Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Des faits rien que des faits… La vassalité des “Européens”

Notre ami Comaguer me permettra de faire précéder sa très pertinente analyse d’une autre nouvelle. Les deux faits ensemble disent jusqu’où peut aller l’outrecuidance de nos représentants au Parlement européen.

Donc tandis que ces manœuvres dirigées sans état d’âme contre la Russie :

Des Verts allemands dénoncent la désinformation russe et chinoise en Europe

Trois membres de la faction Green / European Free Alliance d’Allemagne ont appelé la direction de l’Union européenne à s’attaquer à la prétendue “désinformation” de la part de la Russie au sujet de COVID-19.

Les parlementaires ont déclaré dans une lettre qu’ils étaient “gravement préoccupés par les efforts de désinformation et de propagande en cours, en particulier de la Chine et de la Russie”, rapporte RIA Novosti.

Selon des parlementaires, la Russie et la Chine “essaieraient de saper l’UE et de répandre la méfiance parmi la population locale et les voisins européens à l’égard de l’UE, de ses valeurs démocratiques et de ses institutions”.

Les auteurs du texte, membres du Parlement européen d’Allemagne, Sergey Lagodinsky, Alexandra Giese et Viola von Cramon-Taubadell, tout au long de la lettre ne fournissent jamais un seul cas concret de cette «activité de désinformation». Les parlementaires citent les «conclusions récentes» du groupe de travail EU East StratCom et affirment que ces conclusions reflètent leur point de vue.

Voici donc ce qu’osent dire des “députés verts” (peu effarouchés par l’aspect climatosceptique et coronavirosceptique de leurs maîtres américains, alors que se passe sous leur yeux la pantalonnade que décrit COMAGUER.

Note de Danielle Bleitrach

*** L’’armée US confinée en Pologne par Comaguer

La plus grande manœuvre militaire depuis un quart de siècle de l’armée US sur le sol européen avait été programmée pour se tenir en avril et mai. Plus de 30 000 soldats devaient traverser l’Atlantique et se joindre à des troupes de l’OTAN sur le sol de l’Allemagne, de la Pologne et des républiques baltes dans le cadre d’un exercice intitulé DEFENDER EUROPE 2020. L’OTAN dont les troupes se trouvaient placées sous les ordres du général US commandant de l’EUCOM (Commandement US pour l’Europe – quartier général à Stuttgart) allait donc manœuvrer à quelques kilomètres des frontières du Belarus et de la Russie. Le titre de l’exercice prenait donc tout son sens. Il prétextait la défense de cette partie orientale de l’Europe contre un agresseur qui ne pouvait être que la Russie et au passage d’encercler l’enclave russe de Kaliningrad en sécurisant l’étroit passage entre la Pologne et la Lituanie.

De Tallin à Saint Petersbourg : moins de 400km, de Riga à Moscou moins de 1000 km

Les troupes US ont commencé à débarquer dans des ports belges, néerlandais et allemands à partir du mois de février. Elles allaient donc devoir emprunter le couloir nord européen des envahisseurs, cette grande plaine qui s’étend du bassin parisien à Moscou en passant par Berlin et Varsovie et qui a été empruntée par Napoléon puis par Hitler en 1941, de baliser ce long trajet par des dépôts d’armes, de vivres, de carburant, de vérifier l’état des routes, des ponts, des voies de chemin de fer pour assurer à la future armée d’invasion et à son impressionnant armement une progression sûre et rapide vers l’adversaire qui avait été choisi, le même que celui de Napoléon et d’Hitler mais qu’il ne fallait pas nommer.

Les premiers éléments de l’armée US ont débarqué en Belgique au mois de février et les unités suivantes devaient arriver progressivement jusqu’au début des manœuvres en avril et retrouver sur place les contingents OTAN  britanniques, polonais, baltes, croates et roumains.

