait rien à voir avec la décision des États-Unis d’enquêter sur Meng et qu’elle n’avait aucune hostilité envers Huawei, la réponse vague n’a pas été jugée convaincante par le public.

Malgré ses récents efforts pour se plier à la Chine en soutenant vigoureusement la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong, beaucoup pensent que le précédent de la banque consistant à contourner ses principes commerciaux et son éthique pour suivre l’ordre du gouvernement américain suggère qu’elle n’est pas digne de confiance. Dans un contexte de détérioration des relations sino-américaines, certains observateurs estiment qu’il est possible que la banque trahisse à nouveau certaines entreprises chinoises à l’avenir.

Le cas de HSBC pourrait servir d’avertissement à d’autres entreprises qu’il n’est pas si facile de rétablir la confiance en Chine. Bien que HSBC n’ait fait l’objet d’aucune sanction de la part du gouvernement chinois jusqu’à présent, il est clair qu’elle se trouve maintenant dans des eaux troubles. Sa réputation est en chute libre sur le marché chinois, ce qui affectera non seulement la croissance de son activité, mais exercera également une pression sur sa valorisation. La chute des bénéfices de HSBC n’est peut-être que le début de ses malheurs – non pas parce que le gouvernement chinois va prendre des mesures contre elle, mais parce que le marché chinois, qui contribue à la plupart de ses bénéfices, ne peut plus lui faire confiance.

Alors que HSBC est l’une des trois banques émettrices de billets à Hong Kong, les systèmes financiers de Hong Kong et du continent seraient en mesure de faire face à l’absence de HSBC dans certains scénarios extrêmes. Après tout, ce n’est pas HSBC qui fait de Hong Kong une plaque tournante financière, mais Hong Kong et la Chine continentale qui offrent le plus de soutien à ses activités.

Bien sûr, nous pensons que toutes les mesures réglementaires seront justifiées et, étant donné la situation actuelle, rien n’indique que la Chine a l’intention de chasser HSBC de son marché. C’est au marché de décider du sort de la banque.

ARTICLES LIÉS:

Publié dans: GT VOICE

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments