Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le fils de Mao et ses adieux avec sa jeune épouse

La belle-fille de feu le dirigeant Mao Zedong raconte sa triste séparation avec son mari, mort pendant la guerre de Corée dans un documentaire consacré à la participation chinoise à la guerre de Corée dans les années cinquante. Comme l’organisation de la visite des ruines du Palais d’hiver, le débat dans les réseaux sociaux sur ce qu’il fallait en faire, la Chine montre à son peuple ce qu’il a fallu faire pour vaincre l’agression occidentale. Si celle-ci devait revenir les Chinois d’aujourd’hui auraient le même courage que ceux de hier. Ici le fils de Mao déjà sur le Front soviétique et qui s’engage dans la guerre de Corée et dit adieu à sa jeune épousée. On sait que Mao apprenant la mort de son fils s’est interdit de le pleurer plus qu’il ne devait pleurer les autres jeunes Chinois morts pour leur patrie. Cela signifie aussi que la Chine se prépare à la guerre et a célébré avec beaucoup de solennité l’anniversaire de la guerre de Corée. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié le: 2020/10/21 14:55:591


Liu Siqi et Mao Anying.

La veuve de Mao Anying, fils aîné du défunt dirigeant Mao Zedong, mort en Corée du Nord pendant la guerre dans laquelle il s’était engagé pour résister à l’agression américaine et pour apporter de l’aide à la Corée (1950-1953), a fait une rare apparition dans un documentaire sur le 70e anniversaire de la guerre. Elle a raconté avec d’émouvants détail l’histoire de ses adieux avec son mari.

Liu Siqi a fait cette apparition dans un documentaire Weile Heping (For Peace), qui a été réalisé par China Central Television et a commencé à être diffusé lundi. Dans l’émission, Liu s’est souvenue de son dernier au revoir avec son mari, qu’elle avait épousé un an plus tôt.

Mao Anying s’était porté volontaire pour combattre dans la guerre en 1950, quand Mao Zedong a décidé de mettre en place l’armée de volontaires du peuple chinois.

Et après s’être enrôlé, Mao Aning, 28 ans, est allé dire au revoir à Liu, qui venait de subir une appendicectomie.

Mais au lieu de lui dire la vérité, Mao Aning lui a raconté qu’il allait en voyage d’affaires à un endroit d’où il pourrait être difficile de revenir à la maison.

Liu a dit dans le documentaire qu’elle a senti quelque chose d’inhabituel quand son mari s’est incliné devant elle deux fois avant qu’il ne parte.

Mao Aning n’est jamais revenu.

Ce récit a touché le cœur de nombreux citoyens chinois, qui ont dit sur internet que c’était trop triste à regarder. D’autres leur ont répondu qu’il y avait eu d’innombrables histoires tristes similaires pendant la guerre de Corée, et il était nécessaire de les raconter. Il s’agissait de rappeler au peuple chinois aujourd’hui non seulement de chérir la paix, mais aussi de se consacrer à l’auto-amélioration et ne pas craindre l’invasion.

Le documentaire fait partie d’une série d’événements récents commémorant le 70e anniversaire de l’entrée de l’Armée populaire chinoise en Corée du Nord pour l’aider à résister à l’agression américaine.

ARTICLES CONNEXES:

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Honneur et gloire aux volontaires de l’Armée Populaire Chinoise qui se lancèrent à l’assaut de l’invasion impérialiste sur la Corée du Nord . Alors qu’à l’époque la Chine Populaire était à peine remise de son combat pour le triomphe de la Révolution ! On peut penser à l’évidence que sans cette intervention la Corée du Nord serait comme au Sud sous l’occupation nord-américaine ! Il fallut beaucoup de courage, d’audace et de sacrifices de ces volontaires pour affronter déjà l’armée la plus puissante du monde et donc dans un combat combien inégal ! Les Peuples Chinois et Nord-Coréens avaient ainsi… Lire la suite »