Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

150 personnalités s’intéressent à “notre après”

Yannick Jadot, Olivier Faure, Iann Brossat( (ainsi que Hulliya Turan, Pierre Laurent et Patrice Bessac)  et plus de 150 responsables politiques ou intellectuels ont signé ce jeudi 14 mai 2020 une tribune tournée vers le monde d’après le Covid-19.

Seules les masses peuvent faire une politique digne de ce nom . Or une masse sans parti, une masse qui ne dispose pas d’un parti solide, est une masse dispersée, inconsciente, incapable de fermeté, elle devient un jouet aux mains d’habiles politiciens, issus des classes dominantes, qui apparaissent toujours “au bon moment” pour profiter des occasions. Lénine . Oeuvres. Tome19. page 393, édition russe.

Avec le parti , le cours de l’expérience de classe a baissé comme on dit des cotations à la bourse.

C’est ça leur “intérêt”, le jour d’après, on prend les mêmes et on recommence? Sans consultation des militants ? En bons politiciens bourgeois alimentant la fraction?

danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments

La crise capitaliste est de plus en plus aigu avec la crise sanitaire! C’est comme toujours dans les temps de crise que réapparaissent plus évidentes les injustices parce que s’aggravent, les inégalités sociales ! Et ce parce que nos décideurs toujours figés sur les fluctuations du CAC40 boursier les rend aveugle de par leur dogme, des conditions de vie du Peuple qui ne vit que de son travail et qui de guerre lasse peut se produire qu’il cesse d’obéir ? Pire est aveugle que celui qui ne veut pas voir !