Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Selon Craig Murray un piège kafkaïen est en train de se refermer sur Assange

https://www.craigmurray.org.uk

Craig Murray explique que ses correspondants ordinaires sur Facebook et Twitter ne peuvent pas poster les liens vers son blog de façon normale : ils pensent avoir affiché le texte de Craig Murray, mais le lien n’apparaît pas.

Traduction :

« Mercredi, le piège s’est refermé, car la juge Baraitser a insisté que les témoins pour la défense doivent être entendus avant la fin de la semaine prochaine et qu’il n’y aura pas de temps pour préparer les plaidoiries, qui doivent être entendues immédiatement après lundi. La défense a protesté, une fois n’est pas coutume, faisant remarquer la nouvelle mise en accusation n’a pas été prise en compte et que la juge a refusé la demande d’ajournement avant le début des audiences de témoins, pour leur donner le temps de le faire.

Edward Fitzgerald QC pour la défense a également fait remarquer qu’il y avait eu de nombreux témoins dont les témoignages devaient être pris en compte et que les observations écrites de clôture devaient être préparées physiquement en se référant aux transcriptions et aux autres éléments de preuve à l’appui du procès. Baraitser a répondu que la défense lui avait donné 200 pages d’argument d’ouverture et qu’elle ne voyait pas l’utilité d’un supplément. Fitzgerald, qui est un vieux gentleman dans le sens le plus positif de ces mots, a eu beaucoup de mal pour trouver les mots pour exprimer son étonnement que tous les témoignages depuis l’ouverture des débats pouvaient être rejetés comme inutiles et sans effet.

Le gouvernement américain a répondu avec enthousiasme à la déclaration de M. Baraitser suggérant que les plaidoiries finales ne devaient pas du tout être entendues. Elles devraient simplement être présentées par écrit, peut-être une semaine après les derniers témoins. Baraitser semblait désireuse de se rallier à cette proposition. Une décision est attendue aujourd’hui. Permettez-moi d’ajouter qu’il y a deux jours, j’ai remarqué que la défense avait vraiment manqué un moment important pour lui tenir tête, lorsque le sens de son cheminement est devenu évident. Il semble qu’en raison du terrain que la défense a déjà concédé à ce stade, Noam Chomsky est l’un des témoins que nous n’entendrons pas maintenant.

[…]

Le deuxième psychiatre, le Dr Seena Fazel, professeur de psychiatrie légale à l’Université d’Oxford, a été le premier témoin de l’accusation que nous avons entendu. Il m’a semblé être un homme honnête et consciencieux et a fait valoir des arguments raisonnables, et bien. Il y avait beaucoup de points communs entre le professeur Fazel et les psychiatres de la défense, et je pense qu’il est juste de dire que son principal argument était que l’état médical futur de Julian dépendrait grandement des conditions dans lesquelles il serait détenu en ce qui concerne l’isolement, et de l’espoir ou du désespoir dépendant de ses perspectives d’avenir. »

En fait, il n’y a pas de doute qu’Assange sera envoyé à la prison ADX de sécurité maximum à Florence, Colorado où il sera sujet aux Mesures Administratives Spéciales, c’est-à-dire l’isolement complet pendant un minimum d’un an.  Le gouverneur de la prison, William Barr a toute liberté de décider qui est sujet à ces mesures.

Craig Murray continue et conclut :

« Soyons donc clairs à ce sujet. William Barr décide qui est soumis à ce régime et après un an, si des améliorations peuvent être apportées. Pendant au moins les douze premiers mois, vous êtes en isolement cellulaire, enfermé dans votre cellule, et vous n’êtes autorisé à sortir que trois fois par semaine, juste pour prendre une douche. Il n’y a pas de visites et seulement deux appels téléphoniques par mois. Au bout de douze mois, il arrive que la situation puisse être améliorée – et nous entendrons des témoignages à ce sujet montrant que c’est rare –et alors on peut recevoir trois coups de téléphone par mois et une brève sortie de cellule cinq fois par semaine pour faire de l’exercice, toujours dans un isolement absolu. Nous avons entendu des témoignages selon lesquels cette période d’exercice se situe généralement autour de 3 heures du matin. Après un nombre indéterminé d’années, vous pouvez, ou non, être autorisé à rencontrer un autre être humain.

Derrière le mépris glacial de Baraitser, derrière les postures théâtrales de Lewis, cet enfer sur Terre est ce que ces gens ont l’intention de faire à Julian. Ils discutent calmement de la façon dont cela le tuera assurément, en sachant parfaitement que c’est la mort dans la vie de toute façon. Je suis assis dans la galerie publique, perché à huit pieds au-dessus d’eux, et j’observe l’interaction des personnages de cette mascarade, tandis que les avocats empilent leurs liasses de papiers ou se concentrent sur leur ordinateur portable, tandis que Lewis et Fitzgerald échangent des plaisanteries, tandis que les aimables employés de bureau essaient de faire fonctionner les systèmes informatiques, et mon esprit nage dans une incrédulité horrifiée. Ils discutent d’un sort pour mon ami aussi horrible que celui des milliers de personnes qui, pendant plus de 500 ans, ont été traînées hors du Old Bailey et conduites au gibet. Ils discutent et travaillent tous comme si nous étions une partie normale de la société civilisée. Je retourne ensuite dans ma chambre d’hôtel, je tape tout et je le publie. Les gouvernements qui détruisent Julian ont, par l’intermédiaire de leurs agences, poussé les grandes entreprises qui contrôlent maintenant les principaux points d’accès à l’Internet, à faire en sorte que mon récit de douleur et de deuil soit vu par très peu de gens. Mes cris de douleur et d’horreur sont étouffés par d’épais murs rembourrés. Nous sommes tous enfermés. »

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments