Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

La connerie ordinaire des réseaux sociaux

Voilà le genre de chose que je ne supporte pas dans les réseaux sociaux et que vous recevez comme les selfies ou les blagues vulgaires, l’égout de la pensée humaine, mais là c’est peut-être encore pire, de la merde qu’on vous a enveloppée dans un bas de soie:

Regardez le procédé, on met une phrase immonde qui dans le fond est digne du nazisme: “la race humaine n’a pas besoin du virus pour se détruire, elle est elle même le virus”. Après un tel constat, il ne reste plus qu’à envoyer une bombe nucléaire pour que la terre soit belle .. “C’est bien vrai ça ma bonne dame” appuient une dizaine d’autres crétins qui s’ébaudissent. Sur le ton de la mère Denis, cette pétainiste embauchée pour nous vendre une machine à laver en nous faisant croire que celle-ci rendait l’eau pure comme celle du lavoir et serait une esclave aussi dévouée que cette prolétaire à la trogne illuminée…


Sur le fond, en temps ordinaires, le mec qui envoie ce genre de billet doux, n’est pas un nazi, mais il a subi la surexposition délétère à la “consommation” réseaux sociaux: “comment péter plus haut que son cul” sans faire le moindre effort pour réfléchir à ce que l’on dit.

Comment adhérer au conformisme petit bourgeois? On a sur l’estomac une audace, une aventure que l’on n’a pas osé, une grève que l’on a refusée, la manif à laquelle on ne va jamais? alors on s’invente être poursuivi par la CIA, la 5 G chinoise, le complot, mais pourquoi voulez-vous que l’on vous mette sur écoute, vous êtes tout sauf un danger pour eux? … Vous êtes ce dont ils rêvent… Pourtant ce manque de rébellion pèse comme une indigestion et vous fait crier un beau matin “Heil Hitler! Mort aux juifs, aux arabes ou aux Chinois, peu importe pourvu qu’on ait l’ivresse, ou “moi je suis un être libre, je ne mettrai pas de masque, le virus c’est l’être humain!… “

L’image contient peut-être : 1 personne, mème, texte qui dit ’maul d'un déjanté romantique la race humaine est en train de se détruire elle-même... elle n'a pas besoin de virus, elle est le virus’
Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments