Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Racisme à Paris contre les asiatiques

En quoi cette nauséabonde idéologie raciste conditionne-t-elle certains comportements à gauche et même chez les communistes. “Ne parlons pas trop de la Chine” disent ces étranges communistes qui ont peur de leur ombre et ne cherchent qu’à être admis, n’en parlons pas parce qu’il y a un racisme anti-chinois que nous ne voulons pas affronter. Mais pour avoir bonne conscience il faut que nous démontrions que la Chine n’est pas communiste, ce qui parait faire tant de peine à nos “libéraux. Nous préférons nous gorger de propagande et refuser de voir ce qu’est réellement ce pays, quand on ne voit pas des crétins gorgés “d’anti-stalinisme” qui sont convaincus que non seulement l’URSS a été une catastrophe mais que la propagande anti-chinoise correspond à la réalité. Le trotskisme est un puissant relais de toutes ces stupidités et cela pare d’un voile pseudo-révolutionnaire la soumission actuelle du PCF à l’idéologie dominante. Il y a dans cette attitude du racisme pur et simple, de la xénophobie, de la lâcheté à l’idée d’affronter et pourtant vous seriez bien étonnés par la manière dont les couches populaires qui veulent de la sécurité matérielle, alimentaire à leur manière admirent la Chine, combien les a marqués la construction d’hôpital en un temps réduit (note de Danielle Bleitrach).

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «provocation publique à commettre une atteinte à l’intégrité physique d’une personne à caractère raciste» après des appels à la violence contre la communauté asiatique.

Une enquête a été ouverte après des appels à la violence diffusés ces derniers jours sur Twitter contre la communauté asiatique, accusée d’être à l’origine de la propagation du nouveau coronavirus, a appris l’AFP ce dimanche auprès du parquet de Paris.

Une enquête a été ouverte pour «provocation publique à commettre une atteinte à l’intégrité physique d’une personne à caractère raciste» et les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), a indiqué à l’AFP le parquet, confirmant une information du Parisien.

«Jaunes mangeurs de chiens»

Des messages haineux et des appels à s’en prendre physiquement à des Asiatiques ont été publiés cette semaine notamment sur Twitter, à l’occasion de l’annonce du reconfinement en raison d’une circulation très active du Covid-19.

«On arrête les mangas désormais c’est la chasse aux asiatiques les bridés là les jaunes mangeurs de chiens on pardonnera JAMAIS», «ça va aller dans le 13e chasser du chinois» ou «Moi j’appelle tous les renois [noirs] et rebeus [Arabes] de FRANCE à agresser chaque chinois qu’ils croiseront dans la rue», disent des captures d’écran postées sur la page Facebook de l’association des jeunes Chinois de France (AJCF).

L’AJCF, qui appelle à «la vigilance», encourage toute personne «victime ou simple témoin de comportement ou de propos répréhensibles» à «porter plainte et/ou le signaler à une association de (son) collectif».

De même, le collectif Sécurité pour tous prépare un «guide pratique» pour porter plainte, soulignant que les personnes d’origine asiatique saisissent trop peu la justice.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Malheureusement, je confirme. Y a un racisme à la cool dans les réseaux sociaux avec des “lol, mdr, mèmes, smiley” mais ça reste un alignement de la culture frivole avec la politique impérialiste. Ce qui est encore plus navrant c’est que les mêmes qui disent “black lives matter”, se plaignent à gogo de stigmatisation islamophobe, agissent en automates de l’OTAN. Il n’est pas rare de voir circuler le slogan de Trump “china will pay” ou des photos de fête à Wuhan, avec l’idée que les criminels chinois sont en liberté… Ça prend même les allures du “on nous aurait menti”… Lire la suite »