Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Pouchkov a accusé Gorbatchev de «reddition géopolitique» par Natalya Anufrieva

Cette dénonciation du rôle de Gorbatchev à la suite du témoignage d’un témoin allemand de l’époque est publié dans un journal pro-Poutine. Il témoigne des critiques adressés par les soutiens de l’actuel gouvernement aux communistes. Le thème des “crimes” du stalinisme est celui des libéraux très minoritaires alors que nous tentons en occident d’en faire les “opposants” à Poutine, mais le véritable reproche est celui d’avoir enfanté un Gorbatchev qui a vendu l’URSS (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Le dernier président de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, a permis à l’Allemagne réunie de rejoindre l’OTAN, même si elle pouvait exiger le statut neutre pour le nouveau pays. Ainsi le politicien soviétique “s’est engagé sur la voie de la capitulation géopolitique”, a expliqué Alexei Pushkov, chef de la commission du Conseil politique de la Fédération de Russie sur la politique d’information et les relations avec les médias.

Pushkov a commenté sur Telegram la publication du porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert sur Twitter expliquant comment, il y a 30 ans, lors d’une réunion avec les dirigeants de l’Allemagne à Arkhyz, Gorbatchev a accepté une Allemagne unie dans l’Alliance de l’Atlantique Nord.

Le sénateur a également noté que le président de l’URSS a ordonné le retrait des troupes soviétiques, qui étaient légalement en Allemagne, du territoire de l’Allemagne jusqu’en 1994.

Selon lui, les autorités allemandes attendaient la réaction de Gorbatchev, car «beaucoup dépendait de Moscou». «Gorbatchev aurait pu, au minimum, fixer des conditions, sans parler du fait qu’il pouvait s’opposer et exiger un statut neutre pour la nouvelle Allemagne. Mais il s’était déjà engagé sur la voie de la reddition géopolitique et, apparemment, était plus intéressé à recevoir le prix Nobel de la paix que de défendre les intérêts nationaux du pays », a déclaré Pushkov.

Le journal VZGLYAD a expliqué en détail pourquoi l’unification de l’Allemagne était l’une des pires erreurs de Moscou.


https://vz.ru/news/2020/7/16/1050200.print.html
Natalya Anufrieva
Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments