Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Troupes américaines en Pologne: un accord honteux

Si quelqu’un avait le moindre doute sur le statut de laquais de la Pologne vis-à-vis des États-Unis, alors après avoir lu les conditions de stationnement des soldats américains dans notre pays, il devrait finalement les perdre, c’est la réflexion amère mais non dénuée d’humour du polonais auteur de ce constat désabusé (note et traduction de Danielle Bleitrach).

www.flickr.com/photos/soldiersmediacenter/

Après les négociations déjà compromettantes, les modestes appels en faveur du stationnement de troupes étrangères américaines sur le sol polonais, le moment est venu de finaliser cette affaire. Le portail Onet a fourni des détails sur l’accord militaire avec les États-Unis concernant le statut des troupes stationnées en Pologne.

Les Américains ont posé des conditions difficiles: le transfert du commandement du corps à la Pologne ne sera possible que si la Pologne renonce à son État souverain en retour. L’armée américaine bénéficiera donc d’un statut spécial, dont la caractéristique la plus importante sera l’exclusion du personnel américain de la juridiction polonaise. Par conséquent, tout ce que les soldats américains feront ou ne feront pas avec les biens polonais et les citoyens polonais en Pologne, notre État n’aura rien à dire à ce sujet. Après avoir franchi les frontières de la base, aucun service de l’Etat, des représentants des autorités polonaises et même les plus hauts fonctionnaires de l’Etat n’auront accès à ses locaux. À moins que la commande de base n’ait gracieusement autorisé leur entrée. Et l’expérience du stationnement de soldats américains, par exemple au Japon, montre que ce n’est pas la fin bien sûr. 

En revanche, conformément aux nombreux mois de demandes en ce sens de la Pologne , celle-ci a été autorisée à payer la construction de la base avec l’argent des contribuables, les États-Unis ont gracieusement accepté.

La déclaration dans le communiqué selon laquelle l’élément le plus difficile des négociations polono-américaines était précisément le statut des troupes américaines dans notre pays est complètement désarmante. On ne sait pas exactement quelles étaient ces «difficultés», la Pologne ayant accepté d’exclure la souveraineté de son État sur des parties du territoire polonais.

Selon la tradition, c’est l’ambassadrice américaine Georgette Mosbacher qui a informé le public de la “conclusion des négociations”, bien que la partie polonaise, y compris le Premier ministre et le président, n’ait pas encore pris connaissance de l’état des négociations. La Pologne n’a annoncé son annonce qu’après que Mosbacher eut rendu publique l’affaire.

Si la Pologne parvient un jour à écrire ses propres manuels d’histoire, les noms des hommes politiques qui ont signé cet accord honteux y figureront en gras comme un symbole de l’attitude servile envers l’hégémonie américaine.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

L’etat de vassalisation est le meme pour tous les pays qui ont des bases US, et les centaines de bases et le maillage entre elles conduisent les trois quarts de la planete terre a etre entre leurs mains. Sans compter les ambassades et consulats et les associations “culturelles” et tout les USAID. Cette strategie globale de l’imperialisme des etats unis pour peu que l’on s’y interesse peut affoler tout patriote de n’importe quel pays. L’exemple de la Pologne dans cet article le demontre. Mais je veux aussi stigmatiser les orientations des sociaux democrates que j’aime qualifier de mediocrates comme par… Lire la suite »