Le COVID 19 est venu perturber ce programme grandiose dont le coût annoncé était de l’ordre de 400 millions de dollars. L’Allemagne  fermant ses frontières pour cause de pandémie s’est vite retirée du jeu mais le commandement OTAN a continué à affirmer que les préparatifs continuaient, que les troupes s’installaient dans leurs bases et qu’il était attentif à la question de l’épidémie théoriquement sous contrôle puisque jusqu’au début du mois de mars les Etats-Unis et leur président pouvaient parler du virus chinois qui n’aurait pas l’outrecuidance de s’installer sur le sol étasunien et l’impolitesse de contaminer des Gis éternellement invincibles. Or les jours passant le commandement des troupes US en Europe (EUCOM) organisateur de la manœuvre a fini par admettre dans des communiqués officiels quelques cas de malades parmi les soldats US. Il s’agissait de rassurer l’opinion publique des pays où commençaient à circuler ces troupes comme celle des familles des soldats aux Etats-Unis. Dès le 13 mars EUCOM annonçait que l’envoi de nouvelles troupes devant participer à la manœuvre était suspendu. Enfin le 27 Mars la page d’information consacrée à la pandémie a disparu du site internet officiel de l’EUCOM. Ce silence soudain laisse penser que le nombre des soldats malades a beaucoup augmenté et qu’il faut éviter que les populations locales ne demandent le départ des unités US déjà déployées et potentiellement contagieuses.

Mais il n’était pas question de perdre la face en annulant l’exercice et de reconnaitre qu’un virus malin avait fait reculer la plus grande armée du monde. C’est exactement le contraire qui a été annoncé le 24 mars dans une lettre adressée aux familles des soldats de la 2° brigade blindée et de la 3° division d’infanterie. La dizaine de milliers d’hommes déjà sur place en Pologne et dans les trois républiques baltes vont y rester pour une durée indéterminée pour « sic » « contribuer à la lutte contre l’épidémie ». Alors que la Russie, la Chine, Cuba envoient des médecins des médicaments et du matériel médical dans les pays touchés par l’épidémie les Etats-Unis participent à la lutte contre le coronavirus en Pologne, en Lituanie en Lettonie et en Estonie avec des tanks, des hélicoptères de combat et des missiles et les gouvernements imbéciles de ces pays préfèrent avoir sur leur sol des militaires US qui peuvent être porteurs du virus que des médecins cubains ou pire encore des unités de désinfection russes idée inadmissible pour les dirigeants polonais pour qui le Russe est l’incarnation du mal.

En réalité les troupes venues des Etats-Unis pour un exercice vont devenir des troupes d’occupation. Ce n’était peut-être pas prévu à l’origine mais pour les tenants de la domination totale des Etats-Unis sur le monde entier c’est une occasion à ne pas laisser passer tant que les citoyens polonais, lituaniens, lettons et estoniens qui envisageraient de le faire ne peuvent pas manifester dans la rue pour protester et tant que leur gouvernement se soumet.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Les verts sont des verts de gris. Ils défendent une écologie réactionnaire, proche des attendus des nazis dont HITLER était un vegan farouche sauf avec le sang des opposants, des juifs, des communistes, des athés, des roms, des handicapés, des slaves et la haine contre les idéaux des lumières Diderot Rousseau Voltaire. Les verts c’est le ramassis gris de tt cela.

Les verts qui ont signé avec l’extrême droite la condamnation du communisme au parlement européen le 19 septembre 2019. Construction européenne faites essentiellement avec des collaborateurs recyclés, voir Annie Lacroix-Riz pour les références historiques.
Au municipales mes camarades communistes ont soutenu une liste en présence des verts. Pour moi c’est NEIN !!!!
Il faudrait que les communistes aient le courage de démasquer ces imposteurs qui travaillent contre les communistes et contre la France. Leur chef menait des opération pour Green Peace das la rade de Brest où nous avons notre dissuasion nucléaire.

Je souscris completement a ce que je viens de lire et mon resume est dans une seule phrase . L’imperialisme en general et celui des etats unis n’est qu’une organisation criminelle et terroriste. C’est cela qui doit etre repete et demontre autant de fois que necessaire!

Ces manoeuvres sont fondamentales pour l’OTAN et à cette période précise. Période où la Russie allait célébrer les 75 ans de la Victoire contre le Nazisme le 9 mai. Victoire de l’URSS, de ses peuples, du communisme. L’UE avec ses déclarations rendant équivalents le Nazisme ses crimes, son racisme , son anti-sémitisme, théoriques et pratiques (et quelle pratique!) et le socialime de l’URSS qui avec force, acharnement, sacrifice a réussi l’émancipation des travailleurs et la victoire contre la bête immonde. Les commémorations devaient être importantes, la manifestation populaire du “régiment éternel” grandiose. Apparemment (au moins à Moscou) les choses devraient… Lire la suite »