Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La Chine doit se concentrer sur l’économie, ne pas se laisser influencer par les jeux américains

La Chine reste fixée sur ses objectifs qui sont pour elle la meilleure réponse à l’agitation hostile des Etats-Unis et de la croisade qu’ils ont lancée contre elle (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Source: Global Times Publié: 2020/7/23 20:06:47dix


Photo de fichier

À un moment où les États-Unis poussent activement leurs alliés à intensifier la confrontation avec la Chine, il est plus que jamais essentiel que la Chine veille à ce que ses progrès en matière de développement économique ne soient pas déraillés par des tensions diplomatiques intentionnellement orchestrées par la Maison Blanche. 

Ces dernières années, la Chine a encouragé une augmentation de la consommation intérieure tout en recherchant une coopération avec le monde extérieur pour résoudre son problème de déséquilibre commercial. Une telle approche pourrait encore s’appliquer dans l’ère post-pandémique.

Comme l’économie mondiale a été gravement touchée par la pandémie de coronavirus, la diminution de la demande est probablement le principal risque de baisse pour la croissance économique mondiale cette année. En outre, l’économie mondiale est déjà entrée dans un monde d’acheteurs dominé par le pouvoir d’achat et les marchés. Cela deviendra encore plus évident au lendemain de la pandémie de COVID-19.

À ce stade, si la Chine peut adhérer à sa politique d’ouverture et améliorer les niveaux de consommation intérieure, le pays créera un environnement économique et commercial plus favorable pour contrer la pression des politiciens à Washington.

Il est indéniable que l’épidémie de coronavirus a frappé l’activité économique de la Chine au premier trimestre, mais l’économie a rapidement rebondi au deuxième trimestre, à la suite d’un mandat courageux de verrouiller tout le pays pendant plus d’un mois pour contenir la maladie meurtrière. 

Et les dernières données commerciales ont montré que l’épidémie n’a pas affecté la volonté de la Chine d’acheter plus au monde. Les importations de la Chine ont totalisé 1,18 billion de yuans (168,8 milliards de dollars) en juin, ce qui représente des gains à la fois d’un mois sur l’autre et d’une année sur l’autre, selon l’Administration générale des douanes.

Avec une croissance continue et des niveaux d’urbanisation croissants, l’influence et le potentiel de la Chine en tant que marché d’acheteurs ne peuvent être ignorés par aucun pays. En 2019, les ventes au détail de biens de consommation du pays ont augmenté de 8% pour atteindre 41,2 billions de yuans, selon le Bureau national des statistiques. La consommation a été le principal moteur de la croissance économique du pays pendant six années consécutives, contribuant à 57,8% à la croissance du PIB au cours de la période.

La classe moyenne de plus en plus aisée de la Chine et la taille du marché profiteront à tous les pays qui partagent un partenariat gagnant-gagnant pour faire prospérer leurs économies. 

Au cours des dernières décennies, le commerce chinois s’est développé à un rythme effréné. En 2018, la Chine représentait 11,37% des importations mondiales, soit une grande partie des exportations de l’Australie, du Brésil, du Japon et de la Corée du Sud.

En outre, certains experts du monde universitaire et des milieux d’affaires ont suggéré que la Chine pourrait faire des efforts pour accroître ses importations au même niveau que ses exportations. Si la Chine pouvait atteindre à l’avenir des importations et des exportations équilibrées, cela aurait certainement un impact majeur sur la chaîne industrielle et le commerce mondiaux.

Nous pensons que la Chine a la volonté et le potentiel d’assumer davantage de responsabilités dans la croissance de l’économie mondiale. La situation internationale à venir peut être difficile, mais il est essentiel que la Chine se concentre toujours sur ses propres problèmes et ne laisse pas les facteurs politiques perturber son rythme de reprise économique. 
Titre de journal: l’accent mis par Pékin sur l’économie ne doit pas être influencé par les États-Unis

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments