Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Vitry : mission accomplie

L’élection de Vitry, dans une circonscription Vitry-Alfortville où le PS est implanté depuis toujours et dans laquelle à la suite du dernier CN, le droit de se présenter sous l’étiquette PCF était retiré à nos camarades, une indignité organisée en sous-main par Pierre Laurent et ses coquins plus une fédération du Val de Marne qui vaut celle des Bouches du Rhône… La revanche d’avoir été battu au dernier congrès tenant lieu de ligne quitte à perdre des municipalités et le dernier département communiste.

La référence aux Bouches du Rhône montre bien qu’il s’agit d’une ligne dans laquelle la soif de revanche sur le dernier congrès fait perdre l’esprit à certains qui n’ont plus de communistes que le nom. Dans les Bouches du Rhône, à Gardanne, non seulement un maire qui s’est cru possesseur de la destinée de sa ville n’a pas réussi à faire élire son candidat contre le candidat communiste mais il a préféré donner la ville au deuxième tour à la droite, avec l’assentiment de fait de la fédération. Une ville à direction communiste où la gauche réalise 60% des voix donnée à la droite qui fait 25% des voix, le contre-exemple de la liquidation… Même attitude invraisemblable que celle de ces élus communistes qui ont préféré voter pour la droite dans la métropole marseillaise plutôt que pour un candidat communiste, toujours avec l’assentiment tacite de la fédération. Le tout dans un contexte d’abstention massive de l’électorat populaire durant l’épidémie.

Si ce qui se passe dans les Bouches du Rhône et le Val de Marne est particulièrement scandaleux c’est parce que ces gens-là ne craignent pas de livrer des villes et des circonscriptions au profit de places pour des individus et quand leur système est dénoncé ils organisent la perte plutôt que d’y renoncer. L’abstention populaire, celle des travailleurs et des quartiers populaires ne les gêne pas et ils ne luttent pas contre elle, la classe ouvrière, les classes populaires n’existant pour eux que sous la forme du communautarisme. Et ce sont eux qui ont prétendu mener une campagne sur un pseudo viol de la démocratie à Vitry… un comble auquel ils nous ont habitués à tous les niveaux de leur pratique politique…

Ces gens-là avaient donc décidé de faire campagne contre la municipalité de Vitry qui a mis en accusation ce système, et qui a choisi au contraire comme d’autres villes du département, comme Villejuif la reconquête des couches populaires et du monde du travail, leur campagne pour cette législative partielle a été une mise en œuvre de cette reconquête et pas un règlement de compte.

Loin de les aider, la fédération d’une val de marne et une quarantaine de leurs affidés ont jusqu’au bout tenté d’organiser un rassemblement contre eux, et en obtenant par une manœuvre au CN (50 votes organisés sur 189 qui n’étaient pas tous dans l’assemblée de rentrée) qu’ils n’aient pas le droit à l’étiquette PCF. Sur le terrain, ils n’y sont pas parvenus, mais ont montré comment ils pensaient mener le congrès, jusqu’où ils étaient prêts à aller. Beaucoup de communistes malgré la sous-information sur ce qui se passe réellement au CN, ont découvert la situation et peu à peu tous ceux qui en France et dans le département se battent se sont ralliés à la belle campagne de nos jeunes camarades.

Parce que même en cas de conflit avec la municipalité rien ne justifiait l’attaque de candidats qui avaient déjà mené campagne dans cette circonscription, rien si ce n’est la nature de leur campagne, un retour assumé vers les couches populaires, un engagement auprès des travailleurs, bref l’avancée du 38e congrès qu’il va falloir confirmer au 39ème, en restant sur le fond et en refusant les leurres, les campagnes de division et de rumeurs…

L’élection a eu lieu et elle est claire:

Mission accomplie : une progression de 5% à vitry avec un score de 19% pour les membres du PCF, merci à Fati Konate et Greg Verny pour cette belle campagne avec et pour nos quartiers populaires et un grand merci à nos amis et camarades. La progression est de 2% sur la circonscription et il aurait été possible d’être présent au second tour alors que le duel sera entre le PS et les verts.

J’allais oublier le contexte de cette législative partielle, le fait marquant en est que partout sans exception les candidats de la République en marche sont battus et ne peuvent accéder au second tour. Cela ouvre des perspectives pour que soit entendus ceux qui proposent réellement une alternative.

Pas d’effacement du parti, que le 38 e congrès entre enfin dans la vie …

UN PCF NOUVEAU EST EN TRAIN DE RENAITRE.

Danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Je partage nombre des propos de cet article mais 900 voix sur près de 55 000 inscrits : sans nier le courage et la probité de celles et ceux qui ont fait campagne dans ce contexte pourri, peut-on parler de mission accomplie ? Les refus de vote s’affirment et touchent (si j’en crois ce que j’ai pu en lire par ailleurs) principalement les couches les plus pauvres de la population. N’y a-t-il pas là d’autres questions à prendre en compte que les manœuvres politiciennes que tu dénonces fort justement? N’est-ce pas là le plus grand et inquiétant échec quant à… Lire la suite »