Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Chili : un communiste en tête des sondages

# 26 (31086) 16-17 mars 2021

https://gazeta-pravda.ru/issue/26-31086-1617-marta-2021-goda/kommunist-lidiruet/?sphrase_id=105456

Auteur: Andrey DULTSEV.

A la veille de l’élection présidentielle au Chili, prévue le 21 novembre 2021, selon une enquête sociologique menée par l’Institut Tu Influes, le maire de la commune de Recoleta de la capitale chilienne Santiago, le communiste Daniel Jadue, bénéficie d’un large soutien.

DANIEL JADUE obtient 17,9% du soutien des électeurs, suivi du maire de Santiago Las Condes, de la prélature du Vatican Opus Dei, ancien ministre de l’Éducation et partisan de la dictature du général Pinochet Joaquin Lavigne de l’Union démocratique indépendante de droite avec 8,4% … La candidate du Parti humaniste de gauche, Pamela Giles, obtient 6,1% des voix. Les autres candidats se battent pour surmonter la barrière des cinq pour cent.

Les organisateurs de l’étude soulignent que l’enquête s’est déroulée dans des conditions sanitaires, épidémiologiques, politiques et économiques difficiles, compte tenu du couvre-feu et dans le contexte d’une augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans de nombreuses provinces du Chili.

Daniel Jadue a rejoint le Parti communiste chilien en 1993. En 1996, il a été élu secrétaire de l’organisation étudiante du Parti communiste à l’Université du Chili à Santiago. En 2004 et 2008, il s’est présenté à la mairie de Recoleta et, finalement, en 2012, il a été élu maire de cette commune. Jadue est membre du Comité central du Parti communiste chilien. En tant que candidat à la présidence du Chili, Daniel Jadue est favorable à une augmentation significative de la part du secteur public dans l’économie du pays, pour la nationalisation du système de retraite chilien, de l’industrie minière et du système d’approvisionnement en eau.

Depuis 2003, Jadue est président du Centre Chimba pour le développement social et culturel de Recoleta, qui soutient l’enseignement public et les écoles secondaires depuis 2006, en fournissant une aide juridique gratuite et des conseils sur les questions sociales. En 2012, Jadue a été élue maire de Recoleta sur la liste Pour un Chili équitable, qui réunissait divers partis politiques et organisations publiques du pays. Puis il a gagné avec 41,68% des voix. En tant que candidat à la mairie, Daniel Jadue s’est engagé à mettre en œuvre le programme d’autonomie communiste locale, bâti sur la participation directe de plus de 5 000 habitants de la commune à l’approbation du plan de développement de la commune.

Jadue, architecte et sociologue de formation, a organisé au Chili le Festival international “Le monde de la musique, de l’art et de la danse”, et a également initié la création de l’École de théâtre folklorique, dont le but est de vulgariser l’art populaire et classique parmi la population de la commune à travers des animations jazz et théâtrales dans les quartiers …

Le candidat à la présidence du Parti communiste chilien a mérité le titre de «maire du peuple» en créant la première «pharmacie du peuple» du pays, ce qui a permis de réduire les prix des médicaments de 30 à 50% (en contournant trois entreprises qui possédaient traditionnellement un oligopole sur marché pharmaceutique chilien) … Plus de 150 municipalités ont repris l’initiative de Daniel Jadue. L’idée de Jadue de briser le marché monopolistique a été développée plus avant dans la création de «l’Optique du peuple», «Logement du peuple», «Librairie du peuple» et «Université ouverte».

La popularité de Jadue, réélu par 56% des électeurs de Recoleta à la mairie, fait de ce dirigeant populaire de loin le candidat le plus fort aux élections présidentielles chiliennes. Le Parti communiste chilien est l’un des plus grands partis du pays. Lors des dernières élections présidentielles, il a soutenu les candidats de la coalition des forces de gauche «Nouvelle Majorité» Michelle Bachelet et Alejandro Guillera, qui ont obtenu 45,43% et perdu face à l’ancien président du Chili, Sebastian Piñera. Jadue se présentera comme candidat du Parti communiste chilien et de la coalition des partis de gauche «Large Front», créée en 2017.

Print Friendly, PDF & Email

Vues : 63

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments