Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

UN EVENEMENT A NE PAS RATER….

VENDREDI 6 NOVEMBRE 2020 DE 18:30 À 22:00

À quelle rupture la crise du capitalisme appelle-t-elle ?

Espace Niemeyer – Siège du Parti communiste Français

Voilà qui va dans le bon sens et nous aurons l’occasion d’en reparler avant et après le 6 novembre. Je me tâte pour y aller, mais Marianne elle y sera pour notre blog… Il m’est infiniment plus agréable de soutenir ce qui va dans le bon sens que de critiquer ce qui ne va pas. Saluons donc cette initiative et espérons qu’elle sera le début d’une série (note de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

Cette initiative qui aura lieu au siège du PCF place du colonel Fabien est Organisée par Fanny ChartierLaurent Santoire et Kevin Guillas-Cavan

mais vu le nombre d’avis que je reçois, ils sont bien plus nombreux encore et parmi eux beaucoup de jeunes communistes totalement impliqués dans l’effort de renouveau du PCF.

Mais voici la présentation:

Alors que le capitalisme connaît la plus grave crise de son histoire, la question d’une rupture radicale se pose urgemment, rupture que le PCF a la responsabilité de porter haut dans un contexte de défiance envers le système qu’incarnent tant l’abstention toujours plus haute que les luttes longues et dures qui se multiplient, des cheminots aux retraites en passant par les Gilets jaunes.

Malgré leur puissance, ces luttes peinent cependant à ouvrir une perspective de rupture avec le système, faute d’un projet alternatif clairement identifié. Dans ce contexte, il est de plus en plus évident qu’un PCF du XXIème siècle ne peut en rester à se définir comme le Parti de « l’Humain d’abord » sans prendre sa part au processus visant à l’abolition ou le dépassement de ce système en crise. Pour commencer à réfléchir à cette question, nous débattrons collectivement de :
• Quelle doit être la nature de cette rupture ?
• Doit-elle se référer au socialisme ?
• Quels peuvent être les apports et contributions à la réflexion des pays se revendiquant du socialisme (Cuba, Chine, Vietnam, etc.) ? Pour nourrir cette réflexion, interviendront à la tribune :
• Laurent BRUN, secrétaire général CGT de la fédération des cheminots;
• Rémy HERRERA, économiste marxiste au CNRS qui vient de signer avec l’Observatoire International de la Crise un ouvrage collectif qui nous invite à considérer “Le Capitalisme face à son déclin”.📆 

Vendredi 6 novembre 2020 – 18H30🚩 Sous la coupole, Espace Niemeyer • 6 avenue Mathurin Moreau 75019 Paris
Métro Colonel Fabien.Événement retransmis en direct et dans plusieurs sections/fédérations

Inscription obligatoire à orga@socialisme-en-debat.fr 

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments