Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Trump, notre phare, notre modèle…

l’impossible dialogue sur les réseaux sociaux ou Trump notre maître à tous.

Pour comprendre ce qui se passe surles réseaux sociaux et la nécessité dans laquelle je me suis trouvée de m’en abstraire, je voudrais décrire ce qu’il advient de l’un de mes derniers textes consacré à Staline, l’arbre qui cache la forêt. Un camarade l’a répercuté sur facebook, aucun des commentateurs, tel que j’ai pu en faire le constat ,n’a daigne lire le texte mais chacun y est allé de son stéréotype sur le sujet.

Personne je dis bien personne n’a pris la peine de s’intéresser à l’hypothèse qu’il contient à savoir que l’opération culte de la personnalité comme celle diabolisation relèvent du même “révisionnisme”.Il aurait fallu en passer par l’invention de “l’homme que nous aimons le plus” pour accepter sans mot dire le révisionnisme khrouchtchévien. Le tout dans un renoncement stratégique à construire le socialisme.

La conviction de Trump, qui ne sait ni raisonner, ni démontrer mais en appelle à ce que chacun croit savoir et table sur une méfiance généralisée est à l’oeuvre dans l’enfermement “communautaire” que réalisent les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux construisent peu à peu des familles d’opinion, par exemple communistes et sympathisants communistes. Ils entretiennent chez chacun des participants une paresse intellectuelle de plus en pus crasse, l’impossibilité qui va croissant de lire quoique ce soit qui ne soit pas une caricature ou un post de cinq lignes.

Puis on jette à l’intérieur du groupe quelque chose sans importance, mais capable de faire se jeter les uns contre les autres les individus ainsi enfermés : le voile, l’affaire Polanski, la chloroquine et c’est parti… Les insultes fusent, chacun s’implique et ne lit plus que les titres… Puisqu’il sait tout y compris qu’il faut boire de l’eau de javel pour éliminer un virus… ou qu’il est supérieur aux autres par son inculture, ce qui relève de la même logique…

danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Cette « paresse intellectuelle » est un peu une tendance naturelle qu’il faut combattre mais malheureusement pas uniquement sur les réseaux sociaux. Il y a une sorte d’impunité à commenter les commentaires, invectiver. La rapidité avec laquelle fusent tous ces commentaires « définitifs «  sous toutes les formes : entrefilets, dessins, photos, encadrés, chansons, blagues… ne sont pas propices à l’analyse, la réflexion, la tentative de réflexion. Il faut du temps pour assimiler. Enfin pour moi ! « Les réseaux sociaux construisent peu à peu des familles d’opinion… » C’est ce fonctionnement des réseaux qui interpelle, car derrière ce sont bien des hommes, des pensées… Lire la suite »

En somme, un peu comme ce que vous venez de faire : avoir une idée précise sur un sujet, partir du principe que …. , etc (pointe purement ironique et amicale à la manière FB). Un fil de discussion sur FB ne conduira jamais à un véritable débat; mais, il permet néanmoins, lorsqu’on le veut, un échange contradictoire. Il est tout à fait exact que l’effet “guerre de chapelles” peut perturber la discussion; cela tient avant tout au choix de ses contacts. Je constate que beaucoup de personnes n’ont pas encore accepté tous les codes liés à ce nouveau média… Lire la suite »

Last edited 5 mois il y a by Cyril Guenneteau

tu as raison Danielle, nous sommes totalement parasité par l’idéologie communautaire qui nous vient des USA et qui sévit en France depuis maintenant 25 ans et plus.ayant fait ue formation en psycho dans une boite Us j’ai été confronté à ce problème et m’y suis opposé jusqu’au bout. Il est inacceptable que sous prétexte que X ou Y que l’on ne connais même pas dise ou fasse ceci ou cela pour qu’on nous impose de nous soumettre à çà . c’est ce que l’on appelle “le viol des foules par la propagande politique” celle dite commerciale ((la publicité) ne pas… Lire la suite »