Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Avancer dans un cauchemar nucléaire

Tandis que le citoyen occidental, somnambule gorgé de propagande avance dans le cauchemar nucléaire, la Russie et la Chine, le reste du monde contemple effrayé cette inconscience criminelle (note et traduction de Danielle Bleitrach).

https://journal-neo.org/category/columns/politics/

Le monde est confronté à la perspective très réelle d’une guerre nucléaire. Que cela puisse être dit après un siècle de guerres mondiales et régionales, la plupart d’entre elles ayant été initiées ou incitées par les États-Unis et ses États fantoches, et 75 ans après que les Nations Unies aient été créées pour s’assurer que les guerres mondiales ne pourraient jamais se reproduire, révèle la faillite morale complète de l’Occident.

Car la menace d’une guerre nucléaire vient de l’Ouest, et non de l’Est, une menace qui a failli se transformer en réalité à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont envisagé une attaque nucléaire contre l’Union soviétique, pour résoudre le problème que leur posait la défaite de l’Allemagne nazie. Ils avaient espéré qu’Hitler détruirait le socialisme en URSS et réduirait ensuite la Russie et les autres républiques soviétiques en colonies occidentales pour l’exploitation de leurs ressources, de leurs marchés et de leurs terres. Hitler et les fascistes allemands ont échoué, leurs forces ont été détruites, et l’Allemagne et la plupart des pays de l’Europe ont été transformés en ruines.

Mais bien que les fascistes allemands aient été vaincus, l’ordre fasciste mondial ne l’était pas. Habillés pour le public occidental en démocraties, comme des nations de liberté et de justice, les États-Unis et les autres États de l’OTAN ont poursuivi le programme fasciste sous d’autres formes. La « liberté » qu’ils ont autorisée était celle de vivre comme ils le dictaient, celle vendue au peuple par Madison Avenue. Ils ont même permis, sous la pression de l’exemple de l’URSS, certains avantages pour les travailleurs, tout en utilisant toutes les méthodes criminelles pour vaincre le socialisme réel où qu’il se trouve. Par-dessus tout, ils ont cherché à détruire l’Union soviétique et la Chine. Ils ont réussi contre l’URSS et pensaient avoir pris le contrôle de la Russie. Mais des forces ont émergé en Russie qui ont conservé la fierté et l’honneur russes, un sens de l’histoire, de l’humanité, de la Russie en tant que nation de peuples divers. Ces forces ont réalisé le piège dans lequel ils avaient été conduits, ont trouvé une issue et ont rétabli celui de la Russie vers la souveraineté et l’indépendance. Ces forces sont devenues un obstacle aux ambitions coloniales et impérialistes des grands capitalistes qui contrôlent les gouvernements des pays de l’OTAN. Elles sont un obstacle à leur profit et doivent donc être détruites, d’une manière ou d’une autre.

La Chine est considérée de la même manière et traitée de la même manière. Toutes les nations qui tentent d’être indépendantes font face à la même agression, du Myanmar au Bélarus, de l’Iran au Venezuela, de la Corée du Nord à Cuba et la Syrie. L’Afrique a été décimée par des années de guerres pour exploiter ses ressources; le monde entier a senti le souffle des flammes de la guerre.

Ce mois-ci, les Américains ont menacé de vendre de l’équipement militaire à la province renégate chinoise de Taiwan, et ont fait naviguer leurs navires dans le détroit de Taiwan comme s’ils le possédaient, provoquant une réaction très forte de la Chine qui a mis en garde contre une guerre imminente sur Taiwan tous les jours pendant plusieurs semaines.

Les États-Unis ont transféré la majorité de leurs forces navales et aériennes vers le Pacifique pour une attaque contre la Chine. Ceux-ci sont décrits comme des mouvements défensifs contre « l’agression de la Chine, » une agression qui n’existe pas excepté dans leur propagande. Le secrétaire d’État américain, M. Pompeo, se déplace sans relâche pour intimider les marionnettes réticentes en Europe et en Asie pour soutenir l’agression américaine. La Chine avertit que si les Etats-Unis ne se retirent pas, ils prendront Taiwan et s’ils sont attaqués par les forces américaines, ils se défendront par tous les moyens. Les avertissements ont été plus forts avec chaque semaine qui passe, mais les Américains semblent vouloir la guerre, pensent qu’ils peuvent la gagner et donc pousser la Chine à agir. Les conséquences pour le monde sont inimaginables.

