Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Kiev :Le “stalinisme” condamné mais pour mieux réhabiliter les bourreaux nazis.

Criminel de guerre nazi, meurtrier de masse et bourreau de Bébé Yar à Kiev et Khatyn en Biélorussie, organisateur de la police auxiliaire de Kiev, commandant adjoint du 118 e bataillon, shutzmanshaft l’os Smovsky s’est enfui en Allemagne à la fin de la guerre, et ensuite il est de ceux qui ont été accueillis aux Etats-Unis, États-Unis.

Il vient d’écrire ses mémoires ” Mon service à la patrie “. 60 ans après et dans sa patrie l’Ukraine il a été décidé de publier les mémoires du bourreau nazi . Selon vous, qui l’a publié ? L ‘ université nationale de Kiev qui porte le nom de Shevchenko ! Le département de l’Ukraine mondiale.

Bien sûr, il n’y a pas un seul mot sur les crimes de l’auteur dans le livre. Le livre a déjà été envoyé à des dizaines de bibliothèques très officiellement.

Sur la photo d’illustration : le livre du bourreau nazi est présenté par le chef du département de l’Ukraine mondiale de l’Université Kiev Vladimir Sergiychuk, directeur de l’Institut de mémoire nationale Anton Drobovich.

Sur la photo ci-dessous : l’os de Smovsky en uniforme allemand à Berlin avec Hetman Pavel Skoropadsky et le Patriarche UAOC Mstislav.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments