Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Chine, Cuba et le Vietnam font la preuve

Tandis que la France présente le record absolu en Europe de contamination, dans une Europe qui elle-même est en train de détrôner les Etats-Unis et le Brésil de leur triste première place, ce qui en clair démontre la faillite d’un système d’inégalité, de destruction des services publics dans lequel personnels soignants (mais aussi enseignants) se débattent sans la moindre aide gouvernementale qui n’a toujours pas annoncé une politique de développement de l’hôpital public, les communistes russes dressent un bilan et considèrent que leurs résultats moins mauvais que d’autres tient à ce qu’il reste du système soviétique (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

La France :

Le même jour où un enseignant est décapité et où éclate la solitude et le courage de ceux qui affrontent sans armes, ni aide tous les dysfonctionnements du capitalisme, les autorités sanitaires françaises ont indiqué samedi que plus de 32 400 nouveaux cas de coronavirus avaient été enregistrés au cours des dernières 24 heures, ce qui représente un record quotidien absolu en Europe au niveau national. Ainsi, le nombre total de contagions confirmées dans le pays depuis le début de la pandémie s’élève déjà à 867 197. En revanche, les 89 décès enregistrés au cours de la dernière journée ont fait état de 33 392 cas mortels par covide-19. Actuellement, 10 399 patients sont hospitalisés pour le coronavirus en France (378 de plus que la veille), dont 1 868 en soins intensifs (77 de plus que vendredi).

Le socialisme

La Chine, le Vietnam et Cuba continuent de démontrer les bienfaits indéniables du socialisme dans la lutte contre le coronavirus. Les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé montrent clairement : même pendant la deuxième vague actuelle de l’épidémie, les pays socialistes ont plusieurs fois moins de morbidité et de mortalité que les pays capitalistes.

Voici les données sur le nombre total de cas de COVID-19 pendant l’épidémie sur 100 000 personnes :- Chine-6,6 ;- Vietnam-1,2 ;- Cuba-53,4 ;- États-Unis-2 408 ;- Inde-555 ;- Russie-888.

À Cuba, la situation n’est pas aussi prospère qu’en Chine et au Vietnam. Il se trouve qu’un grand nombre de touristes sont venus à Cuba avec sa petite population et continuent d’arriver même maintenant. Mais, même ainsi la situation avec l’incidence à Cuba est 45 fois meilleure qu’aux États-Unis voisins ! Et en Chine et au Vietnam, la situation est des centaines de fois plus prospère que dans les grands pays capitalistes. Et voici les indicateurs du nombre de décès dus au COVID-19 pour 100 100 habitants :- Chine-0,3 ;- Vietnam – moins de 0,04 (seulement 35 cas pour 95 millions). ;- Cuba-1,1 ;- USA-66,4 ;- Inde-8,5 ;- Russie-15,4.

Quel est le secret de la lutte réussie entre les pays du socialisme et du coronavirus ?

Il réside principalement dans leurs systèmes de santé, qui, bien sûr, sont légèrement différents les uns des autres, mais l’essentiel est qu’ils aient été construits sur le modèle de la médecine soviétique.

Ajoutez à cela des opportunités de mobilisation et des réserves de force, qui ont été incroyablement plus élevés que dans les économies occidentales libérales. En outre, le secret du socialisme collectif de la société civile : les gens d’ici sont plus solidaires, plus cohésifs et concentrés sur des objectifs communs, ils sont donc plus rapides et plus efficaces pour faire face aux situations de crise.

La Russie, ayant préservé les structures de base de la santé soviétique, a réussi à éviter les conséquences fatales de la pandémie que les pays européens et les États-Unis ont vécu et continuent de vivre. Cependant, nous aurions géré l’épidémie beaucoup plus rapidement et plus efficacement si nous n’avions pas “optimisé” les médicaments et les produits pharmaceutiques à un moment où les pays socialistes conservaient et multipliaient les meilleures choses que les médecins soviétiques leur avaient enseignées.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour madame,

Est ce que vous pouvez expliciter l’idée du commun dénominateur des systèmes de santé chinois, vietnamien et cubain, à savoir le fait qu’ils “ont été construits sur le modèle de la médecine soviétique”. Y-a-t-il des études ou témoignages là dessus?