Et il y a une forte odeur de racisme à propos de tout cela. Le Canada a arrêté illégalement Meng Wanzhou, chef du bureau financier de la société technologique chinoise Huawei. Son crime ? Violation présumée des sanctions américaines illégales ou blocus économique contre l’Iran. Les déclarations anti-chinoises et anticommunistes du gouvernement et des médias approchent des niveaux hystériques. En Australie, lors des récentes audiences du gouvernement sur l’immigration chinoise vivant là-bas, les témoins appelés à la barre ont été menacés et il leur a été ordonné de nier qu’ils soutiennent la Chine communiste. Pompeo a exigé que les instituts Confucius populaires aux Etats-Unis soient fermés pour avoir prétendument répandu la « propagande communiste » et l’influence chinoise. Joe McCarthy est de retour.

Toujours ce mois-ci, l’OTAN mène des exercices de guerre nucléaire en Allemagne, dans le cadre de l’opération Steadfast Noon, au cours de laquelle des pilotes de plusieurs pays s’entraînent à tirer des missiles de croisière à tête nucléaire et à lancer des bombes nucléaires B61 sur des cibles russes. On sait que les États-Unis avaient des armes nucléaires positionnées en Allemagne et en Belgique ainsi qu’en Turquie. Les pilotes de l’OTAN s’entraînent à utiliser ces armes et à réduire leur portée d’armes nucléaires « tactiques ». Et comme indiqué dans la politique étrangère allemande, l’objectif est d’utiliser des armes nucléaires sur les champs de bataille régionaux, mais d’éviter que la guerre ne dégénère au-delà. Officiellement, cette capacité est simplement destinée à renforcer la dissuasion en convainquant la Russie ou la Chine de ne pas opter pour un emploi nucléaire « limité », selon l’examen. Cependant, il n’y a aucune garantie que les États-Unis limiteront leur posture à la dissuasion dans le feu de la bataille et leurs attaques à la bombe atomique sur le Japon montrent à quel point ils sont impitoyables et capables de les utiliser pour créer la terreur pure ainsi que la destruction.

Il est également rapporté que l’OTAN a récemment intensifié les préparatifs en vue d’une éventuelle guerre nucléaire. Un correspondant étranger allemand ayant de bonnes relations depuis Bruxelles a rapporté en juin que lors du sommet de juillet 2018, les chefs d’État et de gouvernement de l’OTAN avaient pris note d’un document « secret », qui « pour la première fois » confirmait que « la défense conventionnelle et la dissuasion nucléaire » ne devaient plus être considérées séparément les unes des autres « comme c’était le cas auparavant au sein de l’OTAN ». À l’avenir, elles « doivent toutes deux être considérés ensemble ». L’article poursuit en disant que lors de leur réunion à la mi-juin 2020, les ministres de la Défense de l’OTAN ont approuvé un autre document « Top Secret », formulé par le Commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), le général américain Tod D. Walters, qui stipule que l’OTAN se défendra contre toute menace à l’ensemble de son domaine d’opération – sur terre, en mer, dans les airs, dans le cyberespace et dans l’espace extérieur – avec toutes les « capacités défensives et offensives » à sa disposition, ” de la défense antimissile aux premières frappes nucléaires . ” L’alliance se réserve également la possibilité de stationner des missiles conventionnels de moyenne portée en Europe. Ils pourraient, si nécessaire, être « améliorés nucléaires » à tout moment.

Dans le même temps, les États-Unis ont réactivé leur V Army Corp qui est un blindé combiné, infanterie, formation parachutiste qui a été activé dans toutes les grandes guerres américaines depuis la Première Guerre mondiale. Il sera basé à Poznan, en Pologne, où il créera un quartier général logistique et augmentera le rythme de préparation pour l’utilisation combinée des forces américaines et européennes contre la Russie.

