Histoire et société

Dieu me pardonne c'est son métier

Les Chinois consternés par l’absence de bon sens des États-Unis et l’échec de l’éducation à la prévention du COVID-19

Global Times donne la parole à la diaspora chinoise aux États-Unis. Il semble que partout dans le monde cette diaspora ait réagi en suivant les consignes de santé et de précaution du gouvernement chinois, un exemple nous est venu d’Italie récemment. En général, ces Chinois de l’étranger se conduisent comme de bons citoyens du pays où ils sont et ne le critiquent pas, mais là ils vivent un véritable effroi et en font part aux Chinois au pays (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Par Shan Jie et Li Qiao Source: Global Times Publié: 2020/6/29 19:48:434


Photo. Les gens participent à un exercice de mouvement alors qu’une marche Pride and Black Lives Matter se termine dimanche à Loring Park à Minneapolis, Minnesota, États-Unis. Photo: AFP

Avec plus de 2,6 millions de personnes infectées, les États-Unis représentent un quart des cas de COVID-19 dans le monde. Aux États-Unis, les Chinois disent leur stupéfaction face à l’attitude négligente et au laxisme du gouvernement américain face à la pandémie, ainsi que leur frustration face au nombre élevé de nouvelles infections.

Bien que le virus ait tué près de 130 000 personnes en plusieurs mois, de nombreuses personnes aux États-Unis ne sont toujours pas conscientes de son danger, ont déclaré les Chinois des États-Unis au Global Times.

Comme la plupart des États ont rouvert leur économie, de nombreuses personnes et véhicules sont dans les rues. “Au supermarché, j’ai vu des adultes porter des masques, mais ils ne mettent pas de masques à leurs très jeunes enfants, comme si les enfants ne pouvaient pas être infectés”, a expliqué un Chinois de l’Ohio qui a demandé à être appelé Billy.

Billy a déclaré qu’il pensait que l’administration Trump n’éduquait pas ou ne partageait pas l’information avec les habitants du pays sur les effets terribles de COVID-19 et encourageait en fait l’anti-intellectualisme. “Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes sont mal informées de la maladie.”

Billy accuse également les faux appels à la liberté personnelle et le manque de coordination entre les gouvernements au niveau de l’État d’aggraver la situation. “J’ai rencontré des anciens qui sont venus me voir et m’ont demandé” où acheter des masques “, car ils ne trouvaient aucun masque. J’ai ressenti de la sympathie”, a déclaré Billy. “De plus, voir les nouveaux cas rester élevés me rend frustré.”

“Les égarements précoces du gouvernement et des médias américains ont amené les Américains à ignorer l’épidémie en premier lieu, ce qui a conduit à un quart des infections mondiales aux États-Unis aujourd’hui”, a expliqué un Chinois de 29 ans originaire de la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, et qui vit à Philadelphie depuis six ans, a déclaré dimanche le Global Times.

Au début, le gouvernement américain a promu le COVID-19 comme une grippe, puis a déclaré que seules les personnes malades devaient porter des masques, a déclaré Cheng, ajoutant que dans cette circonstance, les Asiatiques portant des masques dans la rue étaient regardés et ont subi un racisme lié au virus.

Au début, les États-Unis n’ont supprimé les liaisons aériennes que depuis la Chine, mais les vols en provenance d’Europe et d’Amérique du Sud sont restés normaux, provoquant la propagation du virus, a-t-il noté.

Plus de 350 000 étudiants chinois étudient aux États-Unis. La pandémie a affecté leur carrière universitaire, en particulier ceux qui s’apprêtent à obtenir leur diplôme.

Zhang Mo, étudiante en Géorgie, a déclaré que son université, une école publique, était financièrement affectée par la pandémie. “Les professeurs sont obligés d’être en congé sans solde”, a-t-elle déclaré.

Zhang a également constaté que les gens aux États-Unis autour d’elle ne prêtaient pas beaucoup d’attention au virus. Un chauffeur de taxi lui a dit un jour qu’il buvait une sorte “d’huile d’arbre à thé” importée d’Australie qui pourrait tuer le virus.

Suite de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments