Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Aux crétins des réseaux sociaux qui se prennent pour des non conformistes en refusant la discipline du masque

Il y a des gens sur les réseaux sociaux qui se prennent pour des révolutionnaires parce qu’ils refusent la soumission du masque. Ce sont des abrutis intégraux et des fascistes qui jouent aux révolutionnaires, parce qu’il n’y a pas qu’eux qu’ils mettent en danger mais les personnes plus vulnérables et parmi celles-ci les personnels soignants, les travailleurs premiers de corvée.

L’Amérique latine nous confronte au formidable effet des inégalités qui déchirent ce continent. Pour illustrer ce que dit l’article du parti communiste brésilien que nous publions par ailleurs, voici des faits intervenus en Colombie : Vers 7 h 30 le 6 juillet, un camion-citerne s’est renversé sur un tronçon périlleux de la route colombienne des Caraïbes connue pour ses accidents, ce qui ne devrait pas faire l’actualité. Alors que Covid-19 ravage l’Amérique du Sud, nous pouvons commencer à comprendre pourquoi dix personnes ont perdu la vie lorsque la cargaison du camion a explosé, et qu’une cinquantaine sont dans un état grave suite à leurs brûlures, après avoir risqué leur vie pour avoir tenté de remplir des jerricans d’essence gratuite pour leur véhicules ou pour la revente.

Les pays connaissant cette misère extrême nous alertent. Si les pays socialistes comme la Chine, le Vietnam, Cuba, le Kerala connaissent des succès, c’est parce qu’ils sont su mobiliser leur population autour des gestes nécessaire, les éduquer à la prévention et pas à l’irrationnel, au collectif, mais c’est aussi parce qu’au-delà de la santé ils ont assuré l’approvisionnement, le partage parfois du peu comme à Cuba. Les communistes partout devraient non seulement se prononcer pour la sécurité mais faire que les plus pauvres soient en état d’être protégés.

Il faut au contraire se battre pour la gratuité des masques, pour des conditions de travail saines, ne pas ignorer qu’en matière de lieux confinés il y a non seulement les cinémas, les salles de spectacle mais aussi les lieux de travail.

Alors si une bande de gauchistes irresponsables, des petits bourgeois individualistes s’amusent à inonder les réseaux sociaux de leurs âneries qu’ils sachent à quel point ils ressemblent à Trump, à Bolsonaro qui nous ont inventé des remèdes miracles et ont utilisé la crétinerie des évangélistes, irrationnels et maintenant la misère, la faim pour mener cette danse macabre.

Danielle Bleitrach

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Danielle, c’est très très insuffisant. Il faut du gel, des tests, l’instauration de quarantaines pour les étrangers, des lits supplémentaires dans les hôpitaux. Il faut obliger les gens à se laver les mains partout, prendre leur température.

Ben je suis désolè, mais cette façon d’aborder les choses, est pour moi un raccourci de classe dangereux. En effet faire croire aux gens que le port du masque est la solution ultime de se sauver de l’épidémie est une faute politique. Cela permet de passer sous silence les questions de fond, comme, pourquoi tant de retard dans les tests, tant de retard dans les approvisionnements en masques (qui ne valent pas grand chose du point de vue scientifique, les seuls efficaces étant les FPP2). Et surtout pourquoi refuser aux positifs d’avoir accès à des traitements, même insuffisants, qui permettent… Lire la suite »

Je pense que ta volonté d’imposer ton point de vue t’aveugle. A quel moment j’ai dit qu’il ne fallait pas porter de masques…? Par contre l’analyse sur le fond de la gestion politique de la crise et ses conséquences en France j’attends encore. Les pays qui s’en “sortent bien” sont ceux qui ont un système de santé en bon état. Mais comme il est plus facile d’invectiver ceux qui émettent une opinion même pas divergente. Si ton débat de fond c’est de traiter les gens qui essayent de réfléchir d’enfants gatés cela ne vole pas haut. Ou alors je ne… Lire la suite »

Nous voyons bien qu’une sinistre dictature s’installe. Le port de la muselère est non seulement dangereux mais il va engendrer de nombreux malades et ensuite des décès. C’est ce qu’ils veulent pour nous imposer ensuite la piquouse (vaccin). Boycott des magasins et autres endroits clos et dépôt de plainte contre l’état pour cette mesure liberticide. Quant au soit disant pseudo virus il n’existe pas et n’a tué personne. S’il s’avérait qu’il y ait un véritable virus ce n’est pas une muselière qu’il nous faudrait mais une combinaison spécifique comparable à celle des cosmonautes.

Last edited 2 mois il y a by Richard SIMONET

Essayons d’être rationnel. La raison est la première victime de la crise du COVID. Port du masque: au Japon période 2018/2019 3400 morts attribués à la grippe en France 8 100 décès. Le japon, population respectives 67 millions pour 126 millions. https://www.niid.go.jp/niid/en/2019-10-04-07-17-22/865-iasr/9288-477te.html Au Japon depuis de nombreuses années il est d’usage de porter un masque pour ne pas contaminer son voisin. Mesure de salubrité publique élémentaire. Le port du masque chirurgical dans les blocs opératoires permet de limiter les infections des patients, il s’agit là encore d’une protection de l’autre. Pour ce qui concerne le COVID il suffit de voir… Lire la suite »

Le port du masque n’est pas un sujet anodin ni même purement individuel d’ailleurs. C’est juste d’insister là-dessus parce qu’il fait l’objet de polémique depuis le début. Je dirais par contre que la responsabilité principale des incohérences criminelles revient au gouvernement. Si on remonte un peu le cours des choses il a été discrédité officiellement et catégoriquement par le gouvernement, ses chroniqueurs et ses mandarins, au moment où des millions de chinois le portaient, parce qu’eux-mêmes ont eu l’expérience du SRAS. Simultanément les médias tournaient en dérision la prise de température “inefficace”, les test “défectueux”, la désinfection des rues “paranoïaque… Lire la suite »