Les Russes sont contraints d’intercepter quotidiennement des avions de reconnaissance de l’OTAN qui testent leurs systèmes et leurs défenses de la Baltique à la mer Noire et dans la région du Pacifique. La propagande hostile, déjà intense depuis plusieurs années maintenant, s’est également intensifiée avec l’épisode Navalny où les Allemands sont fortement impliqués dans l’escalade. Les intérêts allemands dans les ressources, les marchés et les terres russes n’ont pas diminué à cause de la défaite d’Hitler et nous devons nous rappeler que des officiers de haut rang de la Wehrmacht qui ont servi sous les nazis ont été placés dans des positions élevées à la fois dans l’OTAN et les commandements de l’armée allemande après la guerre et formé la nouvelle armée. En fait, il est intéressant de noter en ce qui concerne la Chine que le général Gehlen qui a dirigé les forces nazies dans l’attaque de Moscou en 1941 a été enrôlé en 1951 pour soutenir les forces chinoises du Kuomintang à Taiwan pour attaquer Pékin après que les Américains auraient largué des bombes nucléaires sur les forces chinoises. Gehlen devait utiliser ses anciens éléments de l’armée pour aider le KMT à marcher à travers le territoire irradié pour s’emparer de Pékin et exterminer toute opposition en utilisant les mêmes techniques de massacre qu’ils avaient utilisées en Russie. Cela n’a jamais eu lieu, mais la Chine est bien consciente de ces menaces et des techniques qui sont utilisées pour la soumettre, les mêmes techniques utilisées contre la Russie, la subversion interne, les conflits ethniques, la propagande pour saper les intellectuels, et l’agression militaire.

Nous ne pouvons pas savoir quand la guerre hybride actuellement utilisée par l’Occident contre la Russie et la Chine deviendra une guerre armée. Mais, à moins que les gouvernements de l’Ouest ne changent leurs ambitions inhumaines et apprennent à être des êtres moraux, la guerre est une certitude. La Chine avertit qu’elle pourrait se produire à tout moment. La Russie espère que les têtes froides prévaudront, mais les campagnes de propagande grossière utilisées pour créer de la haine envers les Russes parmi les peuples de l’Occident, dans une large mesure réussie, indiquent que la Russie pourrait elle aussi être attaquée à tout moment.

Le peuple yougoslave sait à quelle vitesse l’OTAN peut déclencher une guerre. Le peuple libyen le sait. Mais peu dans l’ouest savent ou se soucient. C’est ce qui est inquiétant et dangereux. Parmi ceux qui lisent les nouvelles, beaucoup soutiennent la guerre contre la Russie et la Chine. Le citoyen occidental est un citoyen propagandisé, il est Citizen Zero, un rien, une entité non pertinente, un somnambule irréfléchi avançant dans le cauchemar nucléaire. Il suffit de regarder à l’intérieur des États-Unis ces dernières semaines pour réaliser la réalité. Vont-ils se réveiller ? J’en doute. Ou, peut-être, juste pour une seconde, comme le flash nucléaire éclatera devant leurs yeux un instant avant qu’ils ne soient vaporisés.

Christopher Black est un avocat pénaliste international basé à Toronto. Il est connu pour un certain nombre de cas de crimes de guerre très médiatisés et a récemment publié son roman Beneath the Clouds. Il écrit des essais sur le droit international, la politique et les événements mondiaux, en particulier pour le magazine en ligne « New Eastern Outlook ».

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

A propos de cauchemar nucléaire, interessant cet article de Hernando Calvo Ospina, au sujet du rôle joué par l’espionnage français à Cuba en 1962. Ou comment De Gaulle a servi les Etats Unis contre l’URSS autour de la Crise des Missiles:
http://www.elcorreo.eu.org/La-France-fut-le-meilleur-espion-des-Etats-Unis-a-Cuba?lang=fr

Ce que l’on appelle des armes nucléaires tactiques, comme l’ASMP français est estimé à 300 Ktonnes, même si les chiffres réels sont secrets, soit plus de 25 fois la bombe d’Hiroshima. Fin des années 80, ce missile porté par le mirage 2000N avait pour fonction de stopper les chars stationnés en Allemagne de l’Est. La riposte du pacte de Varsovie était assurée par des SS20, lui aussi estimé à 300 Ktonnes, avec pour cibles les bases aériennes nucléaire de l’OTAN entre autres. A l’époque la durée de vie de notre base nucléaire tactique était de 20 minutes, juste le temps… Lire la suite »