Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Le mythe de Marseille épargné par le coronavirus

Passagers venant de Marseille atteints par le COVID-19 : 2000 Tunisiens concernés selon Ben Aalya et plus généralement les marins de la Corsica lines sont contaminés. Pour autant la question n’est pas de reconfiner tout Marseille mais de systématiquement tester les travailleurs en lieux clos et d’adopter une politique de prévention . ce que fait Cuba ou la Chine. On savait déjà que le département des Bouches du Rhône était le plus infecté de la côte méditerranéenne française, on sait que la région PACA est désormais la seule du Grand est où le taux d’infection demeure préoccupant, voici que l’on découvre Qu’à Marseille les travailleurs du port, les lignes de Corsica et singulièrement celles vers la Tunisie le sont également… Le mythe de la bonne mère et autre sauveur suprême… comme tous les mythes…devrait céder la place à une politique de prévention, de soins, et pas la casse programmée de l’hôpital public masqué par de faux débats. (note de danielle Bleitrach)

Par F. K Publié le 11 juillet 2020 – 19:56:54

C’est l’inquiétude depuis l’annonce des autorités françaises portant sur le bateau Danielle Casanova, qui a transporté, entre le 1er et le 10 juillet 2020, des passagers contaminés par le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19). Le bateau, à titre de rappel, faisait la navette entre le port de La Goulette et celui de Marseille.


Dans ce contexte, la Directeur de l’ONME (Observatoire National des Maladies nouvelles et émergentes), Nissaf Ben Aalya, a appelé les Tunisiens qui étaient à bord de ce bateau, à respecter, rigoureusement, le confinement obligataire, et ce jusqu’à ce qu’ils soient contactés par les autorités sanitaires. Leur nombre est estimé à 2000 voyageurs.
« Ils [les voyageurs] doivent éviter les rassemblements – mariages ou autres – et ils doivent respecter les consignes sanitaires, à l’instar du port du masque de protection. Si les symptômes du nouveau coronavirus sont là, il faut contacter le 190 sans quitter la maison », a-t-elle déclaré à l’agence TAP ce samedi 11 juillet 2020.
D’autre part, la directrice de l’ONME a assuré que les mesures de sécurité concerneront les douaniers, les gardes maritimes et toute personne du port de La Goulette qui seraient entrées en contact avec les voyageurs. 

« Nous avons appris que les symptômes de la maladies se sont manifestés chez 4 membres de l’équipage du bateau [Danielle Casanova]. Deux d’entre-eux étaient bel et bien contaminés », a-t-elle encore précisé.

Une vingtaine de marins de la compagnie maritime Corsica Linea ont été testés positifs à la Covid-19 depuis le 5 juillet, révèle Corse-Matin. Seize d’entre eux naviguaient sur la ligne Marseille-Tunis, assurée par le Danielle Casanova, aujourd’hui à quai dans le port phocéen et un sur le Jean Nicoli. Ce dernier, après avoir débarqué près de 400 passagers à Ajaccio, est reparti vers Marseille afin d’être passé au crible par les marins pompiers. Le Danielle Casanova, en provenance de Tunis, a débarqué 110 marins à Marseille afin que ces derniers prennent leurs congés. Face aux quatre cas suspects, dont deux se sont avérés positifs, la compagnie a décidé de rappeler les 110 marins, résidant sur le continent, afin de les faire tester.

Parmi eux, dix nouveaux cas se sont avérés positifs. L’ARS a pris le relais afin de tester leurs entourages. La Corsica Linea a décidé également de tester les 110 autres marins qui avaient remplacé leurs collègues en congés à bord du Danielle Casanova. Parmi eux, six autres cas ont été répertoriés. Corsica Linea précise qu’à date, aucun cas positif ne se trouve à bord du navire. Reste simplement l’équipage en attendant que ses membres soient à nouveau testés le 15 juillet. Pierre-Antoine Villanova, le directeur général de la compagnie a précisé que “grâce au partenariat qui lie Corsica Linea aux marins pompiers et à l’IHU de Marseille, le Danielle Casanova a été inspecté et aucune trace de Covid-19 n’a été trouvé dans les parties communes du navire et il a été souligné le bon respect des mesures sanitaires à bord”.

Concernant le marin testé positif à bord du Jean Nicoli, il avait travaillé auparavant à bord du Danielle Casanova. Le directeur se veut également rassurant sur ce cas, malgré les passagers débarqués à Ajaccio. “Ce marin n’était pas en contact avec la clientèle, assure-t-il, et le bateau va bénéficier du même traitement drastique que le Danielle Casanova, grâce au soutien des marins pompiers et de l’IHU de Marseille.”

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments