Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Erdogan, Macron et l’OTAN, pas un pour sauver l’autre…

Macron fournit des preuves de la «mort cérébrale de l’OTAN» En attendant tout ça nous coûte un max…

4  23 juin 2020, 00:56
Photo: Dominika Zarzycka / ZUMA /
Global Look Press
Text: Anton Nikitin
version imprimée  •
Signet   •
Permalien   •
  •
Signaler un bug   •

L’incident entre les navires de la France et de la Turquie en mer Méditerranée, est une illustration vivante de la “mort du cerveau de l’OTAN”, a déclaré le président français Emmanuel Macron après des entretiens avec son homologue tunisien Kais Said.

«Je vous renvoie à mes déclarations à la fin de l’année dernière sur la « mort du cerveau de l’OTAN ». Je crois que le récent incident le démontre clairement », cite TASS Macron.

Le président français a souligné que la ligne de la Turquie est incompatible avec son statut de pays de l’OTAN. Macron a qualifié cette situation “d’inacceptable”.

La semaine dernière, France 24 a annoncé qu’une frégate navale turque au large des côtes libyennes avait refusé de se conformer à un ordre de recherche de cargaison d’une frégate française participant à l’opération Sea Guardian de l’OTAN. Évitant les recherches, le navire turc a pris pour cible le navire de guerre français en utilisant un système de guidage de missiles radar, que le département militaire français considérait comme “des actions extrêmement hostiles et agressives”.

À son tour, l’agence anatolienne Anadolu, faisant référence au représentant des forces armées turques, a démenti les informations émanant de la partie française, affirmant que la frégate turque n’utilisait pas ses systèmes radar pour viser, mais pour surveiller le navire de guerre français, “qui a effectué des manœuvres dangereuses”. Dans le même temps, selon Anadolu, malgré la nécessité de maintenir un contact constant pendant l’opération Sea Guardian, personne n’est entré en contact avec le navire turc.

Lundi, Macron a déclaré au président turc Tayyip Erdogan qu’Ankara jouait un “jeu dangereux” en Libye et violait toutes ses obligations à la suite des résultats de la conférence de Berlin.

Rappelons qu’en novembre 2019, dans une interview accordée au magazine The Economist, Macron a déclaré que l’OTAN avait complètement perdu la coordination au sein de l’alliance, ce qui peut être qualifié de «mort cérébrale». Il a souligné le manque de coordination des décisions stratégiques entre les États-Unis et leurs alliés dans l’alliance, et a également souligné “les actions agressives non coordonnées d’un autre membre de l’OTAN – la Turquie”.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments