Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Les communistes partagent la décision du gouvernement de simplifier l’octroi de la citoyenneté de la Fédération de Russie

29 février 2020 08:48 International – Ancienne zone URSS.n ce moment la plupart des débats en Russie portent sur la nouvelle Costitution. Ce qui se joue est chacun le perçoit l’après-Poutine. On mesure bien l’inquiétude de tous, parce que même si Poutine et son parti connaissent au plan de la politique intérieure une impopularité, les Russe craignent qu’après lui on assiste à un dépeçage de la fédération de Russie comparable à celle inaugurée pour l’URSS par Gorbatchev et Eltsine. Jamais, tous les sondages le montrent la nostalgie de l’URSS n’a été aussi forte. Cette disposition de la Nouvelle constitution a obtenu l’unanimité de tous les députés, y compris les communistes -qui refusent en général de signer des amendements qui leurs paraissent limiter les droits sociaux ou renforcer l’autorité de Poutine. Il témoigne à sa manière de cette nostalgie de l’URSS, et entraînera de l’enthousiasme au-delà des frontières de la Russie,en particulier en Moldavie et dans ce qui est considéré comme la terre russe, à savoir l’Ukraine et le Belarusse. Mais même s’il doit s’élargir il n’inclut pas l’Asie centrale. C’est en effet aussi une manière de faire face à la chute démographique de la population russe. Enfin peut-être est-ce inspiré par le modèle de relation de la Chine à sa propre diaspora qui a été une facteur de développement. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Déclaration de Leonid Kalashnikov, chef des affaires étrangères du PCFR et chef du comité de la Douma d’État pour les affaires de la CEI, l’intégration eurasienne et les relations avec les compatriotes

de https://kprf.ru

Traduction du russe par Mauro Gemma pour Marx21. fr

Le projet de loi du gouvernement sur la simplification de l’acquisition de la nationalité russe peut être qualifié de révolutionnaire. Cela a été déclaré à URA.RU Leonid Kalashnikov, chef du comité de la Douma d’État pour les affaires de la CEI, l’intégration eurasienne et les relations avec les compatriotes. Selon lui, ce projet contribuera au rapatriement des Russes vivant à l’étranger.


Selon Kalachnikov, ce projet de loi bénéficiera à la Russie dans les domaines politique et démographique. «Le principal avantage du projet de loi est que vous n’avez pas à renoncer à votre citoyenneté. Autrement dit, tous nos compatriotes vivant à l’étranger dans n’importe quel pays auront le droit d’obtenir la citoyenneté russe sans renoncer à la citoyenneté étrangère “, a déclaré Kalachnikov à URA.RU. Selon lui, grâce à ce projet, beaucoup voudront non seulement devenir citoyens de la Fédération de Russie, mais aussi déménager en Russie.

Comme l’a expliqué le chef de la commission des affaires intérieures de la CEI, la liste des pays dont les résidents ont simplifié la procédure d’obtention de la nationalité russe comprend les États où vivent la plupart de nos compatriotes. À l’avenir, cette liste de pays pourrait s’élargir.

Auparavant, on savait que le gouvernement avait préparé un projet de loi sur la simplification de la procédure d’adoption de la citoyenneté russe par les citoyens d’Ukraine, de Biélorussie, de Moldavie et du Kazakhstan. Le document sera présenté au Parlement fin février. Après l’adoption du projet de loi, un séjour de cinq ans en Russie ne sera pas nécessaire pour obtenir la nationalité russe. Dans le même temps, les résidents de ces quatre pays n’auront pas à prouver leur situation financière. Le projet de loi modifiera également la règle selon laquelle un étranger peut obtenir la nationalité russe sous une forme simplifiée après avoir vécu marié à une femme russe pendant trois ans – la durée sera réduite à un an.

http://www.marx21.it/index.php/internazionale/area-ex-urss/30327-i-comunisti-condividono-la-decisione-del-governo-di-semplificare-la-concessione-della-cittadinanza-della-federazione-russa

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments